Comment devenir sexologue ?

Le sexologue aide les individus ou les couples qui ont des problèmes d’ordre sexuel. Quelles études faut-il faire pour devenir sexologue ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier sexologue.

couple se tenant la main sur un canapé en thérapie
© istock

Qu’est-ce qu’un sexologue ?

Quel est le rôle du sexologue ?

Le sexologue est un professionnel qui permet à ses patients de surmonter certains problèmes sexuels. Il peut recevoir des individus, mais également des couples. Il est à l’écoute et est en mesure de conseiller ou de proposer des exercices thérapeutiques.

Le travail sur la psychologie du désir est essentiel dans cette discipline qui peut aussi proposer des exercices permettant d’appréhender son corps et celui de son ou de sa partenaire.

L’activité de sexologue fait partie des domaines paramédicaux et ce professionnel a intérêt à s’appuyer sur une formation reconnue comme celle de psychologue ou de médecin pour légitimer son activité.

Ce spécialiste met en évidence des dysfonctionnements et des comportements inadaptés. Il aide à sortir de la subjectivité pour rendre ses patients plus objectifs vis-à-vis de leur partenaire.

Le sexologue est amené à réaliser une anamnèse, c’est-à-dire un historique du patient reposant sur ses expériences sexuelles, ses antécédents médicaux et sa vie sentimentale. Il vérifie que le patient a déjà consulté un médecin pour s’assurer que son trouble ne provient pas d’une pathologie organique.

Il traite les problèmes liés à la routine, à la confiance en soi et aux phantasmes. Il pourra aussi aider les personnes qui doutent de leur orientation sexuelle ou qui cherchent conseil en matière de MST ou de contraception. S’il est médecin, le sexologue pourra également prescrire des médicaments. Il interviendra lors des troubles de la libido (désir hyper ou hypoactif), des troubles de l’érection et de l’éjaculation, des troubles d’orgasme, de la compulsion sexuelle et des douleurs à la pénétration, de la dépendance pornographique, de fantasmes troublants ou de traumatismes liés à des abus sexuels.

A ne pas manquer :  Comment devenir électronicien ?

On estime que chaque année, 500 000 personnes vont consulter un sexologue et ce chiffre progresse.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Un sexologue doit avoir un grand sens de la psychologie et de l’écoute. Intègre, discret, il exerce sa profession avec rigueur. Il lui faut être tolérant et empathique, ouvert d’esprit et inventif. Un travail psychanalytique pourra aider ce spécialiste à ne pas tomber dans les travers du transfert.

Comment devenir sexologue ? Études et formations

Où se former pour le métier de sexologue ?

Il n’a aucune obligation à se former de manière spécifique en sexologie. Cependant, il lui est conseillé d’avoir suivi un cursus universitaire en médecine ou en psychologie pour avoir les outils nécessaires pour accompagner des patients.

Le CERFPA (centre privé d’enseignement par correspondance sous contrôle pédagogique de l’État) propose une formation de deux ans en sexologie qui comprend à la fois des modules d’apprentissage et des stages professionnels.

Les diplômes nécessaires

Aucun diplôme n’est requis pour devenir sexologue : la profession n’est pas réglementée. En revanche, certaines facultés de psychologie proposent un DIU (diplôme interuniversitaire) en sexologie qui forme des élèves en 3 ans.

Quel est le salaire d’un sexologue ?

Le revenu moyen d’un sexologue débutant est de 2 500 € brut par mois. Ce revenu augmente avec l’expérience.

Les différents statuts du sexologue

En règle générale, le sexologue a le statut de travailleur indépendant. Cependant, il arrive qu’il soit salarié par une entreprise.

Débouchés et évolutions de carrière

Aucun diplôme particulier n’est exigé pour devenir sexologue. Mais pour être crédible et avoir de véritables armes à donner à ses patients, il est très fortement conseillé d’être déjà formé en médecine ou en psychologie.

A ne pas manquer :  Comment devenir océanologue ?

En début de carrière, le sexologue peut intégrer une clinique spécialisée en tant que salarié. Avec quelques années d’expérience, la plupart des sexologues s’installent à leur compte. Ils doivent alors essentiellement compter sur le bouche-à-oreille pour développer leur patientèle.

Le sexologue peut s’orienter vers la profession de conseiller conjugal ou conseiller familial.

Dans tous les cas, ce professionnel peut se perfectionner pendant toute sa carrière en acquérant de nouvelles qualifications et en se tenant au courant des nouvelles avancées en matière de sexologie.

Pourquoi devenir sexologue : avantages et inconvénients

Le sexologue a l’avantage de pouvoir travailler à son compte et de venir en aide à de nombreux individus. La demande étant croissante, ce professionnel n’aura que peu de mal à se créer une patientèle. La rémunération d’un sexologue dépend du tarif de ses consultations, mais elle peut être intéressante.

En revanche, cette profession n’est pas encore très encadrée. Il faudra faire attention aux formations alléchantes qui promettent une expertise en quelques semaines. Comme le psychologue, le sexologue est confronté à la souffrance de certains patients.

À lire aussi :