Carte bancaire : qu’est-ce que la pré-autorisation ?

Le système de la pré-autorisation ne s’applique qu’à certains endroits et à certaines opérations. Il existe une différence entre pré-autorisation qui est différente de l’autorisation. C’est une manière de vérifier la validité et la solvabilité du client pour le commerçant. Panorama sur la pré-autorisation !

Paiement Par Carte
© istock

Pré-autorisation : définition

Une pré-autorisation, c’est la possibilité que possède le commerçant de vérifier la validité de la carte bancaire, mais également la solvabilité de son détenteur, sans que le compte soit débité pour autant. C’est une sorte de caution bancaire qui est réalisée à partir d’une opération virtuelle.

Il faut que le commerçant soit certain que le client pourra régler la somme qui sera effectivement facturée. On appelle ça également « pré-aut » dans le jargon bancaire. Le commerçant peut s’y prendre de différentes manières :

  • Il annule la pré-autorisation et prélève ensuite la somme directement au moment voulu.
  • Il débite directement le montant qui a été pré-autorisé.
  • Il utilise une partie de la somme pré-autorisée et libère ensuite le reste de celle-ci.

S’il n’effectue aucune action, alors la somme est automatiquement libérée et le client peut utiliser normalement son argent.

L’autorisation : c’est une opération qui consiste à demander à la banque du client une autorisation pour un montant déjà déterminé. La banque répond alors par la négative ou l’affirmative et il attend le message final avant de saisir cette somme.

La pré-autorisation concerne certaines opérations comme dans :

  • Les distributeurs automatiques de boissons, de carburants, de confiseries…
  • Les locations de véhicule, d’équipement, de machines…
  • Les réservations d’hôtel, de séjour, des vols…

Quel est l’impact de la pré-autorisation pour le client ?

Si une demande de pré-autorisation est effectuée sur une carte bancaire, le montant est bloqué durant quelques jours, cette durée dépend des banques. Le client voit souvent apparaitre le montant en attente de prélèvement sur son relevé bancaire. Mais la somme ne sera jamais débitée. Si la pré-autorisation est refusée par la banque, le prélèvement sera annulé et le paiement n’est pas validé.

Cas pratique pour exemple

Le client qui va au distributeur automatique de carburant se retrouve face à un terminal de carte de bleue. S’il possède une carte avec autorisation systématique il découvrira ce que signifie la pré-autorisation. Le client sélectionne le carburant qu’il désire et il entre son code. Après quelques instants, il a l’autorisation d’aller se servir pour maximum 150 euros de carburant. C’est le montant qui a été accordé par sa banque. Elle a ouvert un dossier technique de pré-autorisation. Une fois que le client est servi et a fait le plein, la banque prélève uniquement le montant effectif correspondant.

Le fonctionnement des distributeurs de carburant est le même partout dans le monde puisque les CAD sont connectés. Ils fonctionnent de la même manière dans tous les pays.

Une fois le plein terminé

Cette parenthèse faite, revenons à notre exemple ! L’émetteur de votre carte reçoit le message technique dès la fin de votre achat de service ou de prestation.

La pré-autorisation est une autorisation de principe sur un montant défini qui est donnée par la banque au commerçant concerné.  Cela ne signifie pas que la somme totale qui a été autorisée sera effectivement débitée. Dans le cadre d’un hôtel par exemple, il s’agit plutôt d’une empreinte bancaire qui est laissée par le client. Ensuite, la somme exacte sera effectivement débitée si vous effectuez bien le séjour prévu.

À lire aussi : Carte bancaire invalide : que faire ? Les causes et les solutions