Comment devenir émailleur ?

L’émailleur applique l’émail sur des produits céramiques ou des métaux. Quelles études faut-il suivre pour devenir émailleur ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier émailleur.

Emailleur Exemple De Pièces En Email
© Pinterest

Qu’est-ce qu’un émailleur ?

L’émailleur est un artisan doté d’un savoir-faire séculaire qui crée des objets d’art ou de décoration à partir d’un matériau particulier : l’émail. Il prépare le support et la poudre d’émail, puis fixe la poudre sur le support à travers un processus de cuisson.

En plus de cela, l’émailleur d’art doit faire preuve d’un sens artistique élevé pour produire des objets esthétiquement séduisants et composer de nouvelles teintes. Le métier d’émailleur s’exerce généralement seul dans des entreprises de production artisanale.

Le technicien de fabrication en céramique est un autre acteur dans le processus de création d’objets en émail. Il approvisionne en produits ou matières le poste de travail, effectue le montage et le démontage des outillages et des pièces de machines, contrôle l’état des matériaux ou des pâtes céramiques et veille à la conformité du produit.

Il procède également au façonnage des produits selon différentes techniques et effectue des opérations de parachèvement ou de finition. Le technicien de fabrication en céramique peut travailler en équipe et est chargé de contrôler les paramètres d’une ligne de production.

Quel est le salaire d’un émailleur ?

Le salaire moyen d’un émailleur est d’environ 2 000 € brut par mois pour un débutant. Avec l’expérience, ce salaire peut augmenter et atteindre jusqu’à 3 000 € brut par mois pour un émailleur confirmé. Le salaire d’un émailleur peut être influencé par le type d’objet qu’il produit (les objets d’art sont généralement rémunérés plus chers que les objets utilitaires).

A ne pas manquer :  Comment devenir secrétaire ?

Comment devenir émailleur ?

Se former au métier d’émailleur (formation initiale)

Pour devenir émailleur ou émailleuse, il est possible de suivre une formation en passant par deux voies différentes.

  • Après une troisième, on peut intégrer un CAP émailleur d’art sur métaux.
  • Après un Bac général ou technologique, il est possible de rejoindre un BTS art et céramique ou un DMA, option céramique artisanale.

Les personnes titulaires d’un autre baccalauréat devront passer par une classe de mise à niveau. Il est également possible d’apprendre le métier sur le tas, si vous avez une expérience dans des professions d’artisanat. Le niveau d’études recommandé est le Bac ou un CAP, BEP ou équivalent.

Se reconvertir pour devenir émailleur (formation continue)

Il est possible de préparer des diplômes tels que le CAP ou le BTS via la formation continue. Les Greta, qui sont des groupements d’établissements publics locaux d’enseignement, permettent cette démarche en mutualisant les compétences et en proposant des formations continues pour les adultes.

Débouchés et évolutions de carrière

Après une formation en émaillage, il est conseillé de travailler dans une entreprise d’artisanat en tant qu’employé ou apprenti. Cela permet d’œuvrer avec d’autres artisans et d’éventuellement devenir responsable d’atelier ou de former des apprentis.

Avec de l’expérience et une formation en gestion et comptabilité, vous pouvez vous mettre à votre compte et devenir un artisan émailleur indépendant pour exprimer votre créativité.

Pourquoi devenir émailleur : avantages et inconvénients

Le métier d’émailleur offre la possibilité de travailler dans un environnement créatif et de produire des objets uniques. Il permet également de travailler en autonomie et de devenir son propre patron en créant sa propre entreprise.

A ne pas manquer :  Comment devenir auteur ?

En revanche, cette profession peut impliquer des expositions fréquentes à des produits toxiques et nocifs pour la santé. Il peut également être physiquement éprouvant en raison de la manipulation de matériaux lourds et de l’utilisation d’outils dangereux. Les horaires peuvent être irréguliers, notamment lors de la réalisation de commandes urgentes.

Les compétences et qualités requises pour le métier d’émailleur

Pour être émailleur, il faut de la patience, de la rigueur et faire preuve d’application et d’une réelle sensibilité artistique. Le métier requiert une bonne condition physique en raison de l’environnement de travail difficile.

Les émailleurs travaillent souvent seuls, mais sont en contact avec d’autres professionnels (fournisseurs, clients, etc.).

Outre les compétences artistiques, une formation en gestion est également nécessaire. Les débouchés pour les émailleurs sont relativement faibles, mais ceux qui ont de l’expérience et des connaissances en gestion peuvent ouvrir leur propre atelier.

L’état du recrutement dans le secteur

Le métier d’émailleur est rare, mais passionnant. Les professionnels peuvent travailler dans des entreprises d’artisanat ou de restauration d’art. Bien que les débouchés soient peu nombreux, les émailleurs expérimentés peuvent ouvrir leur propre atelier pour proposer leurs créations.

Les compétences artistiques, une formation en gestion et une bonne condition physique sont nécessaires pour exercer ce métier. Les jeunes diplômés peuvent trouver un emploi dans un atelier existant pour se perfectionner et développer leur réseau professionnel. Ce métier est un travail de passion, qui exige du temps et de la patience pour être maîtrisé.

À lire aussi :