Transformer son capital en rente : les solutions

Pour obtenir un  complément de revenus quand vous êtes à la retraite, la solution consiste à transformer votre capital en rentes viagères. Au lieu de continuer à placer votre argent, vous transformez celui-ci en rentes mensuelles. Celles-ci commenceront à vous être versées dès que l’opération est réalisée.

Transformer Capital Rente
© istock

Les avantages de la rente

La rente présente un avantage non négligeable. Une fois à la retraite, vous faites face à une baisse de revenus de plus en plus conséquente. Le versement d’une rente vous offre la possibilité de combler au moins en partie ce manque.

Certains contrats tels que le contrat Madelin ou le Perp n’autorisent qu’une sortie sous forme de rentes. Pour d’autres comme le PER ou Plan Épargne Retraite, le PEA ou l’assurance-vie autorisent les deux sorties sous forme de capital ou de rente viagère. Pour faire le bon choix, il est important de connaitre les avantages de la rente viagère.

Pourquoi opter pour la rente viagère ?

Le revenu est versé durant toute votre vie et même si vous avez la chance de vivre très longtemps. Vous n’avez pas de souci à vous faire quant à la gestion de votre épargne pour avoir l’assurance qu’elle sera suffisante.

Le montant de votre revenu est garanti : cela signifie qu’il ne risque pas de baisser au fur et à mesure des années. Le montant de la rente peut seulement être revalorisé à la hausse. Vous ne subissez pas les risques engendrés par le marché, il faut vérifier auprès de son assureur les conditions de revalorisation.

C’est une double sécurité que vous n’obtiendrez pas quand vous décidez de vous créer vous-même des revenus complémentaires. Vous avez la possibilité en effet de retirer régulièrement une partie du capital, mais c’est alors à vous de calculer les sommes possibles pour en bénéficier toute votre vie en ayant l’épargne nécessaire.

La rente offre une vraie sécurité nécessaire si vous avez des revenus qui sont très faibles. La rente et la sécurité qu’elle offre sont alors plébiscitées.

Il faut tout de même savoir que quand vous optez pour la rente, votre capital n’est plus disponible et vous n’avez plus la possibilité de le transmettre à vos proches. Certains contrats prévoient une option permettant de compenser cet inconvénient.

Les inconvénients liés aux versements sous forme de rentes et leur compensation

Quand vous sortez votre épargne sous forme de capital, en cas de décès peu de temps après votre départ en retraite, les montants non dépensés ne sont pas perdus pour les héritiers. Dans le cadre du contrat d’assurance-vie, c‘est aux bénéficiaires désignés que revient ce montant.

En revanche, dans la sortie en rente viagère, les versements sont stoppés au décès de l’épargnant. Cependant, cet inconvénient est pallié aujourd’hui grâce à des options qui permettent notamment de reverser ensuite la rente au conjoint survivant. Certains contrats sont assortis d’un versement d’annuités garanties toujours au bénéfice du conjoint.

Dans le cadre du produit d’épargne avec sortie obligatoire sous forme de rente, l’épargnant abandonne en totalité la propriété du capital épargné. Cette clause intervient dès que l’assurance lui a versé ses premières rentes. S’il décède durant la période d’épargne, les sommes qu’il a accumulées sont alors perdues pour ses héritiers. Il existe cependant une exception quand le contrat comporte une contre-assurance décès qui permet de reversement de la somme dans certaines conditions. Celle-ci peut être faite sous forme de rente viagère en fonction du capital et des droits acquis. Cela peut également prendre la forme d’une rente temporaire d’éducation au profit des enfants mineurs de l’épargnant. En dehors de ces cas bien spécifiques et précis, vous ne pouvez pas récupérer son épargne en cours de contrat.

Comment calculer le montant de la rente ?

Calculer Montant Rente
© istock

Pour calculer le montant de la rente viagère, il faut tenir compte de divers critères : votre âge au moment de votre demande de versement, votre espérance de vie lors de la demande, le taux technique, les frais prélevés par l’assurance, le type de rente et le montant du capital que vous choisissez de transformer.

Le taux technique équivaut à un taux de rendement financier minimum anticipé au moment où vous liquidez la rente et sur lequel l’assurance est engagée. Plus ce taux est élevé, plus le montant de la rente sera élevé. Il est fixé par la réglementation à 0 %. Ce qui signifie qu’il ne fait pas croitre le montant de la rente. Le taux évolue et il est susceptible de changer et il s’applique aux rentes qui ont été liquidées.

À capital équivalent, le montant de la rente perçue peut différer. Plus vous êtes âgé au moment de demander votre rente, plus le montant est conséquent. C’est assez logique puisque l’espérance de vie est plus faible.

Il faut savoir que les assurances considèrent qu’une femme de 60 ans a une espérance de vie de 32 ans, de 27 ans, à 65 ans et de 22 ans, à 70 ans. Il faut donc diviser le capital par cette espérance de vie. C’est ainsi que si vous avez un capital de 100 000 euros, vous obtenez 3 100 euros par an de rente viagère en liquidant à 60 ans et 4 500 euros, si vous liquidez à 70 ans. Le calcul ne tient pas compte des autres critères comme le taux.