Comment devenir ébéniste ?

L’ébéniste est un artisan qui travaille le bois pour la fabrication de meubles. Quelles études faut-il faire pour devenir ébéniste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier ébéniste.

énéniste Dans Son Atelier
© istock

Qu’est-ce qu’un ébéniste ?

L’ébéniste est un artisan spécialisé dans la conception et la réalisation de meubles en bois, qu’il s’agisse de pièces uniques ou de petites séries. Il maîtrise diverses techniques comme la marqueterie, la sculpture, le tournage et le vernissage, ainsi que différents styles et époques de mobilier. Ce métier implique aussi la réparation et la restauration de meubles anciens.

L’ébéniste collabore avec d’autres professionnels : menuisiers, designers et architectes d’intérieur, pour mener à bien ses projets. Il travaille principalement en atelier, où il utilise divers outils et machines spécifiques à son métier. En outre, il entretient un contact régulier avec ses clients pour répondre à leurs attentes et les conseiller sur les choix de matériaux et de styles.

L’ébéniste est un artisan polyvalent, maîtrisant un large éventail de techniques et de connaissances pour créer, réparer et restaurer des meubles en bois.

Quel est le salaire d’un ébéniste ?

Le salaire brut mensuel moyen pour un ébéniste débutant est d’environ 1 500 € à 2 000 €, tandis qu’un ébéniste confirmé peut gagner entre 2 000 € et 3 000 € brut par mois.

Comment devenir ébéniste ?

Se former au métier d’ébéniste (formation initiale)

L’ébénisterie est un métier artisanal nécessitant une formation précise et des années d’expérience pratique. Les futurs ébénistes peuvent emprunter divers parcours académiques pour acquérir les compétences requises.

Dès la troisième, ils peuvent choisir un CAP spécialisé en ébénisterie, marqueterie, tournage ou ornemanisterie. Une autre option est de suivre un CAP en dessin industriel d’ameublement.

Après le bac, les étudiants peuvent opter pour un BMA ou un BTM en ébénisterie. À bac+2, un DMA en arts de l’habitat ou un BTMS en ébénisterie sont envisageables. Les plus motivés pourront poursuivre jusqu’au bac+3 avec un DN MADE mention objet ou patrimoine.

A ne pas manquer :  Comment devenir optronicien ?

Les formations disponibles comprennent le CAP ébéniste, le CAP arts du bois, le CAP dessinateur industriel d’ameublement, le BMA ébéniste, le BTM ébéniste, le DMA arts de l’habitat, le BTMS ébéniste et le DN MADE.

Ces diplômes permettent d’acquérir des compétences en conception, réalisation et restauration de meubles.

Se reconvertir pour devenir ébéniste (formation continue)

Pour se former au métier d’ébéniste, des diplômes de type CAP ou BTS peuvent être obtenus via des formations continues pour adultes proposées par les groupements d’établissements publics locaux d’enseignement nommés Greta.

Débouchés et évolutions de carrière

L’ébénisterie est un métier d’art exigeant, accessible principalement aux individus talentueux et motivés. Un long apprentissage en entreprise est souvent nécessaire, généralement d’au moins cinq ans, avant de devenir pleinement qualifié.

Les ébénistes peuvent travailler en tant que salariés dans des entreprises artisanales spécialisées (en moyenne composées de deux personnes) ou choisir de devenir artisans indépendants.

Être indépendant offre une plus grande liberté de création et d’organisation du travail, mais demande également de gérer une clientèle, des commandes et une comptabilité.

Bon à savoir : La majorité des clients provient du secteur privé, fournissant 80 % du travail des entreprises artisanales.

La restauration de meubles est en vogue, tandis que la reproduction de meubles anciens atteint ses limites. L’industrie du meuble représente une alternative intéressante pour les jeunes diplômés.

Les ébénistes se tournent également vers l’agencement sur mesure, comme la fabrication de placards et de cuisines, l’aménagement de boutiques et d’espaces publics, ou encore les travaux pour l’industrie nautique.

Après plusieurs années d’expérience, un ébéniste salarié peut devenir chef d’atelier ou s’installer à son compte en tant qu’artisan.

Pourquoi devenir ébéniste : avantages et inconvénients

Le métier d’ébéniste offre la possibilité de travailler avec des matériaux nobles, de créer des pièces uniques et personnalisées, d’exercer une activité créative et artistique, et de travailler de manière autonome ou en équipe.

A ne pas manquer :  Comment devenir géophysicien ?

En revanche, le métier d’ébéniste peut entraîner des problèmes de santé liés aux postures prolongées, des horaires de travail irréguliers et parfois tardifs, des coûts élevés en matériaux et des contraintes liées aux délais de production.

Les compétences et qualités requises pour le métier d’ébéniste

L’ébéniste allie habileté manuelle, créativité et connaissances théoriques pour créer des meubles uniques et durables. Il doit maîtriser les spécificités de chaque essence de bois et être familier avec l’histoire du mobilier pour identifier les techniques et styles propres à différentes époques. La maîtrise du dessin et de la géométrie dans l’espace est indispensable pour lire et élaborer des plans.

Parmi ses compétences, l’ébéniste connaît la sculpture sur bois, la marqueterie, le tournage et suit leurs évolutions. Doté d’un talent artistique et d’un sens de l’esthétique, il sait jouer avec les matières et les styles tout en étant minutieux et patient. Ce professionnel travaille souvent dans un environnement peu confortable, marqué par le bruit, la poussière et les odeurs.

Adaptable aux demandes de ses clients, il sait aussi expliquer les limites inhérentes au travail du bois. L’ébéniste doit s’adapter aux meubles de style ou contemporains, aux matériaux traditionnels ou nouveaux, comme le verre, les métaux ou les matériaux de synthèse. La curiosité et la passion pour les tendances et le passé sont des atouts essentiels pour exceller dans ce métier d’art exigeant et évolutif.

L’état du recrutement dans le secteur

En général, les ébénistes qualifiés et expérimentés sont recherchés pour leurs compétences et leur savoir-faire.

Les diplômés en ébénisterie peuvent trouver des opportunités dans des entreprises artisanales spécialisées, des ateliers de restauration de meubles ou des entreprises de fabrication de meubles sur mesure.

L’industrie du meuble et de l’agencement peut également offrir des débouchés pour les ébénistes, en particulier ceux qui sont familiarisés avec les techniques modernes et les matériaux innovants.

À lire aussi : Comment devenir tonnelier ?