MaPrimeRénov’ : les critères pour bénéficier de l’aide en 2022

Le gouvernement français a créé MaPrimeRénov’ pour aider et encourager les ménages à entreprendre des travaux de rénovation en faveur d’une amélioration énergétique. Ce dispositif a été relativement souvent utilisé. En 2022, le gouvernement consacre deux milliards d’euros à cette prime. Les conditions ont cependant été modifiées, faisons le point !

Rénovation énergétique
© istock

L’aide Habiter mieux sérénité est intégrée à MaPrimeRénov’2022

L’aide appelée Habiter mieux sérénité de l’Anah devient maintenant MaPrimeRénov’2022, et cela depuis le 1er janvier 2022. Ce dispositif concerne près de 5 millions de foyers, et l’objectif est de les encourager à entamer certains travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Cette prime vise à couvrir jusqu’à 50 % des travaux, sans dépasser la limite de 30 000 euros. La condition principale pour avoir droit à cette prime tient à un gain énergétique à la suite des travaux, qui doit être de 35 % au minimum. Ce gain devra être attesté par une évaluation énergétique.

À savoir : cette prime peut être cumulée à d’autres aides.

MaPrimeRenov’2022 : quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

De nombreux ménages, qui ont eu recours à cette aide, l’ont utilisé majoritairement pour installer une pompe à chaleur, pour isoler leur logement ou pour acquérir un poêle à granulés. Il faut cependant que certains critères soient respectés. Il n’y a cependant pas de conditions de revenus, et de ce fait, elle s’adresse aux copropriétaires, aux bailleurs et aux occupants.

En revanche, depuis janvier 2022, l’aide ne concerne plus que les logements construits depuis 15 ans au moins. Auparavant, elle était accessible à partir de deux ans de construction. La seule exception est valable dans le cas du remplacement d’une chaudière fonctionnant au fioul par un nouvel équipement. Dans cette situation, ils bénéficient de l’aide si leur logement a été achevé depuis 2 ans seulement.

A ne pas manquer :  Sécuriser un achat dans le neuf : avoir en tête la revente

La durée minimale d’occupation du logement en tant que résidence principale change. Elle passe en effet de 6 à 8 mois par an. Le propriétaire dispose ensuite d’un an pour entrer dans son logement au lieu de 6 mois avant. Le calcul de ce délai commence à partir du moment où le paiement du solde de la prime est effectif.

La personne bénéficiant de MaPrimeRénov’ doit justifier que ses travaux sont terminés dans le délai de 2 ans, au lieu d’un an avant.

Son montant en 2022

Les barèmes de MaPrimeRénov’2022 restent les mêmes qu’au cours des années précédentes. Le montant de cette aide dépend des travaux de rénovation énergétiques que vous souhaitez réaliser et de votre niveau de revenu. Le gouvernement a mis en place quatre profils :

  • MaPrime Rénov’ jaune ;
  • MaPrime Rénov’ bleu ;
  • MaPrime Rénov’ violet ;
  • MaPrime Rénov’ rose.

Le montant est déterminé en fonction du gain écologique après travaux et des revenus. Le barème de couleurs établi se base sur la composition et les revenus du ménage.

Pour les devis signés entre le 1er janvier et le 30 septembre 2020, le montant de la prime ne peut pas dépasser le plafond de 20 000 euros par logement et durant une période de 5 ans. Les personnes n’étant pas éligibles à cette prime sont autorisées à demander le bénéfice du CITE.

Si vous souhaitez savoir à quelle prime vous avez droit, quel est votre profil et quel sera son montant, vous pouvez faire une simulation sur le simulateur : Simul’Aid€s.

Cette prime peut être utilisée pour l’audit énergétique, du financement de ventilation, des travaux d’isolation. Il faut que les travaux soient réalisés par des entreprises labellisées RGE (Reconnues garantes pour l’environnement).

A ne pas manquer :  Quel délai pour vendre un bien immobilier ?

France Rénov’ : un organisme pour demander MaPrimeRénov’2022

Ceux qui remplissent les conditions pour bénéficier de MaPrimeRénov’2022 disposent maintenant d’un site leur permettant de faire leur demande plus facilement. Le site qui est dédié à ces demandes est : maprimerenov.gouv.fr. Le fonctionnement de ce site est très simple.

Il suffit de créer un compte et ensuite de renseigner les informations qui sont demandées sur les revenus du ménage, le type de travaux et enfin certaines données sur le logement faisant l’objet de cette demande.

Ce site existait avant, mais depuis janvier 2022, il existe un autre site qui est très performant et qui simplifie la demande de cette aide. Il s’agit  du site : France-renov.gouv.fr. Les conseillers France Rénov’ sont disponibles grâce à un numéro de téléphone unique, le 0 808 800 700. Il existe aussi 150 guichets uniques Espaces Conseil Rénov’.

Cette prime peut-elle être cumulée avec d’autres aides ?

Il est en effet possible de cumuler cette prime avec d’autres aides, c’est le cas notamment de :

  • Les aides qui sont comprises dans les Certificats d’économies d’énergie (CEE) qui sont proposés par les fournisseurs d’énergie ou délégataires. Ils sont directement déduits au moment du devis.
  • Les aides proposées par les collectivités locales.
  • Les aides que peut accorder Action Logement.

Le cumul de toutes ces aides permet de financer jusqu’à 90 % du montant total des travaux. Il faut savoir que vous avez droit également à la TVA réduite à 5.5 %.

À lire aussi : Rénovation globale d'une maison : peut-on tous en profiter ?