Comment louer un logement au RSA ?

Louer un appartement devient de plus en plus difficile… alors pour les personnes au RSA, revenu de solidarité active, c’est encore plus compliqué. Cependant, heureusement, il existe des solutions pour vous venir en aide. Voici quelques conseils pour vous aider à trouver une maison ou un appartement à louer !

Louer Un Logement
© istock

Une situation inconfortable pour louer une habitation

Quand on connait les critères demandés par les propriétaires pour louer un logement, on comprend que les allocataires du RSA rencontrent des difficultés qui peuvent leur sembler insurmontables. En effet, il faut généralement avoir une situation stable, percevoir des revenus équivalents à au moins trois fois le montant du loyer demandé. Il est évident que si vous êtes au RSA, vous ne remplissez pas ces conditions.

Il existe toutefois une autre solution : ce sont les logements sociaux. Vous devez réaliser de nombreuses démarches et le délai avant de l’obtenir est très long. Les organismes sont débordés face à la demande croissante. Il existe cependant de nombreux dispositifs prévus pour faciliter votre accès au logement. Il ne faut pas vous décourager et trouver le bon dispositif.

Allocataires du RSA : vers quels logements vous tourner ?

Si vous ne pouvez pas justifier de revenus suffisants pour louer dans le privé, vous avez la possibilité de vous tourner vers un logement temporaire. Vous louerez ensuite quand vous aurez un emploi stable avec des revenus suffisants pour répondre aux exigences des propriétaires.

Il existe différentes formules :

Les foyers : ce sont des immeubles collectifs proposant des chambres meublées avec des espaces de vie communs : cuisine, salle d’eau, etc. Les foyers sont destinés aux personnes qui ont de faibles revenus ou des difficultés pour se loger dans le parc classique et privé.

Les résidences sociales : elles sont exclusivement réservées aux personnes traversant des difficultés financières importantes et qui ne trouvent pas de logement. Elles abritent des appartements du studio au F2. Ce type de location est limité dans le temps.

A ne pas manquer :  Immobilier : quelles sont les aides pour installer un monte-escalier ?

Passer directement par un propriétaire et non par agence : l’agence demande de nombreuses garanties et ce n’est pas possible de les fournir si vous êtes au RSA. Dans ce cas, il faut simplement essayer de trouver des annonces de particulier à particulier et expliquer votre situation au propriétaire et l’assurer de votre sérieux.

Faire appel à une association

Prouver à un propriétaire que vous êtes capable de payer votre loyer et vos charges peut s’avérer compliqué. Il existe des associations qui sont là pour vous aider. C’est le cas de Solidarité Logement qui s’engage à vous donner une liste de propriétaires à Paris et en région parisienne qui acceptent de louer à des tarifs un peu plus bas pour être accessible aux personnes en difficulté. Il faut avant de les contacter, faire le point sur les ressources, dont vous disposez.

Si vous avez été locataire, l’association se renseigne auprès de votre ancien propriétaire pour évaluer votre sérieux. Les appartements proposés par ce type d’associations, sont des logements décents qui ont déjà été visités.

Bénéficier du fonds de solidarité pour le logement

Le FSL, fonds de solidarité pour le logement, est une solution qui peut répondre à votre problématique. Ce fonds vous permet d’être aidé pour avoir accès à la location. Il propose aux propriétaires du parc privé ou public des garanties de paiement en matière de loyers et de charges locatives durant une période bien déterminée.

Les personnes qui ont très peu de revenus sont aidées pour les frais d’emménagement, de dépôt de garantie, d’assurance habitation, des frais d’équipement et des frais de déménagement.

Le fonds de solidarité pour le logement fonctionne dans diverses situations : si vous êtes menacé d’expulsion parce que vous avez des loyers en retard. Si vous êtes locataire, propriétaire occupant, sous locataire, hébergé dans un foyer…

A ne pas manquer :  Résidence secondaire : quels biens acheter à Rosas ?

Le seuil de revenus varie suivant les départements, vous devez vous renseigner auprès du conseil départemental, de la CAF ou de l’ADIL.

L’APL : une aide pour louer au RSA

Il est possible qu’en étant allocataire du RSA vous puissiez prétendre à l’Aide personnalisée au logement. Cette aide est versée par la CAF et vous aide à régler votre loyer. Elle est versée mensuellement et elle peut être remise directement à votre propriétaire. Il faut cependant savoir que si vous touchez l’APL, celle-ci est déduite du montant de votre RSA. Vous cumulez les deux, mais le RSA diminue légèrement. Pour une personne seule, il est réduit de 67.77 euros et 135.55 euros pour un ménage de deux personnes.

Faire une demande de logement social

Cela peut sembler long et rebuter certaines personnes, toutefois dans certains cas bien précis, il est possible que la procédure soit moins longue. Vous déposez votre demande auprès du service HLM de la mairie et ensuite, vous recevez une attestation d’enregistrement.

Vous devez alors obtenir une réponse dans les trois ans, il faut renouveler votre demande tous les ans. Pour que les choses avancent plus rapidement, il est possible de réaliser un recours amiable à la direction départementale de la cohésion sociale.

Les situations de recours immédiat sont :

  • La vie en foyer
  • La menace d’expulsion
  • Le fait de ne pas avoir de logement
  • De vivre dans un appartement insalubre
  • Si vous êtes trop nombreux dans un appartement exigu et que vous avez des enfants à charge

N’hésitez pas à alerter le maire de votre commune également.

À lire aussi :