Est-ce possible d’obtenir un crédit en étant fiché FICP ?

Vous avez rencontré des difficultés lors du remboursement de votre crédit et certaines mensualités n’ont pas été honorées… Dans ce cas, vous risquez d’être fiché à la Banque de France et inscrit aux fichiers FCC (Fichier central des chèques) et au fichier FICP (Fichier des incidents de remboursement des Crédits aux particuliers). Souscrire un prêt dans ces conditions ressemble plus au parcours du combattant : explications !

Emprunt à La Banque
© istock

Une situation compliquée pour souscrire un prêt

Les banques classiques et certains organismes de crédit conventionnels sont plutôt frileux quand il s’agit de prêter à ce type de personnes. Toutefois, certains organismes de crédit bien ciblés se sont spécialisés dans les crédits aux emprunteurs, fichés FICP.

Il peut également être judicieux de faire appel à un courtier qui sait parfaitement à quel établissement s’adresser dans cette situation. Vous devrez de toute façon ne pas vous décourager et surtout essayez d’amener des arguments valables en faveur d’une amélioration de votre situation personnelle.

Dans tous les cas, il est compliqué de prétendre à un prêt, encore peut-être plus que si vous touchez le RSA ou que vous n’avez pas d’emploi. Si vous avez vraiment besoin d’un crédit pour acheter une voiture d’occasion pour vous rendre au travail, défendez votre cause !

Il faut savoir que l’ensemble des organismes de prêt ont accès aux fichiers et peuvent très rapidement visualiser vos différents incidents bancaires.

Les solutions pour demander un prêt après fichage à la Banque de France

Le plus simple et le plus logique est de parvenir à réussir à rembourser vos dettes par vous-même.  Un remboursement de vos dettes arrêtera tout de suite les poursuites auprès de la Banque de France, et ce dans les deux mois qui suivent. Si vous n’y arrivez pas, vous avez alors d’autres possibilités :

  • Le prêt sur gage: pour des besoins d’argent immédiats, le prêt sur gage est une solution. Il suffit de déposer un objet de valeur et il vous sera donné une certaine somme d’argent en échange. Le montant prêté dépend de la valeur de l’objet, la somme équivaut à 50 et 70 % de celle-ci. L’objet sert de caution, dès que vous avez remboursé la somme totale, il vous est restitué. Ce système vous permet de récupérer l’argent dont vous avez besoin.
  • L’hypothèque : sur le même principe, les propriétaires désirant un crédit tout en étant fiché à la Banque de France ont plus de faciliter à emprunter. Leur bien immobilier est donné en garantie, en cas d’incapacité de rembourser le crédit en cours.
  • La vente à réméré : ce type de vente permet de vendre son bien immobilier avec une option de rachat, permettant de régler vos dettes. Une fois que votre situation s’est arrangée, vous pouvez emprunter pour racheter votre bien et répartir sur de nouvelles bases saines. L’acheteur reçoit un loyer de votre part chaque mois, mais il ne peut pas occuper le logement ni vous mettre dehors. La procédure de rachat est valable sur une durée de 6 mois à 15 ans.
  • Le prêt à l’étranger : les banques étrangères n’ont pas accès au fichier, certains préfèrent alors s’adresser à des organismes au-delà des frontières. Il faut cependant faire attention et s’assurer que le prêt est bien à taux fixe.
A ne pas manquer :  Comment se connecter à votre espace compte Nickel ?

En tant que locataire, quelle possibilité d’obtenir un micro-crédit ?

Faire un micro-crédit quand on est interdit bancaire en complique l’accès et il est rare d’obtenir une réponse favorable. Il existe tout de même des solutions.

Le micro-crédit ou crédit rapide d’un montant de 3 000 euros peut être accordé aux locataires fichés de trois manières :

  • Le crédit FICP traditionnel à demander à une banque.
  • Le crédit FICP social : proposé par certains organismes comme la CAF, il est plus simple à obtenir. C’est une aide accordée aux personnes s’étant vu refuser le crédit classique.
  • Le micro-crédit FICP entre particuliers : vous faites alors appel à une plateforme en ligne ou à un proche.

Pour obtenir ce type de crédit, il faut avoir remboursé les dettes en cours. Vous pouvez également réaliser un rachat de crédits pour négocier les mensualités et être en mesure de rembourser plus facilement.

Visuel Representer Fiduciaire
© istock

Le micro-crédit pour interdit bancaire : ses caractéristiques

C’est une solution envisageable pour les personnes fichées.

Il est compris entre 300 et 3 000 euros et d’une durée de 6 à 36 mois.

Il est destiné à un usage professionnel, privé ou à la clôture de son surendettement.

Les taux d’intérêt sont compris entre 1.5 et 4 %, aucuns frais de dossier ou d’assurance ne vous sont demandés.

Il faut faire attention et bien choisir son crédit pour ne pas faire face à une situation financière difficile ensuite.

À lire aussi :

Prêt rapide sans refus : peut-on en bénéficier en étant fiché FICP ?

Le microcrédit express ou prêt rapide sans refus est destiné aux emprunteurs qui ne peuvent pas accéder à un crédit classique. La somme à recevoir varie de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros et permet de financer vos projets personnels ou professionnels. L’avantage de ce produit est qu’il s’obtient généralement facilement, sans justificatif et sans garantie de la part du prêteur ou du débiteur. Le virement se fait dans un temps record, parfois de manière instantanée. La durée dépend du montant et peut s’étendre sur quelques jours dans certains cas.

A ne pas manquer :  Carte virtuelle CMB Virtualis : tarifs, avantages, utilisation

Le financement express sans frais s’adresse en principe à tout le monde. En effet, la solution du prêt rapide sans refus n’est pas conditionnée par la situation économique du bénéficiaire. Elle est accessible sur certaines plateformes spécialisées, à l’instar du site saba-habitat.fr qui propose ce type d’offre depuis plusieurs années, en plus de fournir des contrats de regroupements d’emprunts. La demande à formuler sur ces plateformes s’effectue en quelques clics et sans engagement.

Si le microcrédit express est en théorie destiné à tous les profils, dans la pratique, tous les établissements posent des conditions spécifiques. La vérification de l’inscription du candidat au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) ou FCC (fichier central des chèques) impacte considérablement les chances de voir la requête acceptée. Vous devez monter un dossier solide qui prouve que vous serez en mesure de payer votre emprunt dans les délais convenus.

Votre présence sur le fichier des incidents de remboursements des crédits aux particuliers n’est qu’un élément parmi tant d'autres. Il vous revient de faire le nécessaire pour convaincre un établissement de vous fournir le financement sans frais en ligne en vous concentrant sur les autres critères. Un rachat de vos prêts en cours est une solution pertinente pour réduire vos charges mensuelles et optimisez votre TAEG (taux annuel effectif global). Cet indice influence aussi de manière considérable la décision de l’organisme. Dans tous les cas, n’hésitez pas à mettre en avant la stabilité de votre situation professionnelle.