Comment devenir menuisier ?

Le menuisier fabrique des ouvrages en bois à partir de pièces de faible section. Quelles études faut-il suivre pour devenir menuisier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier menuisier.

Menuisier
© istock

Qu’est-ce qu’un menuisier ?

Le menuisier est un artisan spécialisé dans la fabrication sur mesure d’éléments tels que portes, fenêtres et placards, choisissant le matériau adéquat en fonction des besoins. Il travaille avec des matériaux variés comme le bois, le PVC ou l’aluminium et réalise des travaux d’isolation, d’insonorisation et d’étanchéité.

Ce métier exige créativité, connaissances en géométrie et architecture, et l’utilisation de machines automatisées.

Le menuisier peut se spécialiser dans divers domaines, comme le bâtiment, l’aménagement intérieur, la pose de parquets ou la création de meubles. Il collabore avec d’autres professionnels du bâtiment et travaille en atelier, sur un chantier ou dans le lieu à aménager.

Le menuisier peut être salarié ou indépendant et le secteur offre des opportunités d’emploi régulières et permanentes.

Quel est le salaire d’un menuisier ?

Le salaire d’un menuisier est en moyenne d’environ 1900 € à 2500 € brut par mois.

Comment devenir menuisier ?

Se former au métier de menuisier (formation initiale)

Après la troisième, deux voies principales s’ouvrent aux futurs menuisiers. La première, un CAP en deux ans, offre des spécialités variées : fabricant, installateur, ou spécialiste de l’aluminium-verre. Une autre option, le Bac Pro, requiert trois ans d’études, avec des spécialisations comme technicien constructeur bois ou technicien menuisier-agenceur.

Pour ceux qui cherchent une formation plus poussée, les Brevets professionnels ou les BTS proposent des études supplémentaires. Les BTS comprennent des options comme les systèmes constructifs bois et habitat ou le développement et réalisation bois.

A ne pas manquer :  Comment devenir palefrenier ?

Bon à savoir : La menuiserie est un domaine riche qui permet de nombreuses spécialisations, y compris la possibilité de se concentrer sur différents matériaux comme le bois, l’aluminium ou le PVC. Les formations sont adaptées à tous les niveaux d’études et répondent à la diversité des branches de la menuiserie.

Se reconvertir pour devenir menuisier (formation continue)

Il est possible de se former en continu pour obtenir des diplômes tels que le CAP ou le BTS. Les Greta, groupements d’établissements publics locaux d’enseignement, offrent des formations pour adultes en mutualisant leurs compétences.

Débouchés et évolutions de carrière

Près de 90 % des menuisiers débutants sont engagés par des structures artisanales, axées sur la rénovation, la réhabilitation et l’installation. Avec l’expérience, ils peuvent se diversifier vers des spécialités comme la décoration ou l’agencement de cuisines et de bateaux, et envisager de créer leur propre entreprise. Il leur faudra alors développer des compétences en gestion.

Les grandes entreprises de construction offrent également des opportunités pour les menuisiers qualifiés, avec des possibilités de progression vers des postes de chef d’équipe, de contremaître ou des rôles de supervision sur les chantiers ou dans les bureaux d’études.

L’augmentation de la demande en bois, matériau renouvelable, favorise la filière bois, qui prévoit d’embaucher plusieurs milliers de jeunes d’ici 2025.

Enfin, après une certaine expérience et une formation adéquate, les menuisiers peuvent également choisir de se spécialiser, devenir ébénistes ou restaurateurs de mobilier ancien.

Pourquoi devenir menuisier : avantages et inconvénients

Le menuisier peut travailler avec différents matériaux et réalise des projets uniques et créatifs. Il travaille en équipe ou en indépendant et bénéficie d’une évolution de carrière possible.

A ne pas manquer :  Comment devenir cuisinier ?

En revanche, le métier de menuisier est physiquement exigeant et peut entraîner des blessures. Les horaires de travail peuvent être irréguliers et les conditions de travail peuvent être difficiles, notamment en cas de travaux à l’extérieur.

Les compétences et qualités requises pour le métier de menuisier

Le menuisier est un artisan aux compétences diverses et variées. Non seulement il doit être capable de lire un plan, de maîtriser des notions de géométrie et de dessin industriel, mais il doit aussi posséder des connaissances en informatique et dans divers domaines du bâtiment.

Son travail, qui nécessite une précision et une minutie exceptionnelles, combine esthétique, créativité et technicité. Sur le chantier, il coordonne son travail avec d’autres professionnels et interagit avec l’architecte, le chef de chantier et le client, exigeant ainsi d’excellentes capacités d’écoute et de pédagogie.

La maîtrise de l’informatique et la géométrie sont essentielles, tout comme le respect des normes de sécurité. Enfin, la réussite dans ce métier repose également sur le sens de l’esthétique, la capacité à travailler en équipe et le sens du contact client.

L’état du recrutement dans le secteur

Le marché de l’emploi dans le secteur de la menuiserie varie en fonction de la demande pour les produits en bois et de la construction de nouveaux bâtiments. En général, il y a une demande constante pour les menuisiers qualifiés, mais le marché peut être compétitif dans certaines régions.

À lire aussi : Comment devenir tonnelier ?