Comment calculer le taux de marge ?

La marge commerciale d’une entreprise est un critère financier qui est primordial, surtout quand son activité est tournée vers le négoce. Cette notion est un peu complexe, car elle regroupe différents indicateurs. Voici comment calculer le taux de marge et comment en tirer des conclusions !

Homme d'affaire fait des calculs
© istock

Taux de marge : définition

Le taux de marge ou taux de marge commerciale correspond en fait au rapport entre le prix d’achat d’un produit et le prix auquel il sera commercialisé ensuite. Le taux de marge est utile puisqu’il détermine si un produit est rentable ou pas.

La marge que dégage l’entreprise est égale au bénéfice qu’elle va réaliser lors de la vente d’un produit ou de la réalisation de la prestation de service. C’est en fait tout simplement la différence entre le prix de vente et le prix de revient.

Le prix de revient inclut toutes les charges qui sont générées par la fabrication du produit ou la réalisation de la prestation. Quand il s‘agit d’une opération d’achat et de revente, il correspond alors au prix auquel l’entreprise achète le produit.

La marge nette se calcule ainsi :

Prix de vente HT – coût de revient HT.

Exemple : Une entreprise achète des affiches encadrées à 100 euros HT et les revend en fait 150 euros HT, elle gagne donc 50 euros par affiche vendue.

Le taux de  marge est souvent confondu avec le taux de marque bien que le résultat provienne d’un calcul différent :

  • Le taux de marge est la différence entre la marge et le prix d’achat.
  • Le taux de marque est la différence entre la marge et le prix de vente.
A ne pas manquer :  Comment financer un garage automobile ?

Calcul du taux de marge

Calculer le taux de marge est une opération très simple et le calcul peut être réalisé de différentes manières. Nous parlons ici du calcul le plus classique et le plus utilisé : le calcul sur coût fixe. Parfois cette marge est calculée sur taux variable, mais cela reste vraiment bien plus rare.

Posons d’abord les bases concernant notamment la différence entre le taux de marge brute et le taux de marge nette. Le premier est calculé en se servant des montants TVA comprise alors que le second est calculé sur la base des montants hors TVA.

Les termes souvent utilisés, calcul de prix de vente avec taux de marge ou encore calcul du prix d’achat avec taux de marge, ne sont pas corrects. En effet, le taux de marge est forcément calculé à partir du coût d’achat d’un produit ou il est calculé de manière indépendante du prix d’achat. Il est possible de calculer le prix de vente comme il est possible de calculer le taux de marge, en revanche, on ne peut pas calculer le prix d’achat, taux de marge compris.

Prenons un exemple où le taux de marge est calculé avec la base du montant net.

La formule qui est appliquée est la suivante :

Taux de marge nette est égal à : marge nette / prix d’achat HT

Exemple : Une entreprise décide de vendre une affiche à 150 euros HT, elle l’achète à 100 euros HT, elle réalise alors une marge nette de 50 euros sur chaque affiche qu’elle vend.

A ne pas manquer :  Entreprise : éviter les effractions

Elle peut calculer le taux de marge nette grâce à cette formule :

Taux de marge nette égal : marge nette / prix d’achat HT, c’est-à-dire 50/100 est égal à 0.5

L’entreprise travaille sur ce produit avec un taux de marge nette de 50 % du prix d‘achat, ce qui signifie que son bénéfice est de 50 % du prix d’achat sur chaque article vendu.

Augmenter son taux de marge : comment faire ?

Si vous trouvez que la rentabilité de votre entreprise peut être augmentée et que l’activité ne donne pas forcément des résultats à la hauteur, vous avez la possibilité d’augmenter votre taux de marge. Quand nous parlons d’augmentation du taux de marge de l’entreprise, nous évoquons en fait la marge par produit vendu qui doit alors être plus élevée. Pour cela, l’entreprise dispose de deux moyens : soit elle augmente le prix de vente, soit elle fait baisser le prix de revient.

Dans l’exemple précédent, il faut que l’entreprise recherche les mêmes affiches vendues à des prix moins élevés ou encore qu’elle en augmente le prix de vente. Ce n’est pas forcément une démarche facile, mais cela reste tout à fait possible, d’autant que l’entrepreneur peut également jouer sur les deux tableaux.

Admettons que l’entreprise trouve une affiche de même qualité à 70 euros et qu’elle décide de la commercialiser à 150 euros, soit le même prix de vente. La marge nette passe alors à 80 euros par affiche, soit un taux de marge de 114 % du prix d’achat à la place de 50 % dans l’exemple d’avant.