Comment devenir DJ ?

Le DJ est un professionnel de l’industrie musicale dont le métier consiste à sélectionner, mixer et diffuser de la musique lors d’événements, de soirées ou de performances en direct. Quelles sont les études qui permettent de devenir DJ ? Quel est le salaire de cet artiste ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier DJ.

Mains De Dj Sur Table De Mixage
© istock

Qu’est-ce qu’un DJ ?

Quel est le rôle du DJ ?

Un DJ est un virtuose des genres musicaux. La clé de son succès réside dans son habileté à envoûter l’assistance. En tant que chef d’orchestre de la soirée, il s’assure que la musique est en phase avec l’ambiance souhaitée. Sa préparation est méticuleuse, car un bon DJ ne laisse rien au hasard. Non seulement il maîtrise l’art du mixage, mais il crée également des arrangements uniques.

Son arsenal comprend des platines, une table de mixage et un ordinateur. Les logiciels de Musique Assistée par Ordinateur (MAO) sont ses alliés et lui permettent de peaufiner ses sets. Il s’adapte aux tendances et au public pour devenir un caméléon musical.

Les horaires d’un DJ sont souvent nocturnes et ce professionnel fait face à de fréquents déplacements. Souvent indépendant, le DJ peut choisir d’être employé par des établissements. Notons que le métier se diversifie et que certains DJ se tournent vers l’audiovisuel. Pilier de la vie nocturne, le DJ a un rôle prépondérant dans l’animation de soirées.

Les DJ relèvent un véritable défi lorsqu’ils décident de s’insérer professionnellement. La concurrence est féroce et un petit nombre d’élus arrive à vivre de cette activité. En tant qu’intermittents du spectacle, leur rémunération dépend du cachet, lui-même fonction de leur renommée.

Les opportunités sont pourtant variées : des clubs aux restaurants, en passant par les bars, les événements et la radio. Pour trouver des clients, le DJ se doit d’être visible.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Un DJ incarne l’âme créative de la soirée. Animé par une passion intense pour la musique, il mélange les genres avec aisance. Sa curiosité sans fin lui permet d’élargir ses compétences et sa connaissance des styles musicaux.

A ne pas manquer :  Comment devenir écotoxicologue ?

Le DJ est un véritable magicien, capable de captiver le public et d’anticiper les tendances. Sa technicité s’accompagne forcément d’une profonde compréhension des morceaux. Polyvalent, il maîtrise une palette d’outils : consoles, logiciels spécialisés, etc.. Les platines, tables de mixage et systèmes de son sont des instruments qu’il les utilise avec talent.

Mais ce n’est pas tout. L’art de l’adaptation est essentiel, car cet expert doit se synchroniser avec l’ambiance de la salle. Il a pour mission de rendre les animations dynamiques et en adéquation avec l’énergie des convives.

Outre le flair artistique, le relationnel compte énormément dans cette profession et un bon DJ attire plus de clients. Grâce à des échanges bienveillants et à une présentation soignée, il s’ouvre des portes. Mais n’oublions pas l’endurance : les horaires nocturnes et les voyages requièrent une robustesse physique importante. Être DJ est un art de vivre et ce professionnel est capable de créer une réelle alchimie entre musique, technique et public.

Comment devenir DJ ? Études et formations

Où se former pour le métier de DJ ?

Devenir DJ ne nécessite pas de diplôme. En effet, de nombreux professionnels apprennent le métier sur le tas. Si la notoriété joue un rôle clé, le domaine se professionnalise progressivement.

À savoir : Pour ceux qui cherchent des connaissances formelles, des écoles privées proposent des cours en informatique musicale et techniques audio. Attention, le coût peut être élevé.

On peut citer par exemple l’École des DJ de l’UCPA qui propose un certificat en animation musicale et scénique. Certains établissements sont réputés et disposent de réseaux intéressants pour les débutants.

Les diplômes nécessaires

Nous l’avons vu, le métier de DJ ne requiert pas de diplôme spécifique. Cependant, les DJ suivent fréquemment des formations en production musicale, en technique de mixage et en maîtrise des équipements audio. En règle générale, l’expérience pratique, les compétences en musique et le talent créatif sont souvent considérés comme plus importants que les diplômes académiques.

Quel est le salaire d’un DJ ?

Les DJ débutants peuvent gagner entre 100 € et 500 € par prestation, tandis que les DJ établis et célèbres peuvent percevoir plusieurs milliers d’euros par soirée ou festival. Certains DJ très connus peuvent même toucher des revenus à six chiffres pour des performances majeures.

A ne pas manquer :  Comment devenir forfaitiste ?

Les différents statuts du DJ

Les DJ peuvent exercer leur activité sous différents statuts : auto-entrepreneur, salarié ou intermittent du spectacle. Certains DJ peuvent également être affiliés à des agences de booking ou à des labels. Le choix de son statut découle de sa situation professionnelle, de la structure de son activité et de ses obligations fiscales.

Débouchés et évolutions de carrière

En début de carrière, le DJ est souvent amateur. Vivre de cette profession est difficile et rares sont ceux qui y parviennent, notamment grâce aux droits d’auteur. Les opportunités sont variées : bars, boîtes de nuit, événements privés, ainsi que centres de loisirs. En outre, certains se diversifient en travaillant pour des radios ou des télévisions, voire en créant des salles de spectacles.

Une autre possibilité consiste à lancer son propre label musical. Toutefois, ce métier est physiquement éprouvant et se prête rarement à une longue carrière. C’est pourquoi nombreux sont ceux qui envisagent une reconversion, notamment en devenant technicien du son, en intégrant une maison de production ou en ouvrant une discothèque. D’autres choisissent de devenir ingénieurs du son ou beatmakers (créateurs de rythmes).

Pourquoi devenir DJ : avantages et inconvénients

Le DJ travaille dans un domaine passionnant qui lui permet d’exprimer sa créativité. Il peut être amené à voyager, à rencontrer des personnes intéressantes et à participer à des événements musicaux et festifs.

En revanche, ce professionnel subit des horaires de travail souvent décalés et nocturnes ainsi que des périodes de stress lors des prestations. Il fait face à une concurrence intense dans l’industrie musicale, et souvent à l’instabilité des revenus. Il doit constamment penser à entretenir sa réputation.

À lire aussi :