Annonces immobilières : comment éviter les arnaques ?

Vous recherchez un appartement ou une maison à louer ou à acheter ? Sachez que les annonces immobilières trop aguichantes peuvent vite s’avérer être des arnaques. Ce qui peut sembler être une trop bonne affaire peut cacher bien des problèmes. Pour éviter les mauvaises surprises, voici quelques conseils judicieux !

Annonce Immobilière
© istock

Vous avez déniché une trop bonne affaire : méfiez-vous !

Attention, il est extrêmement rare de faire une très bonne affaire sur le marché de l’immobilier, si cela vous semble trop beau pour être vrai… Méfiance !

Il faut garder à l’esprit quelques petites choses pour décrypter les annonces. Vous trouvez le plus souvent des annonces au prix trop élevé que vous devez négocier ou au prix du marché, dans le meilleur des cas. Si le prix est plus bas que les annonces similaires, le propriétaire a certainement de gros défauts à cacher. Concentrez-vous plutôt sur les annonces qui vous semblent correspondre au prix du quartier, de la ville ou de la région.

En cas de doute : faites votre petite enquête

Prenez le temps de mener votre propre enquête dès que vous avez le moindre doute et quand le loyer est trop alléchant. Recoupez les informations, croisez les données. Si le loyer ou le prix de vente vous semble trop bas, comparer des biens similaires en vous rendant sur le site Observatoiredesloyers.org. Vous avez ainsi le loyer médian constaté dans la ville ou le quartier où est situé le bien. Demandez son avis à un notaire ou à un agent immobilier dans le cadre de la vente.

A ne pas manquer :  La garantie dégât des eaux en assurance habitation

Allez faire un tour à l’adresse indiquée et vérifiez que le logement existe vraiment et que la description est conforme. Parfois l’adresse qui est transmise ne renvoie sur rien. Dans ce cas, passez à autre chose !

Le but est de ne pas passer à côté d’une vraie bonne affaire éventuelle.

Interroger Google pour déceler la fraude éventuelle

Grâce aux éléments de l’annonce, vous allez pouvoir recueillir des informations précieuses. Utilisez la fonctionnalité de recherche d’images inversées du moteur de recherche. C’est une très bonne astuce pour repérer immédiatement les éventuels clichés volés. La démarche est très facile : vous récupérez les photos de l’annonce et vous les chargez dans Google Images. Si ces photos sont employées dans d’autres annonces, c’est certainement une fausse annonce immobilière.

Si vous avez répondu à une annonce qui vous parait sérieuse, vous êtes souvent recontacté par le propriétaire ou celui qui se fait passer pour tel. Observez son adresse mail, si elle vous semble étrange, lancez une recherche sur Internet et vérifiez qu’elle ne soit pas classée dans les mails jugés frauduleux. Les personnes s’étant fait piéger ont surement laissé un témoignage avec l’adresse mail concernée.

Contacter le propriétaire en l’appelant au téléphone

Si vous trouvez que l’annonce ne présente que peu de renseignements, n’hésitez pas à interroger le propriétaire. S’il reste très vague et qu’il esquive vos questions, n’insistez pas. Si les informations fournies par mail restent insuffisantes, peu précises ou incertaines, appelez-le.

Il ne souhaite pas répondre directement par téléphone, quelle que soit son excuse, il faut se méfier. Il est simple de discuter et d’échanger de vive voix même si celui-ci se trouve à l’étranger. De plus, un propriétaire sérieux acceptera toujours de vous répondre avec plaisir.

A ne pas manquer :  Comment calculer une plus-value immobilière ?

Les envois d’argent pour réserver un logement

Cette pratique n’existe pas. Certains le demandent dans les régions tendues en particulier. C’est une pratique frauduleuse que vous ne devez en aucun cas accepter.