Les bonnes raisons d’entreprendre en franchise

En France, la franchise est un marché en constante expansion. Malgré l'impact de la crise sanitaire liée au Covid, le nombre de franchises, et leur chiffre d'affaires, ont retrouvé un très bon niveau. Il ne manque donc pas de bonnes raisons d'investir dans un secteur aussi florissant.

Entreprendre En Franchise
© istock

Qu'est-ce qu'une franchise ?

La "franchise" se présente sous la forme d'un contrat passé entre un "franchiseur" et un "franchisé". Le franchiseur est un entrepreneur ou un commerçant qui autorise le franchisé, une personne physique ou morale, à utiliser son nom commercial, une marque ou une licence.

Moyennant une redevance, versée au franchiseur, le franchisé exerce son activité de manière indépendante, mais dans le respect des termes du contrat qui le lie au franchiseur, dont il représente la marque.

Il existe des plateformes spécialisées, comme Franchise Directe, dont le rôle est de mettre en relation franchiseurs et franchisés. Ainsi, un entrepreneur français, ou vivant dans un pays francophone, souhaitant développer son activité en créant une franchise, trouvera sur le site des partenaires soigneusement sélectionnés.

Organisée chaque année par la Fédération française de la franchise, Franchise Expo Paris permet aussi à des milliers de franchiseurs et de franchisés de se rencontrer.

En règle générale, les magasins ou entreprises en franchise forment un réseau, regroupant les enseignes utilisant la même marque.

Les chiffres de la franchise en France

Chaque année, la Fédération française de la franchise (FFF) établit les statistiques relatives à ce secteur. Ces chiffres montrent que le secteur recommence à progresser après avoir été atteint de plein fouet par les conséquences de la crise sanitaire liée au Covid.

A ne pas manquer :  Se former à la communication d'entreprise et au développement durable

En effet, on comptait 79.134 magasins ou points de vente en franchise en 2021, contre 78.032 en 2020. Le niveau de 2019, avant la crise, a donc été dépassé puisque, cette année-là, 78.218 magasins en franchise étaient ouverts.

Ce rattrapage est réel, mais plus laborieux, pour les réseaux de franchise. De fait, on en dénombrait 2.049 en 2019, 1927 en 2020 et 1.965 en 2021. Quant au chiffre d'affaires du secteur, il est passé de 67,8 milliards d'euros en 2019 à 68,8 milliards d'euros en 2021.

Zoom sur les différentes catégories de franchise

Les différentes catégories de franchise sont :

  • La franchise de distribution. C'est le type le plus courant. Dans ce cas, le franchisé vend exclusivement les produits du franchiseur dans sa propre boutique.
  • La franchise de production. En fonction d'un business plan précis, le franchisé élabore des produits correspondant à la marque du franchiseur. Le franchisé les vendra ensuite dans sa boutique.
  • La franchise de services. Dans ce cas, c'est plutôt son savoir-faire que le franchisé met au service du franchiseur.
Entrepreneur Franchise
© istock

Les avantages de la franchise

Une marque déjà connue

En ouvrant sa boutique, le franchisé n'a guère d'efforts à faire pour attirer sa clientèle. En effet, la marque du franchiseur est souvent connue et sa notoriété établie.

D'ailleurs, c'est souvent le franchiseur qui s'occupe de la publicité pour l'ensemble du réseau de franchise.

Un véritable accompagnement

En principe, le contrat de franchise stipule que le franchiseur soutienne le franchisé dans son activité. Ainsi, il l'aide à obtenir un financement pour ouvrir son point de vente, à choisir un magasin et à mettre au point le business plan, qui lui permet de préciser les éléments constitutifs de son projet.

A ne pas manquer :  Comment tenir la comptabilité d’une SCI ?

La transmission d'un savoir-faire

Cet accompagnement se manifeste aussi, de la part du franchiseur, par l'apport d'un savoir-faire qui permet au franchisé de démarrer son activité sur des bases sûres.

Les conditions pour réussir sa franchise

Pour réussir sa franchise, il importe d'abord de jouer le jeu. Autrement dit, un franchisé doit être décidé, même s'il exerce son activité de manière autonome, à suivre les directives du franchiseur.

Par ailleurs, le franchisé, même s'il est épaulé par le franchiseur, ne doit pas tout attendre de lui. Ainsi, il ne lui fournira pas un local clefs en mains ni les éléments nécessaires à la fabrication du produit.

La réussite de la franchise dépend donc également de la possession d'un certain capital de départ.