Comment devenir œnologue ?

L’œnologue est un expert des vins et de leur élaboration. Quelles études faut-il suivre pour devenir œnologue ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier œnologue.

œnologues En Pleine Analyse Sur Du Vin
© istock

Qu’est-ce qu’un œnologue ?

Quel est le rôle de l’œnologue ?

L’œnologue est un professionnel du vin, dont le rôle va de la supervision de la vinification et de la distillation à la correction des défauts du vin. Il accompagne le viticulteur dans le choix des cépages et des terrains, et décide du calendrier des vendanges.

Selon qu’il travaille pour un vigneron ou un négociant, ses tâches varient avec parfois des recherches technologiques pour améliorer les cépages ou la maîtrise des assemblages pour un négociant. L’œnologue est aussi impliqué dans le choix des matériaux de conditionnement et veille à la bonne conservation du vin.

Son rôle englobe la dégustation régulière et l’analyse du vin pour repérer et rectifier les défauts. Parfois, il supervise la distillation. En tant que connaisseur du marché du vin, il anticipe les tendances et les préférences des consommateurs.

Il joue un rôle clé dans la vente des vins, tant en France qu’à l’étranger, et travaille dans divers contextes, des laboratoires aux coopératives. Il est régulièrement amené à modifier son planning en fonction des besoins du vignoble.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’œnologue se distingue par sa formation scientifique, maîtrisant biochimie et biologie de la vigne, ainsi que diverses techniques de vinification. Ses sens aiguisés lui permettent de déguster avec précision.

L’adaptabilité est de mise : les compétences de ce professionnel évoluent selon son environnement, du commerce à la gestion.

De nombreuses qualités humaines sont requises pour exercer cette profession :

  • capacité relationnelle ;
  • patience ;
  • rigueur ;
  • organisation ;
  • anticipation ;
  • passion pour le vin ;
  • gastronomie ;
  • curiosité.
A ne pas manquer :  Comment devenir biostatisticien ?

Il allie rigueur et sens analytique pour superviser la production de vin et déceler tout problème d’élaboration. Son rôle peut l’amener à gérer la production de millions de bouteilles annuellement.

L’hygiène est primordiale pour lui, tout comme la capacité à rester calme en toutes circonstances. Ses conseils influencent considérablement l’exploitation viticole. Enfin, il travaille en étroite collaboration avec divers acteurs du domaine comme le directeur technique, l’exploitant et le maître de chai.

Comment devenir œnologue ? Études et formations

Où se former pour le métier d’œnologue ?

Le parcours pour devenir œnologue requiert l’obtention du diplôme national d’œnologue, de niveau bac + 5.

La formation pour ce diplôme s’effectue en deux ans, suite à une licence (bac + 3) en sciences biologiques, chimiques ou agronomiques, ou après un bac + 2 et une licence professionnelle ou un BUT.

Bon à savoir : Les candidats peuvent également avoir obtenu un diplôme conférant 180 crédits dans des domaines similaires.

La préparation se fait dans diverses institutions comme les centres universitaires de Bordeaux, Dijon, Toulouse, Reims et Montpellier, mais aussi Supagro Montpellier ou encore l’École Nationale Supérieure d’Agronomie de Toulouse.

Important : Pour exercer en tant qu’œnologue, il est impératif d’avoir validé ce diplôme national.

Les diplômes nécessaires

Pour exercer le métier d’œnologue, il est généralement nécessaire d’obtenir un diplôme de niveau Bac+5 en œnologie, viticulture ou agronomie, tel qu’un Master ou un diplôme d’ingénieur spécialisé, ainsi qu’une expérience professionnelle dans le domaine.

Quel est le salaire d’un œnologue ?

Le salaire moyen d’un œnologue se situe entre 30 000 € et 60 000 € brut par an.

Les différents statuts de l’œnologue

L’œnologue peut être salarié dans une entreprise viticole ou une coopérative, consultant indépendant travaillant pour plusieurs clients. Il peut encore être propriétaire et gérer sa propre exploitation viticole.

A ne pas manquer :  Comment devenir déménageur ?

Débouchés et évolutions de carrière

Avec plus de 10 000 diplômés, le domaine de l’œnologie en France offre une diversité de carrières. Ces experts du vin sont employés dans les laboratoires œnologiques, les caves coopératives, et les sociétés de négoce, etc.

Ils peuvent également assurer la qualité des vins dans les grands domaines et maisons de négoce. De plus, la compétence de ces professionnels est reconnue au-delà des frontières et plus d’un œnologue sur dix a une expérience internationale.

Pour ceux qui recherchent une position de leadership, des postes de direction technique ou de coopérative sont disponibles. Des connaissances en gestion seront requises pour ces rôles. Les possibilités d’évolution sont nombreuses, notamment vers des postes de direction de maison de vin ou de domaine viti-vinicole.

Certains choisissent une voie de spécialisation ou optent pour un rôle de conseiller indépendant, voire de chercheur dans des laboratoires spécialisés.

Pourquoi devenir œnologue : avantages et inconvénients

L’œnologue travaille dans un domaine passionnant lié au vin. Il explore de nouvelles saveurs, participe à la création de vins uniques, voyage et découvre différentes régions viticoles. Il est amené à partager sa passion avec d’autres amateurs de vin.

En revanche, l’œnologue subit des horaires de travail irréguliers et souvent prolongés pendant les périodes de vendanges, mais aussi un stress lié à la responsabilité de la qualité des vins. Il est soumis à des contraintes physiques lors des travaux dans les vignobles et à la nécessité de rester constamment à jour sur les nouvelles techniques et réglementations.

À lire aussi :