Comment devenir climatologue ?

Le climatologue est le spécialiste de l’étude du climat. Quelles études réaliser pour devenir climatologue ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier climatologue.

Chercheur sur la banquise
© istock

Qu’est-ce qu’un climatologue ?

Quel est le rôle du climatologue ?

En tant que spécialiste du climat et des phénomènes climatiques, le climatologue étudie les changements qui ont eu lieu dans le passé et tente de prédire l’avenir. Il anticipe les impacts des changements actuels et futurs.

Pour étudier le climat, ce scientifique observe l’environnement : températures, précipitations, pression atmosphérique, courants marins, éruptions volcaniques, etc.

Il répertorie les données fournies par les stations météorologiques et les satellites, les analyse et les interprète. Il établit alors des rapports et réalise des cartes pour informer les différents acteurs, du gouvernement au grand public.

Le climatologue peut être amené à travailler pour un programme de développement environnemental ou un projet de recherche.

Actuellement, ce professionnel a un rôle essentiel à jouer pour comprendre les enjeux du réchauffement climatique. Le climatologue est en mesure d’anticiper les impacts de l’activité humaine sur l’environnement. La modélisation grâce à l’outil informatique permet d’obtenir des projections à court, moyen et long terme.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour être climatologue, il faut avoir obtenu un doctorat et donc avoir réalisé au moins 8 années d’étude. Il faut donc être patient, aimer les sciences et être prêt à travailler de longues années avant d’atteindre son but. Lorsque c’est le cas, le climatologue, en tant que chercheur, doit être curieux, autonome et rigoureux. Il doit avoir l’esprit analytique et de synthèse et être compétent en chimie, en biologie, en mathématique, en physique et en informatique. Il est bon qu’il puisse être synthétique et pédagogue. Enfin, l’essentiel de la publication des travaux scientifiques étant rédigé en anglais, il est indispensable de maîtriser cette langue.

A ne pas manquer :  Comment devenir maire ?

Comment devenir climatologue ? Études et formations

Où se former pour le métier de climatologue ?

Le climatologue peut se former à l’université ou à l’ENM (école nationale de la météorologie), une grande école spécialisée dans ce domaine. Plusieurs masters sont spécialisés en météorologie, mais il faudra soutenir une thèse et obtenir un doctorat pour devenir chercheur en climatologie.

Les diplômes nécessaires

Différents masters sont possibles :

  • Master en physique
  • Master en météorologie
  • Master en mathématiques appliquées
  • Master en géologie
  • Master en sciences de l’océan, de l’atmosphère et du climat
  • Master interaction climat environnement et télédétection
  • Master océan, atmosphère, climat et observations spatiales
  • Master atmosphères intérieure et extérieure

Tous ces diplômes de second degré mèneront au doctorat en études climatiques et météorologie. Après une ou deux années de postdoctorat, l’étudiant pourra passer un concours pour devenir maître de conférences en université ou chargé de recherche en institut de recherche.

Quel est le salaire d’un climatologue ?

En postdoc, un ATER perçoit 1 657,87 net par mois ainsi qu’une prime de 1 228,93 € par an. Un maître de conférences et un chargé de recherche perçoivent entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois en fonction de leur échelon. Un professeur des universités (nommé par décret du président de la République) gagne entre 3 000 € à 6 000 €.

Les différents statuts du climatologue

Le postdoctorant est embauché en tant qu’Attaché Temporaire d’Enseignemennt et de Recherche (ATER) et ce contat d’un an est renouvelable une fois. Une fois maître de conférence ou chargé de recherche, il a le statut de fonctionnaire. S’il effectue ses recherches pour un EPIC, une fondation privée ou l’industrie, il est salarié.

A ne pas manquer :  Comment devenir ostéopathe ?

Débouchés et évolutions de carrière

Dans le public, le climatologue peut être enseignant-chercheur dans une université (maître de conférences ou professeur des universités) ou chercheur dans un organisme de recherche (chargé de recherche ou directeur de recherche).

La recherche s’effectue dans un EPSCP (établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel), un organisme public (EPST ou EPIC) de recherche ou une fondation privée.

Pourquoi devenir climatologue : avantages et inconvénients

Le climatologue exerce une profession particulièrement utile à l’époque actuelle. Ce métier passionnant peut avoir un impact sur la vie des populations. Ce secteur recrute, que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé.

En revanche, il faut suivre un cursus universitaire long avant d’exercer. Il faut également savoir que le climatologue est amené à réaliser de fréquents déplacements, parfois à l’étranger et dans des régions qui peuvent être hostiles (déserts, régions polaires, haute mer…). Cet expert travaille souvent en horaires décalés, en extérieur, mais aussi en laboratoire ou en salle blanche.

À lire aussi :