Comment devenir accessoiriste ?

L’accessoiriste est un professionnel du monde du spectacle et du cinéma qui est responsable de la sélection, de la préparation et de la gestion des accessoires utilisés lors des productions artistiques. Quelles sont les études qui permettent de devenir accessoiriste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier accessoiriste.

Accessoiriste Entrepot D'accessoires
© istock

Qu’est-ce qu’un accessoiriste ?

Dans le monde des arts, l’accessoiriste est un acteur clé qui collabore avec le décorateur et le metteur en scène. Il apporte une contribution essentielle à la réalisation d’une production artistique. Que ce soit par l’achat, la location, l’adaptation ou même la création d’objets, il équipe la scène en respectant le budget alloué.

Sa boîte à outils est riche et variée et il endosse plusieurs casquettes : de menuisier à peintre, de sculpteur à tapissier. Il n’hésite pas à tisser des liens avec des entreprises pour emprunter certains objets. Son travail ne s’arrête pas là puisqu’il assure aussi le montage et le démontage des décors, la maintenance des accessoires et leur transport.

La sécurité est une préoccupation constante de ce professionnel qui respecte les règles et normes en vigueur. Il peut être amené à créer des effets spéciaux, ajoutant ainsi une touche unique à chaque production. Son travail l’amène à se déplacer sur divers lieux de tournages et spectacles.

Quel est le salaire d’un accessoiriste ?

Le salaire d’un accessoiriste débutant se situe entre 1 500 € et 2 500 € par mois.

Avec de l’expérience et dans des productions plus importantes, ce professionnel peut gagner entre 2 500 € et 4 500 € par mois. Dans certains cas, pour des productions de grande envergure ou des projets spéciaux, son salaire peut être encore plus élevé.

Comment devenir accessoiriste ?

Se former au métier d’accessoiriste (formation initiale)

Pour se lancer dans le métier d’accessoiriste, plusieurs itinéraires sont envisageables.

Tout d’abord, le CAP accessoiriste réalisateur est accessible après la troisième et dure deux ans. Après le bac, le DN MADE (Diplôme national des métiers d’art et du design) mention espace ou objet est une autre option d’une durée de trois ans. Une autre voie à envisager après le bac est le Diplôme de scénographie costumes de l’ESAD Strasbourg qui dure également trois ans.

A ne pas manquer :  Comment devenir stomatologue ?

Plusieurs formations spécifiques peuvent être envisagées et notamment le CAP fleuriste en fleurs artificielles ou le CAP plumassier. D’autres formations plus techniques comme le DTMS option machiniste constructeur de décors peuvent aussi être intéressantes.

Pour ceux qui ont un sens artistique particulièrement développé pourront opter pour une formation comme le DNSEP mention scénographie ou le Diplôme de concepteur-créateur arts décoratifs de l’ENSAD Paris.

Important : Les stages sont fortement recommandés pendant ces formations. Ils offrent une occasion précieuse d’acquérir de l’expérience pratique et de se faire connaître dans le monde du spectacle.

Se reconvertir pour devenir accessoiriste (formation continue)

La formation continue permet aux professionnels déjà diplômés de se spécialiser, notamment dans la fabrication d’accessoires grâce au Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (Bagnolet). Le futur accessoiriste pourra envisager de commencer par préparer le CAP accessoiriste réalisateur.

Bon à savoir : Les diplômes tels que CAP ou BTS peuvent être obtenus via la formation continue, notamment grâce aux Greta (groupement d’établissements publics locaux d’enseignement) qui sont des structures de l’éducation nationale proposant des formations continues pour adultes qui mutualisant leurs compétences.

Débouchés et évolutions de carrière

Sur les 129 000 professionnels intermittents du spectacle, les accessoiristes ne représentent que 4 %, et parmi eux, moins de la moitié se spécialise dans le décor. La situation des intermittents reste précaire, malgré une croissance du secteur. Les contrats sont plus nombreux, mais leur durée tend à se réduire.

L’entrée dans le milieu artistique s’appuie fortement sur la constitution d’un réseau solide et l’accumulation d’expérience sur le terrain. Ces facteurs peuvent être plus déterminants que la possession de diplômes pour obtenir un poste.

Au fil du temps, l’accessoiriste, riche de son expérience, a la possibilité d’étendre son champ de compétences. Ainsi, il peut envisager une transition vers le métier de décorateur. Ce changement de poste n’est pas le seul possible.

L’accessoiriste peut également assumer des fonctions plus managériales, comme la gestion du recrutement et l’organisation d’une équipe. Cette diversité de perspectives permet à l’accessoiriste de continuer à évoluer dans un secteur où la stabilité n’est pas toujours garantie.

A ne pas manquer :  Comment devenir danseur ?

Pourquoi devenir accessoiriste : avantages et inconvénients

L’accessoiriste exerce une profession créative et travaille sur des productions artistiques variées. Il contribue à l’aspect visuel et esthétique des spectacles et des films. Il peut aussi collaborer avec des professionnels talentueux du domaine artistique.

En revanche, ce professionnel fait face à des horaires irréguliers, des périodes de travail intensives lors de productions, et des contraintes budgétaires limitant les ressources créatives. Dans ce domaine compétitif, il peut être difficile de trouver des opportunités stables.

Les compétences et qualités requises pour le métier d’accessoiriste

Le métier d’accessoiriste demande un sens artistique et une grande créativité. Ce professionnel doit maîtriser divers logiciels de PAO et CAO pour réaliser ses œuvres. Son travail ne se limite pas à la conception, il doit aussi posséder des compétences techniques pour la réalisation d’accessoires. Il utilise notamment des outils de bricolage, de couture ou de menuiserie.

Il fait appel à son sens artistique pour manipuler la lumière et le volume et pour créer l’atmosphère souhaitée dans le spectacle. Pour accomplir ses missions, il conçoit les décors et les accessoires, tout en gérant les ressources humaines, matérielles et financières nécessaires.

L’accessoiriste doit être patient et débrouillard, capable de dénicher l’objet qui donnera la touche finale au décor. Il doit être réactif, capable de s’adapter aux différentes situations et d’anticiper les besoins de l’équipe. Sa polyvalence, son sens de l’organisation et sa disponibilité sont également des atouts majeurs. Travaillant en équipe, il doit avoir d’excellentes qualités relationnelles.

L’état du recrutement dans le secteur

Le statut d’intermittent du spectacle s’applique à l’accessoiriste, mais seulement 4 % des 129 000 intermittents exercent ce métier. Le fait de travailler de nuit, en extérieur, les week-ends, et de voyager rend ce travail exigeant.

L’accessoiriste de plateau est avant tout passionné. Pour réussir dans ce domaine, il faut persévérer et accumuler de l’expérience, car les employeurs ne viennent pas spontanément chercher des candidats.

À lire aussi :