Comment devenir projectionniste ?

Le projectionniste assure la qualité de la projection d’un film au cinéma. Quelles études faut-il faire pour devenir projectionniste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions particulières ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier projectionniste.

Salle De Cinéma Avec La Lumière Du Projecteur En Arrière Plan
© iStock

Qu’est-ce qu’un projectionniste ?

Quel est le rôle du projectionniste ?

Dans la cabine de projection d’un cinéma, un professionnel s’assure du bon déroulement de la séance. Il s’agit du projectionniste : l’homme de l’ombre qui projetait jadis des films en 35 millimètres. De nos jours, le cinéma s’est numérisé, et ce professionnel transfère des fichiers numériques vers un serveur informatique. Pendant la projection, il est à même de vérifier que les réglages sont optimums et qu’aucun bug ne risque de survenir.

Avant qu’une projection ne commence, il vérifie les fichiers numériques, ajuste le son, adapte la lumière et règle l’image. Avant même la projection du film, il assure la projection des bandes-annonces et des publicités. Ces différents enchaînements doivent être fluides.

En cas de panne, le projectionniste effectue un diagnostic et procède à la réparation le plus vite possible. Ce technicien est capable de s’adapter rapidement et avec efficacité.

À l’ère du numérique, le travail de ce spécialiste s’est transformé. De nos jours et avec l’avènement des multiplex, il peut assurer la projection de plusieurs films dans des salles différentes, le tout sur un unique écran d’ordinateur. On le nomme d’ailleurs volontiers technicien d’exploitation cinématographique. En plus de la projection des films, il est amené à gérer les portes coupe-feu, les éclairages de secours, à faire appliquer le règlement et la législation, la sécurité, voire la gestion des caisses.

A ne pas manquer :  Comment devenir pneumologue ?

À savoir : Les techniques évoluent régulièrement, le projectionniste doit donc effectuer une veille constante et suivre des formations pour se tenir à niveau.

Certains projectionnistes travaillent encore à l’ancienne dans des cinémas d’art et d’essai, mais ce cas de figure est assez rare. Les cinémas indépendants ferment les uns après les autres et sont remplacés par des multiplex. Le travail du projectionniste s’est transformé, il doit désormais maîtriser la technologie numérique. Il existe des stages de perfectionnement qui permettent à ce professionnel de s’adapter.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier.

Le projectionniste doit être organisé, rigoureux et bien sûr ponctuel : une séance de cinéma commence toujours à l’heure. Ce spécialiste doit posséder d’excellentes qualités techniques, notamment des connaissances en optique. Sa méthode et sa capacité d’adaptation lui permettent de réagir avec célérité.

Comment devenir projectionniste ? Études et formations

Où se former pour le métier de projectionniste ?

La formation de projectionnistes se fait dans un lycée professionnel ou au CNED (centre national d’enseignement à distance). Il y a peu de lycées qui proposent cette formation. On peut citer le lycée professionnel Blaise Pascal à Marseille, le lycée professionnel Saint-Genès à Bordeaux. Il est également possible de s’inscrire au CFA des métiers de l’audiovisuel (AFOMAV) qui se situe à Paris.

Les diplômes nécessaires

Pour devenir projectionniste, il faut obtenir un CAP opérateur projectionniste de cinéma. Il est aussi possible d’obtenir un bac pro systèmes numériques option B audiovisuels, réseau et équipement domestiques.

De nouvelles formations ont vu le jour, c’est notamment le cas par l’intermédiaire de l’AFOMAV (association de formation aux métiers de l’audiovisuel) qui est en mesure de décerner un titre de technicien d’exploitation cinématographique. Il existe également un titre de technicien spectacle option exploitation cinéma.

A ne pas manquer :  Comment devenir régisseur ?

Quel est le salaire d’un projectionniste ?

Le salaire d’un aide-opérateur débutant est au niveau du SMIC, le salaire d’un opérateur est légèrement supérieur, et celui d’un opérateur-chef se situe autour de 1 700 € brut par mois.

Suivant l’entreprise dans laquelle il travaille, ce technicien peut bénéficier d’un 13e mois, d’une prime d’intéressement, d’une prime de participation, d’une mutuelle, d’un CE.

Les différents statuts du projectionniste

En règle générale, le projectionniste travaille pour une entreprise avec le statut de salarié.

Débouchés et évolutions de carrière

Le projectionniste peut travailler pour des salles de cinéma d’art et d’essai, ou pour des multiplexes notamment auprès de grands groupes comme UGC, Pathé, ou MK2.

L’aide-opérateur peut évoluer vers un poste d’opérateur puis de chef de cabine ou d’opérateur-chef. Lors de ces changements de poste, c’est le secteur d’exploitation qui change. Certains projectionnistes se forment et évoluent vers les professions de monteur ou d’ingénieur du son.

Pourquoi devenir projectionniste : avantages et inconvénients

Le projectionniste à l’avantage d’exercer une profession qui le met en contact avec sa passion : le cinéma. Plus que l’aspect artistique, c’est l’aspect technique qui est mis en avant.

En revanche, le projectionniste est amené à travailler en soirée, le week-end et les jours fériés. La plupart du temps, il travaille seul et doit être extrêmement concentré. Le salaire de ce technicien n’est pas très élevé.

À lire aussi :