Comment devenir lapidaire ?

Le lapidaire est un professionnel qui taille et polit les pierres précieuses et fines. Quelles études faut-il faire pour devenir lapidaire ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ses questions dans cette fiche métier lapidaire.

Pierre Precieuse Conception De Bijou Lapidaire
© iStock

Qu’est-ce qu’un lapidaire ?

Le lapidaire est un expert en bijouterie-joaillerie qui façonne des pierres précieuses et semi-précieuses telles que le rubis, l’émeraude, le saphir et l’agate.

Ce professionnel habile transforme les pierres brutes en gemmes éclatantes pour les parures de joailliers. Il réalise des opérations de sciage, de débrutage, de mise en forme, de taille, de fonte et de polissage des pierres à l’aide d’outils appropriés comme la meule.

Le lapidaire est également chargé de l’achat, de la vente et de l’expertise de pierres et de gemmes sur le marché. Il travaille sur des ouvrages ou des pièces autres que des pierres, comme les broches et les ustensiles de table, et intervient sur les métaux en les préparant, les faisant fondre et en les fixant par électrolyse.

Bon à savoir : Le diamant est réservé au diamantaire en raison de sa dureté spécifique.

Ce travail méticuleux et minutieux, souvent comparé à un acte chirurgical, requiert des précautions particulières lors de la manipulation d’acides et d’autres substances dangereuses.

Quel est le salaire d’un lapidaire ?

Un lapidaire débutant peut gagner entre 20 000 € et 30 000 € par an. Avec de l’expérience et des compétences accrues, son salaire peut augmenter progressivement pour atteindre potentiellement 40 000 € par an ou plus pour les lapidaires les plus expérimentés et talentueux.

Comment devenir lapidaire ?

Se former au métier de lapidaire (formation initiale)

Pour devenir lapidaire, la voie classique est le CAP lapidaire, proposé en alternance par l’École de la rue du Louvre de Paris, le CFA du centre de formation des apprentis SEPR de Lyon et l’Institut de bijouterie de Saumur.

A ne pas manquer :  Comment devenir concierge ?

Il est également possible de suivre un CAP art et technique de la bijouterie-joaillerie, moins spécifique, mais pouvant servir de base avant de se perfectionner sur le terrain.

Deux autres formations recommandées sont le Brevet des Métiers de l’Art (BMA) et le Diplôme des Métiers de l’Art (DMA), tous deux spécialisés en art du bijou et du joyau. L’apprentissage se poursuit en atelier, où le lapidaire acquiert de l’autonomie et développe son expertise. Il faut compter dix ans pour devenir un spécialiste pleinement autonome.

Bon à savoir : Les professionnels du domaine peuvent participer au concours du Meilleur Ouvrier de France dans la section lapidaire pour valoriser leur savoir-faire et leur talent.

Se reconvertir pour devenir lapidaire (formation continue)

Les adultes qui souhaitent obtenir un diplôme tel qu’un CAP ou un BTS peuvent se former en continu grâce aux Greta. Ces groupements d’établissements publics locaux d’enseignement collaborent pour proposer des formations professionnelles adaptées aux besoins des apprenants.

Débouchés et évolutions de carrière

Les pays producteurs de pierres précieuses ont leurs propres tailleries dans des villes comme Anvers, Tel-Aviv, New York, Bombay, Bogota, Jaipur ou Bangkok. En France, une trentaine d’ateliers se concentrent dans le Haut-Jura et en Île-de-France, dont les trois quarts à Paris.

Les lapidaires travaillent dans ces ateliers et effectuent des travaux d’ajustement pour les ateliers de haute joaillerie, de réfection de pierres abîmées. Ils participent également au négoce de gemmes.

Après l’obtention d’un diplôme de lapidaire, un professionnel peut travailler en tant que salarié dans une industrie de pierres précieuses. Avec l’expérience, il peut devenir chef d’atelier ou de fabrication, ou se spécialiser dans une tâche spécifique.

Alternativement, il peut travailler à son compte (en tant que lapidaire indépendant ou consultant en pierres précieuses) et ouvrir son propre atelier.

A ne pas manquer :  Comment devenir étanchéiste ?

À noter : Des marques de luxe telles que Van Cleef and Arpels recrutent des lapidaires expérimentés pour leur savoir-faire.

Pourquoi devenir lapidaire : avantages et inconvénients

Le métier de lapidaire offre la possibilité de travailler avec des pierres précieuses, de développer sa créativité et de travailler pour des marques de luxe. Il permet également de travailler de manière indépendante.

En revanche, le métier de lapidaire comporte des risques pour la santé en raison d’expositions prolongées à la poussière et de la manipulation de produits chimiques dangereux. Il subit les coûts élevés des outils et des équipements spécialisés nécessaires pour son travail.

Les compétences et qualités requises pour le métier de lapidaire

Pour devenir lapidaire, il faut non seulement avoir des compétences techniques en matière de pierres et de métaux, mais aussi une grande créativité et un sens artistique aiguisé. La maîtrise du dessin d’art est également un atout.

La minutie, la rigueur, l’organisation, la concentration et la patience sont des qualités indispensables pour le travail de précision qu’implique le métier de lapidaire. En outre, une connaissance des différentes caractéristiques des pierres précieuses est primordiale.

La manipulation de pierres, de métaux et de substances dangereuses rend également nécessaire une parfaite maîtrise des consignes de sécurité.

L’état du recrutement dans le secteur

Le lapidaire est un artisanat de niche et il existe environ 30 ateliers en France. Les centres de taille de pierres précieuses célèbres sont situés dans des villes comme Anvers, Bangkok, Bogota, Bombay, Jaipur, New York et Tel-Aviv. Les diplômés peuvent trouver des emplois dans ces centres de taille ou dans des entreprises de luxe.

À lire aussi :