Comment devenir cuisinier ?

Le cuisinier est passé maître dans l’art d’élaborer des mets. Quelles études faut-il faire pour devenir cuisinier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier cuisinier.

Cuisinier Et Cuisinières Au Travail Dans Une Cuisine
© istock

Qu’est-ce qu’un cuisinier ?

Le cuisinier, qu’il travaille seul ou en équipe, est responsable de la préparation des plats, de leur goût et de leur présentation. Pour cela, il sélectionne les produits, gère les stocks et coordonne les autres cuisiniers.

Son travail peut commencer tôt pour la sélection des ingrédients. En fonction de la taille de la cuisine, il peut avoir des commis ou être amené à travailler sous la responsabilité d’un chef de partie. C’est un travail qui peut être physique et nécessiter de rester debout toute la journée.

Le cuisinier peut travailler dans différents types d’établissements, de la restauration traditionnelle aux restaurants de collectivités. Ses fonctions peuvent varier en fonction de l’organisation de la cuisine.

Les responsabilités de ce professionnel sont importantes, car les cuisiniers sont responsables de la qualité des plats et de la gestion de la cuisine. Ils doivent aussi respecter certaines règles en matière d’hygiène et de sécurité. En fonction du niveau de responsabilités, les cuisiniers peuvent gérer les stocks, établir les menus, planifier les préparations des plats, distribuer les tâches et gérer le budget.

Les cuisiniers sont des artisans créatifs et des managers expérimentés qui assurent le bon fonctionnement de la cuisine.

L’habillement d’un cuisinier peut différer selon le lieu de travail. Toutefois, il est souvent conseillé d’opter pour des tenues confortables et solides, comme des blouses de cuisine, des pantalons adaptés, des chaussures sécurisées et un tablier.

Quel est le salaire d’un cuisinier ?

Le salaire d’un cuisinier débutant peut être situé entre 1 500 € et 1 800 € brut par mois, tandis qu’un cuisinier confirmé ou un chef de cuisine peut percevoir entre 2 000 € et 3 000 € brut par mois, voire plus dans certains établissements de haut niveau.

A ne pas manquer :  Comment devenir géomètre expert ?

Comment devenir cuisinier ?

Se former au métier de cuisinier (formation initiale)

En France, il existe plusieurs façons de se former au métier de cuisinier. On peut suivre une formation initiale en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis), ou bien opter pour une formation en alternance en entreprise.

Il est également possible de se former de manière continue en suivant des stages ou des formations professionnelles tout au long de sa carrière. Les formations peuvent aller du CAP cuisine au BTS hôtellerie-restauration en passant par le Bac pro cuisine.

Enfin, il existe des formations spécifiques pour se spécialiser dans certains types de cuisine, tels que la pâtisserie, la cuisine gastronomique, la cuisine végétarienne, etc.

Se reconvertir pour devenir cuisinier (formation continue)

On peut préparer des diplômes tels que CAP ou BTS en formation continue. Les Greta, des groupements d’établissements publics locaux d’enseignement, rendent cela possible. Ces structures partagent leur expertise et offrent des formations destinées aux adultes.

Débouchés et évolutions de carrière

Le métier de cuisinier offre de nombreuses opportunités dans des environnements variés : restaurants traditionnels, gastronomiques, de collectivités ou spécialisés.

Les perspectives d’évolution dépendent essentiellement de l’expérience acquise. Elles offrent la possibilité de changer d’entreprise ou de zone géographique, d’exercer le même métier sur un poste différent ou d’évoluer au sein d’une brigade. Les cuisiniers les plus ambitieux peuvent même ouvrir leur propre restaurant.

Les postes de chef de partie, second chef de cuisine, chef de cuisine ou directeur de la restauration sont accessibles après plusieurs années d’expérience.

A ne pas manquer :  Comment devenir étalagiste ?

Pourquoi devenir cuisinier : avantages et inconvénients

Le métier de cuisinier offre une grande variété d’environnements de travail, des perspectives d’évolution, la possibilité d’ouvrir son propre restaurant et l’accès à des postes de chef de cuisine ou de direction.

En revanche, le métier de cuisinier peut être physiquement éprouvant, avec des horaires de travail longs et imprévisibles. Il peut également être stressant et impliquer une forte pression pour livrer des plats de qualité dans des délais serrés. Il comporte notamment des risques pour la sécurité alimentaire.

Les compétences et qualités requises pour le métier de cuisinier

Le métier de cuisinier requiert des compétences techniques variées, dont la connaissance des produits, la maîtrise des arts culinaires et la gestion des approvisionnements.

Les aptitudes professionnelles, telles que l’écoute, la rigueur, l’endurance physique, la rapidité d’exécution et la créativité sont également indispensables pour travailler en équipe et répondre aux exigences du métier.

Ce professionnel doit être précis et résistant à la fatigue et au stress. Enfin, le cuisinier doit aimer non seulement préparer des plats, mais aussi les déguster et faire preuve d’inventivité pour élaborer des recettes.

L’état du recrutement dans le secteur

Le secteur de la cuisine en France rencontre des difficultés de recrutement, avec une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Les restaurants ont du mal à trouver des chefs de cuisine et des commis de cuisine, malgré une forte demande. Les jeunes diplômés ont toute latitude pour se faire la main.

À lire aussi :