Comment devenir océanologue ?

L’océanologue est un scientifique qui étudie le domaine océanique. Quelles études faut-il faire pour devenir océanologue ? Quel est le salaire de ce scientifique ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier océanologue.

scientifique fait des recherches dans la mer
© istock

Qu’est-ce qu’un océanologue ?

Quel est le rôle de l’océanologue ?

L’océanologie repose sur différentes disciplines comme la physique, la chimie ou la biologie. Alliée à des techniques de prospection et d’exploitation, elle permet d’étudier et d’utiliser le domaine océanique. Actuellement, les opérations mises en œuvre par les océanologues sont relatives à la productivité des eaux, à l’amélioration de la pêche, à l’aquaculture et à l’utilisation des aliments marins. L’océanologue permet également de mettre en évidence des gisements, de travailler sur les énergies de la mer, le dessalement de l’eau et la pollution.

Ce scientifique effectue des recherches, apprend à connaitre le fonctionnement des océans et évalue les ressources.

Le travail de l’océanologue peut consister à tracer des cartes, à étudier les marées ou la dérive des continents. Il intervient aussi bien pour le public que pour le privé, dans les secteurs de l’industrie ou de l’exploitation de la mer.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Un océanologue doit tout d’abord avoir les compétences nécessaires pour suivre une formation de pointe. Il doit donc faire preuve de force de travail et de patience. Mais c’est avant tout un passionné de la mer. Ce scientifique curieux et rigoureux doit s’intéresser à la physique, à la biologie, à la géologie et à bien d’autres disciplines. Il travaille en équipe aussi, aura-t-il intérêt à être sociable et capable de s’adapter à différentes situations. Il a l’esprit d’analyse et de synthèse et peut rédiger en français et en anglais. S’il souhaite enseigner, il devra aussi avoir un sens aigu de la pédagogie.

A ne pas manquer :  Comment devenir météorologiste ?

Comment devenir océanologue ? Études et formations

Où se former pour le métier d’océanologue ?

Pour devenir océanologue, il faut privilégier une formation universitaire, même s’il est possible de suivre un cursus dans certaines grandes écoles comme l’ENSTA (École nationale supérieure de technique avancée), l’ISITV (Institut des sciences de l’ingénieur de Toulon et du Var) ou l’ESIM (École supérieure d’ingénieurs de Marseille).

Les diplômes nécessaires

À l’université, il faudra tout d’abord se diriger vers une licence de biologie, de sciences de la terre et de la mer, de physique ou de chimie. Il sera alors possible de s’orienter vers un master avec l’une des spécialités suivantes :

  • Océanographie et environnements marins
  • Océan, atmosphère, climat et observations spatiales
  • Océanographie physique, signal télédétection, mécanique

Certains diplômes d’ingénieur spécialisé pourront aussi ouvrir les portes de cette profession.

Après le master ou un diplôme d’ingénieur, il est recommandé de s’inscrire dans une école doctorante pour préparer une thèse. Après la soutenance, l’étudiant obtient un doctorat, ce qui lui permettra de passer le concours de maître de conférences ou de chargé de recherche et de devenir enseignant-chercheur ou chercheur.

Quel est le salaire d’un océanologue ?

Dans le privé, on considère qu’un océanologue débutant pourra percevoir un salaire moyen de 2 000 € brut par mois.

Dans le public, un postdoctorant perçoit 1657,87 € net par mois et une prime de 1 228,93 € par an avec le statut d’ATER. Le maître de conférences et le chargé de recherche perçoivent entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois selon l’échelon atteint, tandis qu’un professeur des universités pourra gagner entre 3000 € et 6 000 € brut par mois.

A ne pas manquer :  Comment devenir ostéopathe ?

Les différents statuts de l’océanologue

L’océanologue peut travailler en tant que fonctionnaire ou en tant que salarié. Le jeune chercheur postdoctorants sera embauché en tant qu’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER). Ce contrat d’un an est renouvelable une fois.

Débouchés et évolutions de carrière

Les océanologues travaillent soit dans le public en tant que chercheurs ou enseignants-chercheurs, soit dans le privé pour un certain nombre d’industries.

L’enseignant-chercheur pourra intervenir dans une université en tant que maître de conférences et pourra devenir professeur des universités. Le chercheur travaillera dans un organisme de recherche comme chargé de recherche et pourra devenir directeur de recherche. Les établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel ou EPSCP (universités, ENS, écoles centrales, instituts nationaux polytechniques, etc.) recrutent, mais également les organismes publics de recherche comme le CNRS, l’IRD (Institut de recherche pour le développement) ou l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer).

L’industrie recrute dans de nombreux secteurs : construction navale, sociétés de protection du milieu marin, sociétés pétrolières, entreprises de gestion de la pêche… Notons que la plupart du temps, l’océanologue travaille en laboratoire.

Pourquoi devenir océanologue : avantages et inconvénients

L’océanologue a l’avantage de faire un métier passionnant qui a un impact concret sur l’environnement.

En revanche, il s’agit d’un secteur spécialisé qui assez concurrentiel.

À lire aussi :