Voiture rayée : que couvre mon assurance ?

Il n’est pas rare, en ville surtout, que vous retrouviez votre voiture rayée, c’est encore plus courant quand celle-ci est stationnée à l’extérieur durant la nuit. Vous pouvez aussi la rayer au cours d’un accident ou contre un mur… Dans ce cas, vous vous demandez si les réparations sont prises en charge par votre assurance ? Explications !

Voiture Rayée
© istock

La rayure : qu’est-ce que c’est ?

Avant de parler d’indemnisation, il faut définir la rayure avec précision. Il s’agit en fait d’une trace laissée par un objet extérieur au véhicule sur la peinture ou la carrosserie. Ces rayures peuvent avoir différentes causes. Elles peuvent apparaitre à la suite d’un accrochage avec une autre voiture, à un frottement contre un mur ou un élément dur, une chute de grêle, un geste volontaire avec une clé par exemple, etc.

Les rayures varient selon qu’elles sont profondes ou seulement superficielles, leur visibilité et la zone dans laquelle elle se trouve. La longueur de la rayure est également un élément important. Dans tous les cas, la réparation de ces rayures occasionne des frais plus ou moins importants. Le coût de la main-d’œuvre est généralement assez conséquent, car vous devez confier ces travaux à un garage professionnel.

Les rayures et leur réparation sont-elles prises en charge par votre assurance auto ?

Pour avoir la possibilité d’être indemnisé pour vos rayures, il est important que le tiers responsable soit identifié. Trois situations sont alors envisageables :

  • Le responsable de la rayure a été identifié : dans ce cas, il faut faire un constat amiable avec le propriétaire de la voiture mise en cause. Grâce à ce constat, il sera alors déclaré fautif et la responsabilité lui sera attribuée. Vous êtes alors remboursé par l’assurance du fautif.
  • Le propriétaire de la voiture est le responsable de la rayure sur la carrosserie. Tout dépend de la nature de votre contrat d’assurance auto, dans cette situation. Si vous n’êtes pas assuré pour ce type de dommage, la réparation ne peut alors pas être prise en charge. Si vous avez un contrat d’assurance tous risques, ces réparations vous sont automatiquement remboursées.
  • Si le responsable n’est pas identifié, la situation est plus complexe. Vous devez commencer par déposer une plainte auprès du commissariat de police le plus proche ou à la gendarmerie. Une fois que vous avez votre dépôt de plainte considéré comme un document officiel, vous le transmettez à votre assurance. C’est une preuve du méfait commis sur votre voiture. Mais dans ce cas aussi, c’est la nature du contrat souscrit qui est essentiel. Il faut que celui-ci contienne la garantie vandalisme pour être indemnisé en cas de non-identification du tiers.
A ne pas manquer :  Où trouver la meilleure assurance vie ?

Dès que le responsable de la rayure a été identifié, vous faites une déclaration auprès de votre assurance en envoyant le document qui peut attester du sinistre, cela peut être un constat automobile ou votre dépôt de plainte. Il est recommandé de joindre à ces documents des témoignages si vous avez pu en recueillir et des photos. Cela permet d’accélérer la procédure.

Les rayures ne peuvent être assimilées à un sinistre grave, mais elles endommagent la carrosserie et les réparer est minutieux et ce n’est pas toujours une tâche simple.  La peinture est posée en couche fine et elle s’abime rapidement, même quand les rayures sont superficielles. Le polish, les pâtes anti-rayures, le vernis peuvent être intéressants, mais il est toujours préférable de prendre conseil auprès d’un professionnel, garagiste ou carrossier, qui sera de bon conseil.

Vous pouvez faire cette réparation vous-même si vous choisissez le produit parfaitement adapté ou confier votre véhicule à un particulier.

Pour être indemnisé par l’assurance, quel que soit l’endroit de la rayure : carrosserie ou pare-brise, il faut que le coupable soit identifié.

Réparation d’une rayure : combien ça coûte ?

Si votre assurance voiture ne prend pas en charge cette réparation et que le responsable n’a pas été identifié, vous devrez alors régler la facture correspondant à cette réparation. Il est alors légitime d’avoir un ordre d’idée sur le montant de cette réparation. Le prix dépend essentiellement de l’endroit de la rayure et de sa profondeur.

Les rayures superficielles peuvent être réparer avec seulement un stylo anti-rayure qui vous coûtera une dizaine d’euros ou avec une bombe anti-rayures d’une vingtaine d’euros. Les rayures plus profondes sont également les plus compliquées à réparer et le prix que demandent les professionnels pour réaliser cette réparation peut s’élever à quelques centaines d’euro. C‘est là que l’assurance peut remplir son rôle pleinement en vous indemnisant.

A ne pas manquer :  Assurance moto : bien choisir son type de couverture

Si vous n’avez pas de garage et que votre véhicule passe ses nuits en stationnement sur la voie publique, dans une ville qui présente une vie nocturne dynamique, le risque de rayure est accru. Il est donc préférable de prendre l’option garantie vandalisme, pour être certain d’être indemnisé par votre assureur même si l’auteur n’a pas été identifié. La première réaction, dans cette situation, est de penser au dépôt de plainte.

Le cas spécifique des rayures sur un pare-brise

Une rayure sur un pare-brise peut s’avérer dangereuse, même si ce type de rayure est parmi les plus courants. Elles peuvent avoir différentes origines et peuvent être dues simplement à un essuie-glace usé qui finit par rayer votre pare-brise.

Dans ce cas, il s’agit de réagir en fonction de la profondeur de la rayure. Une rayure peu profonde peut être facilement réparer avec de la poudre à dérayer qui sont commercialisées dans les boutiques spécialisées ou les garages automobiles. Il existe également un petit outil qui vous permet de gommer une petite rayure superficielle.

En revanche, si la rayure est très profonde et qu’elle est longue, il est préférable de changer votre pare-brise. C’est alors la seule solution, car réparer une rayure très profonde est impossible. Il est également recommandé de ne pas rouler avec un pare-brise rayé profondément puisque cela peut présenter un certain danger. Dans cette situation, c‘est la garantie bris de glace qui vous permet d’être indemnisé. La plupart des contrats d’assurance contiennent la garantie bris de glace même quand il s’agit d’une assurance au tiers.

À lire aussi :