Faire un crédit à la consommation en étant sans emploi : les solutions

Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, souscrire un crédit alors que vous êtes au chômage est certes compliqué, mais pas impossible. Si les banques classiques et les établissements de crédit se montrent plus réticents, c’est parce que le chômeur est considéré comme « profil à risque ». Vous pouvez cependant comme tout le monde avoir besoin d’argent et donc de faire un prêt or, aucune loi n’interdit d’accorder un prêt à une personne qui a peu ou pas de revenus. L’établissement prêteur vous demandera des garanties plus importantes.

Crédit Banque
© Istock

Comment décrocher un crédit alors que vous n’avez pas d’emploi ?

Il faut déjà savoir que tous les crédits sont accordés sous conditions de ressources. Cela assure les banques du remboursement de la somme prêtée. Vous n’êtes donc pas le meilleur profil pour obtenir votre prêt, cependant la loi n’interdit pas à des personnes sans emploi de faire une demande de crédit. Certaines dépenses peuvent même contribuer au retour à l’emploi comme l’acquisition d’un véhicule. Dans ce cas, il faut être capable de convaincre votre banque ou un organisme de crédit.

Les bons arguments pour convaincre :

Certes vous ne pouvez pas présenter les justificatifs de revenus réguliers et stables, propres à convaincre, mais il suffit de choisir un autre angle. Vous venez de perdre votre emploi : vous avez donc des droits ouverts qui vous permettent de prétendre à l’indemnisation chômage durant un moment. Demandez un crédit sur une courte durée, le but est de rassurer votre banque en lui montrant que vous aurez terminé de le payer avant la fin de vos indemnités.

Un autre aspect est également primordial : votre capacité d’endettement, celui-ci est mesuré en enlevant le montant de vos charges et de vos dépenses mensuelles à celui de vos revenus. Le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % pour que l’emprunteur ait un reste à vivre suffisant. Bien sûr le calcul sera établi en prenant en compte les mensualités de votre nouveau crédit. Si celui-ci est trop faible, vous n’avez aucune chance d’obtenir votre prêt.

Certaines situations seront plus simples à défendre :

  • Vous n’avez plus de prêt immobilier et vous êtes propriétaire de votre logement ;
  • Vous avez une épargne ou un produit de placement comme une assurance-vie ;
  • Vous êtes en début d’indemnisation chômage ;
  • Vous avez un vrai projet à défendre pour lequel vous avez besoin d’argent : formation à financer par exemple ;

Vous pouvez également apporter des garanties pour les convaincre :

La caution : vous pouvez demander à un proche de se porter caution pour vous. Dans ce cas, si vous ne pouvez plus payer, la banque ou l’organisme de crédit se retourne vers elle. Il s’assure ainsi le remboursement. Il faut qu’elle ait des revenus assez élevés et stables.

La garantie réelle : par garantie réelle, on pense à un bien dont la valeur est au moins équivalente au montant total du crédit. C’est une méthode valable pour le crédit affecté, la garantie est alors le bien concerné par la demande de prêt. La banque peut saisir ce bien si vous ne pouvez plus faire face au remboursement et le vendre aux enchères. C‘est l’expert de la banque qui examine le bien et en détermine la valeur.

Banque Crédit
© Istock

Crédit pour personnes sans emploi : alternative

Les banques ont beaucoup de difficulté à prêter de l’argent aux personnes au chômage, et cela, même si vous avez besoin, et que les raisons sont recevables. Il existe alors une alternative : le prêt entre particuliers.

Sachez qu’en France, il existe un site de prêt entre particuliers qui est agréé par l’autorité de contrôle prudentiel, c’est Younited Credit qui s’appelait avant Prêt d’Union. Grâce à l’agrément bancaire qu’il a reçu, les transactions sont parfaitement sécurisées. Cette solution fonctionne sous la forme d’une plateforme sur Internet, mettant en relation des investisseurs avec des personnes ayant besoin d’un prêt d’argent. Le business model de cette plateforme est basé sur l’économie collaborative.

Malgré les facilités offertes, avant de choisir de prendre un prêt, il faut connaitre quelques règles :

  • Le crédit doit être accompagné d’un contrat qui sera accepté par les deux parties ;
  • Passez par le biais d’une plateforme sécurisée et certifiée ;
  • Pratiquez comme pour un crédit en banque en préparant votre dossier correctement ;
  • Fuyez les petites annonces et les propositions de crédit reçues par mail ou présentes sur les réseaux sociaux et les forums, ce sont des arnaques ;
  • Optez pour une assurance emprunteur, même si celle-ci est facultative.

À lire également : Racheter son crédit : les solutions possibles

Le microcrédit

C’est un crédit destiné exclusivement aux personnes quine peuvent avoir accès aux offres classiques de crédit, c’est-à-dire les allocataires de minima sociaux, les personnes au chômage ou les personnes à faibles revenus. Il est accessible également à toutes les autres catégories de clients. Il permet d’emprunter entre 300 et 3 000 euros, la somme devant être remboursée, sur une période de 6 mois à 4 ans. C’est une solution intéressante pour les personnes au faible revenu pour diverses raisons :

  • C’est un prêt sans intérêts d’emprunt
  • Vous n’avez pas de frais de dossier
  • Vous n’avez pas d’indemnités de remboursement anticipé

Le microcrédit nécessite, pour être accordé, d’avoir un projet personnel qui permette une insertion professionnelle ou sociale.

Le microcrédit peut être personnel ou professionnel. Le premier peut par exemple financer une formation ou un véhicule d’occasion, tandis que le second sera accordé pour développer une activité professionnelle ou la créer. Le microcrédit personnel est souvent utilisé pour les réparations sur un véhicule, permettant de retrouver un travail. Il peut cependant avoir d’autres objectifs en général liés à l’amélioration de votre vie. Cela peut concerner des soins de santé non ou mal remboursés.

Micro Credit
© Istock

Crédit Pôle Emploi ou CAF

Pôle Emploi, en collaboration avec l’ADIE, met en place un prêt d’honneur pour les chômeurs, pour leur permettre notamment de retrouver un emploi. Si vous avez besoin d’un véhicule par exemple, pour créer votre entreprise ou pour vous rendre sur le lieu d’un nouveau travail, vous pouvez leur demander un microcrédit.

La CAF propose également des crédits aux personnes à revenus faibles dans certaines conditions seulement. Il faut que vous ayez un enfant à charge au moins et des ressources faibles. Certaines CAF demandent que vous puissiez assurer le financement d’une partie du bien. Le versement de la somme empruntée n'est pas fait directement sur votre compte, mais il est effectué directement à la personne auprès de qui vous achetez votre bien. Le remboursement se fait sur le montant des allocations versées directement.

À lire aussi : Prêt entre particuliers FICP : les avantages et les inconvénients

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.