Épargne : Nos placements résisteront-ils à la crise sanitaire ?

Notre épargne, nos investissements vont-ils pâtir des conséquences économiques du coronavirus ? Jusqu'à présent, notre épargne n'est pas en danger mais qu'arriverait-il si les banques se retrouvaient en difficulté ?

tirelire representant l'épargne avec masque pour coronavirus

Coronavirus : peu d'impact sur nos épargnes ?

La très grande majorité de l'épargne financière des Français n'est pas placée en bourse. Le krach boursier et l'effondrement rapide des cours auront donc peu d'impact sur nos livrets A et les assurances-vie investies en euros pour lesquelles la garantie est sans limite, aussi bien sur le capital versé que sur les produits générés.

46 % des Français pensent que leur argent serait protégé si leur banque faisait faillite (étude Harris Interactive pour le Fonds de garantie des dépôts et de résolution - 12 novembre 2019)

C'est plus gênant pour les primes d'assurance-vie placées en unités de compte, supports présentés comme plus rentables ces dernières années mais pour lesquels le capital n'est pas garanti, l'assureur s'engageant seulement sur un nombre d'unités de compte inscrites au contrat et non sur leur valeur.

Pour autant, en imaginant le pire, que se pas- serait-il si, à force de soutiens financiers, les établissements bancaires et les assureurs connaissaient, eux-mêmes, des difficultés ? Notre argent serait-il à l'abri ? Les sommes déposées auprès des compagnies d'assurance et des établissements bancaires sont couvertes en cas de faillite par des fonds de garantie mis en place par l'État.

Assurances-vie : garantie jusqu'à 70 000 €

Les fonds sont garantis jusqu'à 70 000 € par société d'assurance et par assuré, souscripteur ou bénéficiaire du contrat d'assurance-vie, assurance-décès, contrat de capitalisation, contrat de prévoyance collective, assurant les risques d'accident et/ou de maladie.

Dans un contrat d'assurance-vie, le mon- tant de l'indemnisation est apprécié en fonction de la valeur de rachat au jour où le contrat d'assurance cesse d'avoir effet. Cette indemnisation est assumée par le Fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP).

Les dépôts bancaires : garantie de 100 000 € à 500 000 €

Lorsqu'une banque n'est plus en mesure de rembourser les dépôts de ses clients, le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR) les indemnise jusqu'à 100 000 €. Tous les clients des banques peuvent en principe bénéficier de cette garantie : particuliers, entrepreneurs ou associations. L'établissement de crédit a l'obligation d'arrêter les positions de ses clients et de transmettre cet état au FGDR. Tous les dépôts éligibles à la garantie sont additionnés pour déterminer le montant que la banque doit aux clients.

Si vous avez plusieurs comptes dans une banque, l'ensemble des dépôts sont ajoutés et indemnisés jusqu'à 100 000 €. Lorsque vous détenez des comptes dans plusieurs banques, la garantie de 100 000 € s'applique à chaque banque.

Le Livret A, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) et le Livret d'épargne populaire (LEP) d'un même déposant ne sont pas pris en compte pour le calcul du plafond. Ils font l'objet d'une indemnisation séparée dans la limite d'un plafond propre de 100 000 €.

Notez que les dépôts exceptionnels versés depuis moins de trois mois comme les sommes provenant d'un héritage, d'une vente immobilière, du versement d'une prestation compensatoire ou encore d'une indemnité consécutive à un licenciement ouvrent droit à un rehaussement du plafond de la garantie à 500 000 €.

Le « hic » : les fonds de garantie seront-ils suffisants pour couvrir tous les clients ? C'est peu probable : d'après la Banque de France et le FGDR, le montant total des dépôts s'élève à 2200 milliards d'euros, la garantie des dépôts à guère plus de quatre.

Selon Hélène Feron-Poloni, avocate spécialisée dans la défense des épargnants déjà interrogée sur le sujet en 2012 par Media investigation : « Au premier dépôt d'une banque de place, Crédit Agricole, Société Générale..., le fonds de garantie est mis à sec ! Donc, il n'y a pas de garantie ! »

L'information des clients

En principe, une fiche descriptive de la garantie des dépôts est distribuée une fois par an aux clients des banques et remise aux nouveaux clients. La garantie des dépôts est mentionnée sur les relevés de comptes.

À lire aussi : Marché, taux, crédits en cours… Quel sera l’impact du coronavirus ?

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.