Immobilier : 6 astuces pour correctement estimer son bien

Dans un contexte où le secteur de l'immobilier est en évolution constante, bien évaluer sa propriété immobilière est un enjeu de taille. Cela permet en effet de vendre beaucoup plus rapidement et au juste prix. Toutefois, l'estimation de la valeur d'un bien est une opération qui peut s'avérer complexe lorsque vous ne savez pas comment vous y prendre.

Visuel Correctement Immobilier Estimer Astuces
© istock

Renseignez-vous sur le prix du mètre carré

Pour estimer un bien immobilier à sa juste valeur, connaître son prix au mètre carré est une astuce pratique et fiable. Pour l'appliquer, vous devez au préalable connaître la superficie exacte du bien à estimer. Cette superficie correspond pour les logements, à la surface habitable. Pour connaître cette mesure, vous devez exclure de la surface totale du bien, certains éléments et pièces. Il s'agit entre autres des :

  • sous-sol ou caves,
  • combles non aménagés,
  • terrasses,
  • balcons,
  • véranda non habitable toute l'année, etc.

Notez que les statistiques fournies par les grands portails de l'immobilier pour déterminer le prix au mètre carré varient en fonction des principes de calcul employés. Il est donc important pour vous, de distinguer les grandes tendances de prix pour réussir l'estimation de la valeur de votre bien au mètre carré.

En effet, on relève essentiellement trois types de prix sur le marché. Il s'agit du prix Corrigé des Variations Saisonnières (CVS), du prix médian et du prix moyen. Le prix moyen est le plus couramment utilisé sur les portails immobiliers. Il sert à apprécier de façon générale le coût du bien dans un secteur géographique donné.

Le prix médian quant à lui donne une idée très proche des prix réels sur le marché, et est caractérisé par de fortes amplitudes de tarifs. Enfin, le prix CVS permet de réaliser un lissage, pour une meilleure appréciation du prix au mètre carré sur toute une année.

Une fois que vous avez choisi le type de prix qui vous convient, il ne reste plus qu'à procéder à l'évaluation proprement dite. Pour cela, vous devez multiplier la surface habitable par le prix au mètre carré. Dans cette optique, visitez lapporteurdimmo.com pour obtenir plus rapidement l'estimation du coût de votre bien immobilier en mètre carré sans faire de calcul.

alt = estimation bien immobilier
© istock

Utilisez des simulateurs en ligne

Les simulateurs sont des outils en ligne qui servent également à connaître de façon pratique la valeur de votre propriété immobilière. Ils s'utilisent autant pour les terrains et les appartements que pour les maisons, les immeubles non bâtis, etc.

Le simulateur en ligne donne sur la base d'une analyse du marché, une valeur indicative pour le bien concerné. Pour connaître la valeur d'un bien via un simulateur en ligne, vous devez renseigner certaines informations capitales. Il s'agit notamment de la localisation du bien qui correspond à son emplacement dans la région et dans le quartier. Selon les logiciels, le numéro de la rue peut être également requis à ce niveau.

Ensuite, il faut également renseigner la valeur du bien à l'achat, la surface habitable et la position de chaque pièce à tous les niveaux de la maison (étage ou rez-de-chaussée). Par ailleurs, d'autres informations peuvent être également nécessaires en fonction du simulateur. Il y a par exemple : le code postal, l'année de construction ou d'achat du bien, etc.

A ne pas manquer :  Immo : les 13 quartiers où investir à Lyon

Utiliser des simulateurs en ligne est une méthode très avantageuse. Notez qu'elle est généralement gratuite, elle vous fait gagner un temps considérable et vous pouvez l'utiliser depuis n'importe où vous le souhaitez.

Rapprochez-vous d'une agence immobilière

Vous envisagez de vendre votre bien immobilier dans un avenir proche ou lointain ou vous êtes simplement curieux de sa valeur ? Les agences immobilières vous offrent des services sur mesure pour vous indiquer celle-ci.

Pour estimer la valeur de votre bien, ces professionnels de l'immobilier procèdent en plusieurs étapes. Tout d'abord, ils établissent la localisation précise et font un état des lieux général du bien concerné en se rendant sur place. À ce niveau, des facteurs tels que la proximité avec les transports communs, les écoles, les commerces sont pris en compte par les experts.

En ce qui concerne l'état du bien, les agences immobilières à travers leurs spécialistes déployés sur le terrain vérifient si le bien est en bon état ou s'il nécessite des travaux. Ensuite, les experts relèvent les mesures habitables de la propriété en s'attelant sur chaque composante (pièce, niveau, etc.). Ces mesures instantanées sont prises avec beaucoup de précision, grâce à des outils de haute performance comme le télémètre laser.

Une fois que l'agence immobilière a entièrement fait l'état de votre propriété, elle la fait correspondre aux propriétés déjà présentes sur le marché et réalise l'estimation. Pour cela, les professionnels emploient des logiciels qui tiennent compte de toutes les informations renseignées au préalable.

Pour bien choisir l'agence immobilière qui vous accompagnera dans cette opération, misez sur une structure située à proximité du bien. Cela vous permet de limiter les dépenses, notamment celles relatives à la visite. Nous vous recommandons aussi de procéder à une comparaison de plusieurs offres d'agences immobilières pour choisir la plus optimale pour vous.

alt = estimation prix immobilier simulateur en ligne
© istock

Recourez aux services d'un notaire

Le notaire représente également un professionnel habilité à réaliser une estimation immobilière. Il intervient dans les cas de succession, de liquidation, de redressement fiscal, etc. où la vente d'un bien est requise. L'estimation immobilière par un notaire se réalise en six principales étapes. Tout d'abord, le professionnel prend contact avec le client qui peut être une collectivité locale, un particulier, une association institutionnelle ou une société. Cette prise de contact peut se faire à la demande du client ou sur conseil du notaire lui-même.

Après cette étape vient celle de la proposition d'intervention au cours de laquelle le spécialiste réalise un devis de son intervention. Ce document se présente sous forme de contrat qui renseigne également sur le délai et le format de rendu escompté.

Le notaire récupère par la suite tous les documents nécessaires à l'estimation du bien. Il s'agit notamment de l'extrait du titre de propriété, de l'attestation (ou le détail) des surfaces du bâti et éventuellement d'un état locatif lorsqu'il s'agit d'une maison en location.

Une visite intégrale du bien est ensuite faite pour avoir un état descriptif précis de la propriété et de son environnement. Le notaire peut enfin réaliser son estimation du bien, puis produire un rapport détaillé des différents facteurs pris en compte.

A ne pas manquer :  L’arbre du voisin est tombé dans mon jardin : que faire et que dit la loi ?

Notez que le notaire vous permet d'avoir une estimation légitime qui peut s'avérer indispensable dans les procédures judiciaires (divorce, succession, etc.). Ce spécialiste est également autorisé à authentifier l'ensemble des transactions relatives à l'achat et à la vente d'un bien immobilier. Recourir à ses services vous permet donc d'obtenir une estimation fiable et inattaquable. Ce professionnel vous propose également des conseils avisés en matière de partage, succession ou vente du bien concerné.

Référez-vous à la base de l'administration fiscale

En France, l'administration fiscale met à la disposition du public depuis 2014 sa base Patrim, pour aider à l'évaluation des prix des biens. Il s'agit d'un outil en ligne qui permet de consulter l'intégralité des ventes immobilières dans une région bien définie. Vous y trouverez des détails sur la superficie, le prix de cession, le nombre de pièces, etc.

Pour accéder à cette base, rendez-vous sur l'espace particulier du site des impôts puis remplissez le formulaire mentionnant le type de bien, l'adresse, la surface et la période de recherche. Vous obtiendrez alors une liste de résultats de biens récemment vendus dans un rayon précis. En parcourant les détails de ces différentes ventes, vous pourrez connaître les tendances des prix sur le marché et en déduire le prix de votre bien.

L'une des grandes particularités de cette méthode est qu'elle est désormais accessible pour tous : propriétaires, acquéreurs potentiels, etc. Notez que ce service sert également à estimer les aides au logement, en tenant compte du patrimoine des bénéficiaires.

alt = faire estimer son bien par un agent immobilier
© istock

Évitez la surévaluation

La surestimation encore appelée surévaluation d'un bien immobilier désigne une situation dans laquelle la valeur indiquée pour le bien est largement au-dessus de sa valeur réelle. Cette situation peut survenir soit lorsque vous procédez vous-même à la vente ou lorsque vous la confiez à un professionnel qui ne maîtrise pas le marché immobilier local.

Dans l'un ou l'autre des cas, la surévaluation est un piège à éviter. En effet, bien qu'elle vous permette d'avoir une marge pour les négociations, elle vous expose à de nombreux risques, notamment la décote de votre bien et le redressement fiscal. La décote du bien peut conduire au retard dans sa vente voire à une impossibilité de vendre.

Pour éviter de surestimer votre bien, veillez à ne pas tenir compte de sa valeur sentimentale pour vous ou de vos besoins financiers. En lieu et place, vous devez tenir compte des réalités du marché. Lorsque la vente est à la charge d'un agent immobilier, assurez-vous également que ce dernier maîtrise parfaitement le tissu économique local.

Vous devez également convenir au préalable des conditions du mandat de vente, pour éviter une surévaluation à ce profit. Pour vous assurer de l'avis de valeur que propose votre agent immobilier, faites appel en amont à plusieurs professionnels et comparez leurs offres.

En résumé, pour connaître la juste valeur de votre bien, plusieurs solutions se présentent à vous. Ces dernières reposent essentiellement sur une analyse du marché de la région. Elle consiste à relever les prix réels de l'offre et de la demande concernant les biens immobiliers avec les mêmes caractéristiques que le vôtre.