Comment devenir producteur ?

Le producteur est responsable du développement d’un projet artistique : film, émission de télévision, pièce de théâtre ou album de musique. Quelles études permettent de devenir producteur ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier producteur.

Clap De Film Production Producteur
© istock

Qu’est-ce qu’un producteur ?

Quel est le rôle du producteur ?

Au cinéma, le producteur joue un rôle central dans la réalisation d’un projet artistique. Au départ, il examine et choisit les idées soumises par les auteurs ou les réalisateurs après une étude de marché. Ensuite, il élabore un budget et cherche activement des financements tout en rédigeant les contrats nécessaires.

Cela inclut aussi de rassembler une équipe compétente et de recruter des artistes, comme des acteurs et des comédiens. Avec une main de fer, il supervise la totalité du projet, veillant à la gestion du budget. Le producteur collabore étroitement avec l’ensemble des acteurs du projet.

Sa responsabilité s’étend aux aspects financiers et éditoriaux du projet, et il doit assurer la « garantie de bonne fin » en vertu de la loi française. Enfin, il orchestre la mise sur le marché du produit, en s’occupant de la promotion et de la communication. Il peut opérer en tant qu’employé ou entrepreneur.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le producteur doit être cultivé, passionné par le cinéma, la musique ou le théâtre, et doté d’un flair artistique. Il est essentiel qu’il maîtrise les aspects juridiques et financiers. C’est un métier exigeant qui nécessite de l’enthousiasme, de l’audace et des compétences de négociation.

Une démarche méthodique, un sens de l’écoute et une détermination sans faille sont aussi cruciaux. La première étape consiste à choisir judicieusement des projets en accord avec une vision artistique. Le producteur doit pouvoir établir les conditions de la réalisation, décortiquer les devis et consolider les financements.

Il se charge de la promotion et des négociations nécessaires pour forger des partenariats. Il recrute et coordonne les équipes, tout en s’assurant de la conformité de la programmation. La supervision de la logistique sur le terrain est également de son ressort. Enfin, il doit garder un œil sur la gestion financière et administrative.

Comment devenir producteur ? Études et formations

Où se former pour le métier de producteur ?

Pour aspirer à devenir producteur, plusieurs chemins s’offrent à vous : il n’existe pas de voie unique. Après le bac, vous pouvez opter pour un BTS en Métiers de l’audiovisuel, spécialisé en Gestion de production.

Si vous préférez les écoles, l’ISCPA ou certaines écoles de commerce proposent des Bachelors en Production. Les licences et masters sont également de bonnes options. Parmi eux, citons la licence pro des Gobelins ou les masters pro de l’INA Sup et d’Aix-Marseille Université.

A ne pas manquer :  Comment devenir comptable ?

À savoir : Pour une formation approfondie, l’ENSMIS à Paris est une référence avec un cursus de quatre ans.

L’ESRA et l’ESEC sont des alternatives privées. Quelle que soit la voie choisie, il est courant de débuter en tant qu’assistant à la production. Cela permet d’acquérir de l’expérience avant de gravir les échelons.

Les diplômes nécessaires

Pour exercer le métier de producteur, il n’y a pas de parcours unique et les diplômes nécessaires peuvent varier. Voici quelques options souvent choisies par ceux qui aspirent à exercer ce métier :

  • BTS Métiers de l’audiovisuel : cette formation de niveau Bac+2, avec une option en gestion de production, peut servir de point de départ.
  • Licence Professionnelle en Production Audiovisuelle : cette formation de niveau Bac+3 permet d’acquérir des compétences plus spécialisées dans la production audiovisuelle.
  • Écoles spécialisées : certaines écoles comme l’École nationale supérieure Louis-Lumière ou La Fémis en France proposent des formations spécialisées dans le cinéma et l’audiovisuel.
  • Écoles de commerce : une formation en école de commerce peut également être pertinente, notamment pour acquérir des compétences en gestion et en finance, essentielles pour un producteur.
  • Master en Production Audiovisuelle ou Cinématographique : ces formations de niveau Bac+5 permettent d’approfondir ses connaissances et compétences dans le domaine.

Quel est le salaire d’un producteur ?

Dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle, par exemple, un producteur débutant pourrait gagner un salaire relativement modeste, tandis qu’un producteur établi travaillant sur des projets de grande envergure peut gagner des sommes considérables, notamment à travers des parts des bénéfices du projet.

En France, par exemple, un producteur débutant pourrait gagner aux alentours de 25 000 € à 35 000 € par an, tandis qu’un producteur expérimenté pourrait gagner plus de 100 000 € par an ou même beaucoup plus si ses projets sont très réussis.

À savoir : Aux États-Unis, notamment à Hollywood, les écarts sont encore plus grands. Les producteurs de films à succès peuvent gagner des millions de dollars grâce aux revenus du box-office et aux accords de distribution.

Il est important de noter que le métier de producteur comporte des risques financiers, en particulier pour ceux qui investissent leur propre argent dans des projets, et les revenus peuvent être irréguliers.

Les différents statuts du producteur

Le producteur est le plus souvent indépendant ou salarié d’une société de production. Ses rôles peuvent être multiples :

Le producteur exécutif supervise l’ensemble du projet, du scénario au financement et à la sélection de l’équipe. Il joue un rôle clé dans la recherche de partenaires et de distributeurs.

A ne pas manquer :  Comment devenir webmaster ?

Le producteur délégué se concentre principalement sur le financement, mobilisant des ressources financières et utilisant ses connexions pour obtenir des fonds. Il participe également aux décisions créatives et stratégiques.

Le producteur associé collabore étroitement avec le producteur principal, gérant la logistique, les plannings et coordonnant les ressources. Il supervise des parties spécifiques de la production et coordonne les équipes techniques et artistiques.

Le producteur exécutant est responsable de l’administration et de la gestion globale du projet. Il s’occupe des aspects juridiques, financiers et logistiques, travaillant en étroite collaboration avec les autres producteurs.

Le producteur indépendant gère et finance ses propres projets, de la conception à la réalisation finale. Il peut travailler sur des films, des émissions de télévision, des documentaires ou d’autres médias.

Ces rôles peuvent varier selon les projets et les pays. Un producteur peut même occuper plusieurs fonctions simultanément. Chaque projet a ses exigences et structures de production propres qui influencent les responsabilités spécifiques de chaque producteur.

Débouchés et évolutions de carrière

En Île-de-France, des opportunités existent dans la production et l’administration de spectacles, de films et d’enregistrements musicaux. Cependant, accéder au métier de producteur est difficile. Les néophytes fraîchement diplômés trouvent généralement leur premier emploi dans une société de production ou une chaîne TV.

Avec l’expérience, avoir sa propre société devient envisageable. Investir dans des projets majeurs peut amplifier sa notoriété et ses capacités financières et les succès commerciaux sont déterminants pour l’avancement de carrière.

Le fait de prendre des risques et de réaliser un bon retour sur investissement est un passage obligé. Cela dit, être producteur est risqué. Près de 200 films français voient le jour annuellement, et pour beaucoup, c’est leur première ou seconde production. La concurrence est féroce et nombreux sont ceux qui quittent le secteur rapidement faute de succès. La persévérance est de mise.

Pourquoi devenir producteur : avantages et inconvénients

Le producteur travaille sur des projets créatifs et passionnants. Il a un rôle décisionnaire, collabore avec des talents variés et de participe à la réalisation de projets artistiques.

En revanche, ce professionnel subit une pression liée aux délais et aux budgets ainsi qu’aux risques financiers associés à l’investissement dans des projets incertains. Il a la responsabilité de résoudre les problèmes et les conflits qui peuvent survenir tout au long du processus de production.

À lire aussi :