Célibataires : les solutions pour payer moins d’impôts

Parce qu'ils n'ont pas droit aux déductions fiscales liées à la scolarisation d'enfants ou à leur garde par exemple, les personnes qui vivent seules sont beaucoup plus taxées. Dans ce contexte, trouver une solution pour payer moins d'impôts sur le revenu devient indispensable. Entre les dispositifs de défiscalisation et la réduction des revenus imposables, en passant par quelques changements dans vos habitudes en matière de dépenses, quelques possibilités s'offrent à vous pour réduire vos impôts dans la mesure du possible.

Celibataires Solutions
© istock

Réduire ses impôts grâce aux investissements

Comme vous pouvez le voir dans cet article sur comment payer moins d'impôts quand on est célibataire, il est possible de limiter les frais à payer aux services de fiscalité en investissant. C'est d'ailleurs la solution la plus répandue. En général, l'immobilier locatif est l'option à laquelle l'on pense quand on parle d'investissement. Cependant, vous pouvez également investir dans une entreprise en passant par un sponsoring par exemple.

Investir dans l'immobilier

Si vous souhaitez vous lancer dans l'immobilier locatif, deux dispositifs de défiscalisation s'offrent à vous :

  • la loi Pinel,
  • le dispositif Censi-Bouvard.

La loi Pinel vous permet de profiter d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 6 000 euros. Pour être éligible à ce dispositif, vous devez avoir investi dans une résidence immobilière neuve et vous engager à la mettre en location pendant au moins 6 ans. Ce dispositif concerne également les biens anciens à rénover entièrement. Certes, la loi Pinel est une niche de défiscalisation, mais vous devez bien évaluer la zone géographique avant d'investir.

L'idéal est d'opter pour un logement proche des transports en commun et d'autres commodités. De cette façon, la demande de location sera suffisamment élevée. De plus, il est important de bien choisir le programme immobilier au risque de se retrouver avec une résidence peu compétitive. Vous souhaitez lancer votre projet immobilier ? N'hésitez pas à vous rapprocher d'une agence immobilière experte.

La location meublée non professionnelle est une solution de défiscalisation avantageuse pour les personnes qui n'ont pas plus de 300 000 euros à investir. L'obtention de ce statut est très simple. Il suffit de remplir les critères liés à l'ameublement du logement et ne pas dépasser 23 000 euros de revenus locatifs par an. Selon le régime d'imposition choisi, vos revenus seront peu imposables ou ne seront même pas imposables. En choisissant d'investir dans le neuf, vous pouvez bénéficier des multiples avantages du dispositif Censi-Bouvard.

A ne pas manquer :  Investir en bourse : les avantages du courtage en ligne

Cependant, la résidence en location doit être bien meublée et doit disposer de services destinés aux étudiants, personnes handicapées ou personnes âgées avec un engagement de location sur une durée de 9 ans. Notez que contrairement à la loi Pinel, le déficit réalisé au cours d'une année est reportable sur les années suivantes à condition que le logement soit toujours en location.

réduction impôts investissement immobilier
© istock

Investir dans une PME

Depuis quelques années, le gouvernement français favorise l'investissement dans les jeunes entreprises (les TPE et PME). Pour cela, les contribuables qui disposent d'actions dans les petites entreprises peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt de 18% sur les sommes investies. Ce n'est pas tout. Vous avez également l'avantage de profiter d'une réduction d'impôt de 25%, avec un plafond de 50 000 euros pour avoir souscrit au capital d'une PME. Vous bénéficiez de la même réduction pour la reprise d'une start-up, mais pour un plafond de 30 000 euros.

Ce moyen de défiscalisation s'applique également dans le cas des investissements indirects par les holdings, les financements participatifs, les fonds d'investissement de proximité (FIP) et les fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI). De plus, nous mettons l'accent sur le risque que ce type de placement représente. Investir dans une petite entreprise non cotée en bourse est plus risqué que d'acheter des titres dans une firme de renom. Généralement, la réduction d'impôt ne couvre pas les pertes occasionnées par une baisse de la valeur des actions.

N'hésitez pas à mieux vous renseigner sur l'entreprise dans laquelle vous souhaitez investir. Est-ce un projet d'avenir ? Sa zone géographique n'est-elle pas un frein pour sa progression ? La gestion de cette start-up est-elle confiée à un professionnel aguerri ? Trouvez des réponses satisfaisantes à ces interrogations avant de vous lancer.

Épargner pour payer moins d'impôts

Bien qu'elle ne soit pas aussi bénéfique que les solutions citées précédemment, l'épargne est également un moyen de défiscalisation que vous devez envisager.

L'épargne salariale

Vous disposez d'un plan d'épargne salariale au sein de votre entreprise ? Il s'agit d'un dispositif qui permet aux salariés de se constituer une épargne financière grâce à une prime d'intéressement ou une participation aux bénéfices qu'ils perçoivent. Vous avez donc le choix entre :

  • la conservation des revenus perçus pour financer certaines dépenses,
  • le placement de ces sommes dans un Plan d'épargne retraite d'entreprise collectif ou dans un Plan d'épargne entreprise.
A ne pas manquer :  Résidence seniors : est-ce un placement d’avenir ?

En choisissant la première option, les sommes perçues grâce à l'épargne salariale seront imposables. Par contre, faire fructifier cet argent vous permet d'éviter l'impôt sur le revenu.

L'épargne retraite

Le Plan d'épargne retraite individuel offre des possibilités de réduction d'impôt. Ici, il ne s'agit pas vraiment de diminuer l'impôt à payer, mais de baisser les revenus imposables. Le PERin fonctionne de la même façon que l'assurance vie à une différence près. Vous pouvez en effet effectuer des versements périodiques sur des placements au choix. Cependant, vous ne pourrez toucher le capital d'un PERin qu'à votre départ à la retraite. En matière de fiscalité, vous profitez d'une réduction des revenus imposables selon les versements effectués.

épargne paiement impôts

Célibataire et salarié ? Choisir l'option des frais réels

Certains employés perçoivent des frais professionnels plus élevés que la moyenne en raison de la distance qui sépare leur maison du lieu de travail par exemple. Dans ce cas, la déduction forfaitaire par défaut qui est de 10% n'est pas toujours avantageuse. Si les dépenses professionnelles sont supérieures à 10% de votre revenu global, mieux vaut choisir l'option des frais réels. Par conséquent, les indemnités pour frais professionnels seront ajoutées au salaire lors de la déclaration de revenus et donc fiscalisées.

Faire des dons à une association

Si vous aimez faire des œuvres de bienfaisance, vous pouvez bénéficier d'une défiscalisation en faisant un don à une association. Pour être éligible, l'organisme concerné doit être d'intérêt général ou reconnu d'utilité publique. L'avantage est une réduction d'impôt de 66% de votre souscription, dans la limite de 20% des revenus imposables. En faisant des dons aux Médecins sans Frontière ou aux Restos du Cœur, vous réalisez une réduction de 75% des sommes versées de votre impôt. Il existe donc de nombreuses solutions pour réduire l'impôt sur le revenu quand on est célibataire. Cependant, se faire accompagner par un professionnel vous permettra de trouver la meilleure option.

À lire aussi : 7 astuces pour payer moins d’impôts