Comment devenir géothermicien ?

Le géothermicien met à profit les phénomènes thermiques internes du globe terrestre. Quelles études faut-il faire pour devenir géothermicien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier géothermicien.

Géothermicien
© istock

Qu’est-ce qu’un géothermicien ?

Quel est le rôle du géothermicien ?

Le géothermicien est en mesure de capter la chaleur de la Terre (souvent contenue dans des nappes phréatiques) et de la transformer en énergie. Cette chaleur provient de la radioactivité naturelle des roches. Il peut aussi s’en servir pour chauffer des bâtiments ou des infrastructures. Il analyse l’aspect hydrogéologique d’un sous-sol et est en capacité de mettre en place des forages exploratoires visant à trouver des nappes d’eau. Les opérations de reconnaissance lui permettent d’évaluer le potentiel d’un site en matière de production géothermique. Selon la quantité d’énergie potentielle d’un sous-sol, il contacte des entreprises de forage et met en place de travaux d’extraction de l’énergie.

Ce professionnel pourra superviser des travaux sous terrains, commander des équipements, faire appel à des entreprises compétentes, organiser et prendre en charge un chantier. Il pourra aussi étudier les impacts environnementaux et technico-économiques d’un projet de construction ou de forage.

Le géothermicien a en général reçu une formation de géologue, de géochimiste, d’hydrogéologue ou d’ingénieur forage ou réservoir. On l’appelle également hydrogéologue géologue en recherche prospective, géologue prospecteur ou géophysicien. On recense à peu près 4 200 géothermiciens sur le territoire.

Les conditions de travail ne sont pas toujours évidentes : le géothermicien se déplace et doit parfois travailler en souterrain.

Il faut savoir que le territoire national dispose de deux zones de basse énergie (en Île-de-France et en Aquitaine) et de deux zones de haute énergie (en Guadeloupe et en Alsace).

A ne pas manquer :  Comment devenir neurologue ?

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le géothermicien a des notions de géologie, de chimie, mais également d’informatique. Sociable, il est capable de travailler en équipe, de convaincre un auditoire et de vendre ses services. Ce professionnel peut intervenir sur tout le territoire, il doit donc être en mesure de se déplacer facilement, parfois pour de longues périodes.

Comment devenir géothermicien ? Études et formations

Où se former pour le métier de géothermicien ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique pour cet emploi. Mais les géothermiciens ont en principe au moins un diplôme de niveau bac +2, voire Bac + 3 ou 5. Ils sont recrutés et formés plus spécifiquement par leurs employeurs.

Pour être ingénieur géothermicien, il est préférable de s’inscrire à l’université jusqu’au master ou dans une école d’ingénieur après deux années de classe préparatoire.

Les diplômes nécessaires

Le géothermicien peut disposer d’un BTS fluides, énergies et environnement ou d’un DUT génie thermie et énergie. Il pourra également postuler avec une licence professionnelle en énergies renouvelables ou en thermique énergétique. Ce secteur étant particulièrement concurrentiel, il est conseillé de viser l’un des masters suivants :

  • hydrogéologie, géosciences et exploration
  • ingénierie thermique
  • énergie électrique et développement durable
  • bio-géosciences
  • hydrogéomécanique

Il peut aussi être diplômé de l’une des grandes écoles suivantes :

  • École nationale supérieure d’ingénieurs de Poitiers de l’université de Poitiers spécialité énergétique et environnement
  • École nationale supérieure de l’énergie, de l’eau et de l’environnement de l’Institut polytechnique de Grenoble
  • École polytechnique universitaire de l’université d’Orléans spécialité énergétique
  • École polytechnique universitaire de l’université de Nantes spécialité thermique énergétique
  • École polytechnique universitaire de Marseille de l’université d’Aix-Marseille spécialité mécanique et énergétique
  • Institut national des sciences appliquées Hauts-de-France spécialité mécanique et énergétique
A ne pas manquer :  Comment devenir webmarketer ?

Quel est le salaire d’un géothermicien ?

Le salaire d’un géothermicien débutant avoisine les 2 800 € brut par mois.

Les différents statuts du géothermicien

Le géothermicien est le plus souvent salarié du secteur privé.

Débouchés et évolutions de carrière

Ce sont les entreprises énergétiques qui recrutent essentiellement, mais il y a très peu de débouchés en tant que géothermicien. Cependant, ce secteur est amené à se développer dans les années prochaines. Ce type de poste est généralement proposé à des spécialistes expérimentés en géothermie. Il est plus facile de viser un poste de foreur, de cadre de production, de commercial ou d’installateur chauffagiste.

Les principaux recruteurs sont les opérateurs pétroliers (Technip, Schlumberger…), les exploitants de réseaux de chaleur (Dalkia, Cofely…), les entreprises de forage et le bureau géologique national ou BRMG.

Pourquoi devenir géothermicien : avantages et inconvénients

Le secteur de la géothermie va se développer dans les années à venir. En effet, la France a pour objectif de multiplier par 6 la part de la géothermie dans son mix énergétique. Le géothermicien perçoit une rémunération souvent motivante et en tant que salarié, il bénéficie d’avantages (intéressement, participation, mutuelle, etc.).

En revanche, les débouchés sont à l’heure actuelle encore faibles. Ce professionnel est amené à se déplacer loin de chez lui pour des périodes qui peuvent être longues.

À lire aussi :