Quel est le coût d’un prêt relais ?

Vous n’avez pas encore revendu votre bien immobilier, mais vous souhaitez en acheter un autre. Le prêt relais est la solution idéale dans ce cas pour acquérir votre bien, avant d’avoir vendu leur logement. Mais le prêt relais fait peur, car il est réputé comme coûtant très cher. Quel est effectivement le coût de ce prêt ? C’est la question à laquelle nous répondons !

Meilleure Offre Assurance Credit

Le prêt relais : un taux très important !

Le coût du prêt relais n’est pas du tout identique à celui du crédit classique. Il varie selon les taux directeurs pratiqués, mais également suivant les établissements bancaires. C’est toujours un taux qui est plus élevé que celui qui est pratiqué habituellement. Cela met la pression sur les propriétaires qui doivent de ce fait revendre leur bien le plus rapidement possible.

Il est toujours possible de négocier le taux, même dans le cadre du prêt relais, si votre dossier offre de réelles garanties pour la banque. C’est le cas quand vous avez des revenus stables, une gestion saine des dépenses et une certaine ancienneté… Il faut ajouter au taux du prêt relais les différents frais, dont ceux qui sont liés à la clôture du crédit en cours comme les pénalités de remboursement anticipé, les intérêts intercalaires, les frais de dossiers les frais de lever d’hypothèque, etc.

Le coût est variable en fonction de la nature du prêt relais

Il existe plusieurs formes de prêt relais : le prêt relais sec, le prêt relais adossé et le prêt relais avec  franchise totale.

  • Le prêt relais sec : il concerne le prêt qui couvre l’ensemble du prix d’acquisition du nouveau bien. Son coût est alors moins élevé puisqu’il s’agit plus d’une avance de trésorerie que d’un crédit réel. Les banques qui acceptent ce type de prêt exigent cependant un apport.
  • Le prêt relais adossé : il est utilisé quand le futur bien immobilier que souhaite acquérir le propriétaire est plus cher que celui qu’il revend. Dans ce cas, il est alors couplé au crédit principal. L’emprunteur augmente alors son taux d’endettement. Une fois que la vente est effectuée, la somme qui a été dégagée permet de rembourser en partie le prêt souscrit pour le nouveau bien. Il n’y a pas de pénalités de remboursement anticipé.
  • Le prêt relais en franchise totale : dans ce cas, vous remboursez les intérêts à l’échéance en même temps que le capital emprunté. C’est un montage permettant d’alléger les charges tant que vous n’avez pas vendu le bien. L’inconvénient majeur est qu’il est coûteux à terme parce que les intérêts ne sont pas réglés chaque mois et que de ce fait, ils génèrent des intérêts à leur tour.

Remboursement du prêt relais : comment cela se passe-t-il ?

Le délai de remboursement du prêt relais est compris entre 12 et 24 mois. À la fin de cette durée, il doit être remboursé. Il inclut évidemment une part de capital, une part d’intérêts et une assurance emprunteur.

Pour le remboursement du prêt relais, vous bénéficiez soit d’une franchise totale, soit d’une franchise partielle. Pour la franchise partielle, vous remboursez tous les mois les intérêts et la prime d’assurance, le capital étant remboursé à la fin du prêt.

Concernant la franchise totale : vous remboursez le montant du capital et des intérêts en une seule fois. Et cela, au moment où votre bien est vendu. Les primes d’assurance sont payées mensuellement. Dans les deux cas, c’est la vente de votre logement qui devra rembourser la totalité du prêt relais.

À lire aussi : Obtenir un prêt hypothécaire : les démarches