Comment devenir esthéticienne ?

L’esthéticienne est une professionnelle des soins esthétiques et de beauté. Quelles sont les études qui permettent de devenir esthéticienne ? Quel est le salaire de cette professionnelle ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier esthéticienne.

Esthéticienne Fait Un Masque à Une Cliente
© istock

Qu’est-ce qu’une esthéticienne ?

L’esthéticienne-cosméticienne joue un rôle clé dans la promotion de la beauté, de la jeunesse et du bien-être. Elle propose une variété de soins pour le visage et le corps et son expertise lui permet de déterminer le type de peau de chaque client. Elle optimise ainsi l’efficacité des produits utilisés.

Par ses compétences, elle combat les signes du vieillissement, le stress et la pollution. Elle réalise des nettoyages de peau, propose des massages relaxants et met en avant des services de manucure et de pédicure.

En plus de prodiguer ces soins, elle oriente ses clientes dans le choix et l’utilisation optimale des produits cosmétiques. L’étendue de ses services est diverse et comprend des techniques modernes qui répondent aux attentes de sa clientèle. Pour rester au fait des tendances, elle diversifie constamment ses offres.

Elle peut aussi avoir l’opportunité de partager ses connaissances en enseignant son métier. Bien que celui-ci soit principalement exercé par des femmes, il est ouvert à tous. Enfin, l’esthéticienne peut exercer son métier dans une variété de contextes, allant des instituts de beauté aux laboratoires.

Quel est le salaire d’une esthéticienne ?

Le salaire d’une esthéticienne débutante se situe généralement entre 1 500 € et 1 800 € brut par mois. Avec l’expérience et l’ancienneté, le salaire peut augmenter : une esthéticienne plus expérimentée peut gagner entre 2 000 € et 2 500 € brut par mois.

Comment devenir esthéticienne ?

Se former au métier d’esthéticienne (formation initiale)

Le parcours pour devenir esthéticienne débute après la troisième. On peut alors préparer le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie. Ce CAP peut être suivi par le BP esthétique-cosmétique-parfumerie, souvent réalisé en alternance. Une autre option après le CAP est le bac professionnel en esthétique-cosmétique-parfumerie.

Pour ceux qui visent les fonctions d’encadrement, le BTS métiers de l’esthétique, de la cosmétique et de la parfumerie est disponible après le bac. Ce BTS offre plusieurs orientations, dont le management, la formation-marques et la cosmétologie.

A ne pas manquer :  Comment devenir dermatologue ?

Il y a donc deux grandes voies pour devenir esthéticienne :

  • une qui passe par le CAP, le BP ou le bac professionnel ;
  • une autre qui intègre un bac scientifique pour aboutir au BTS. Un niveau bac+2 est généralement requis pour les postes de démonstratrice ou de gérante d’institut.

Bon à savoir : Pour se spécialiser dans une zone précise une fois en activité, il est possible d’obtenir divers Certificats de Qualification Professionnelle (CQP).

Se reconvertir pour devenir esthéticienne (formation continue)

Pour les adultes en quête de formations continues, les Greta offrent la possibilité de préparer des diplômes comme le CAP ou le BTS au sein des établissements publics locaux d’enseignement grâce à une mutualisation des compétences.

Débouchés et évolutions de carrière

Le domaine de l’esthétique bénéficie d’un marché de l’emploi prometteur avec un nombre d’offres supérieur à la demande. La plupart des esthéticiennes commencent leur carrière en tant que salariées avant d’ouvrir leur propre commerce. Il existe des opportunités aussi bien en milieu urbain que rural.

L’industrie favorise la polyvalence et les compétences diverses, telles que la manucure et le maquillage. Des spécialisations dans divers secteurs de la beauté et du bien-être sont également possibles. Malgré l’attrait de certaines industries, telles que la télévision et la mode, ces postes restent difficiles à obtenir.

Néanmoins, des rôles de démonstratrice, de produits de beauté ou de représentante de grandes marques sont accessibles. Avec de l’expérience, l’esthéticienne peut aspirer à devenir gérante de salon de beauté.

Pour certains rôles, comme la technicienne esthétique-cosmétique ou le technico-commercial, un niveau BTS est requis. Enfin, le travail indépendant est une option grâce à la possibilité de devenir esthéticienne à domicile.

Pourquoi devenir esthéticienne : avantages et inconvénients

L’esthéticienne est créative, bénéficie d’un contact privilégié avec les clients et les aide à se sentir bien. Elle a la possibilité de travailler dans divers environnements (spas, salons, etc.) et a la satisfaction d’améliorer la confiance en soi des clients.

A ne pas manquer :  Comment devenir hotliner ?

En revanche, cette professionnelle reste debout pendant de longues périodes, souvent avec des horaires irréguliers. Elle a la possibilité de faire face à des clients insatisfaits, peut être exposée à certains produits chimiques et subit une certaine pression pour atteindre des objectifs de vente.

Les compétences et qualités requises pour le métier d’esthéticienne

Dans l’univers de l’esthétique, les professionnels se tiennent constamment au fait des avancées techniques et cosmétiques. Cette veille continue permet d’acquérir une connaissance approfondie des différents types de peau et des innovations permettant de mieux servir le client.

Dans l’optique de proposer des soins adaptés, l’esthéticienne doit comprendre les besoins spécifiques de chaque client. Les soins doivent être effectués avec précision dans le but d’assurer le confort du client et de prévenir toute douleur. L’écoute et la délicatesse s’avèrent indispensables pour instaurer un climat de confiance et manipuler adroitement le matériel ainsi que les produits.

Le contact humain joue un rôle crucial dans ce métier. Outre la capacité à fournir des soins personnalisés, l’esthéticienne doit aussi pouvoir argumenter efficacement pour vendre les produits de beauté.

Par ailleurs, une présentation impeccable est un gage de la qualité de son travail. Enfin, ce métier nécessite une résistance physique, puisque la majorité des tâches sont effectuées debout.

L’état du recrutement dans le secteur

Les débouchés pour les esthéticiennes débutantes se trouvent principalement dans les instituts de beauté et les centres de thalassothérapie. Il est aussi possible d’intégrer une maison de retraite ou certains hôpitaux qui embauchent des esthéticiennes pour améliorer le bien-être des résidents.

Les grandes marques de produits de beauté préfèrent les esthéticiennes avec expérience et diplômes. Se lancer en tant qu’indépendante nécessite quelques années d’expérience préalable en tant qu’employée.

À lire aussi :