Divorce : comment se refaire une épargne quand on change de vie ?

C’était l’amour de votre vie, vous vous l’étiez promis et pourtant les années passant, vous avez changé et aujourd’hui, face aux conflits et aux impasses, vous êtes résignés : vous allez divorcer. Non seulement cette période est particulièrement difficile à surmonter sur un plan affectif, mais en outre vous devez gérer nombre d’aspects pratiques : un déménagement qui entraîne un réameublement partiel, peut-être le rachat d’un véhicule… Toutes ces charges autrefois partagées au prorata de vos salaires respectifs devront être assumées par chacun indépendamment. Il va donc s’agir ici d’organiser son budget en pesant chaque dépense afin de rester à flot.

Divorce Reconstituer Epargne

Pour ce faire, il existe de nombreuses astuces et même des applications et logiciels pour vous aider à prendre conscience de vos dépenses et à les restructurer. Toutefois, cela n’est pas toujours suffisant. Pour vous aider à éviter de tomber dans la spirale du surendettement, nous vous partageons les conseils de Partners Finances, leader du marché du rachat de crédits depuis plus de 20 ans.

Gérer et améliorer ses finances : astuces budget

1.     Fixer votre priorité

Un divorce ou une séparation a ceci de difficile : outre les frais éventuels de la procédure et la difficulté psychologique de l’expérience pour la cellule familiale, vivre ou revivre seul(e), parfois avec un ou plusieurs enfants, est un véritable casse-tête financier ! Comment assumer seul(e) des dépenses autrefois partagées ?

La première chose à faire consistera à fixer votre priorité. En fonction de votre situation, l’urgence pourra être de reconstituer une épargne pour financer le déménagement ou le rachat de parts de votre maison, de diminuer vos charges pour garder votre compte dans le vert, voire de sortir d’une situation financière difficile pour éviter le surendettement.

Pour les besoins de notre exemple, nous prendrons l’exemple de la reconstitution d’une épargne.

2.     Prendre conscience de chaque dépense

Si vous n’êtes pas contraint de vous reloger dans l’urgence ou si vous bénéficiez de l’accueil d’un proche, vous allez pouvoir améliorer votre situation financière par anticipation.

  • Dès que possible, listez chaque source de revenu et son montant, ainsi que chaque poste de dépenses.
  • Attribuez à ceux-ci une catégorie: dépenses essentielles (alimentation, transport, crédits à rembourser, loyer, frais de garde, charges…), moins essentielles (abonnements, habillement…), accessoires (sorties, esthétique, habillement non essentiel…) et épargne.
  • Pour la catégorie des dépenses essentielles, faites jouer la concurrence à l’aide des comparateurs de prix présents sur le web (fournisseurs de gaz et d’électricité, comparaison du panier moyen dans différentes grandes surfaces, assurances…).
  • Pour la catégorie des dépenses moins essentielles, éliminez (même temporairement) celles qui sont dispensables :
    • suspendez l’abonnement à la salle de sport où vous ne vous rendez presque jamais,
    • limitez-vous à un seul abonnement à une plateforme de streaming,
    • limitez les achats d’habillement à ce qui est strictement essentiel,
    • et, pour les enfants, pensez à la seconde main, entre les plateformes comme Vinted et les friperies spécialisées vous trouverez des vêtements quasiment neufs beaucoup moins chers.
  • L’espace de quelques mois, il faudra supprimer quasi totalement les dépenses accessoires et basculer cette somme soit sur votre épargne, soit sur le remboursement de toutes vos petites dettes qui plombent sournoisement votre budget (argent emprunté à vos proches, crédits renouvelables, découverts…), ou encore, si vous n’en avez pas, sur la reconstitution de votre épargne.

3.     Établir un budget

Si vous devez vous reloger, listez toutes les dépenses qui seront liées à ce déménagement : achat de matériel, location d’un camion, frais d’agence éventuels, nouvel ameublement nécessaire. L’objectif sera d’anticiper ces dépenses avec l’épargne que vous vous reconstituez.

Pour le reste, attribuez à chaque catégorie de dépense un budget maximal. Il existe une technique appelée le 50-30-20. Vous affectez 50 % de vos revenus aux dépenses essentielles, 30 % aux moins essentielles et accessoires, et 20 % à l’épargne. Toutefois, celle-ci n’est pas adaptée à toutes les situations. En fonction du lieu de résidence, et donc du loyer potentiel, ou de la présence ou non d’enfants à charge, la limite de 50 % devra être dépassée. On travaillera plutôt sur du 70 %, 15 %, 15 % par exemple.

Il s’agira à partir d’ici de noter chaque dépense, soit dans une application de gestion de budget gratuite, soit dans un tableur accessible depuis votre ordinateur et votre smartphone, ou encore à la main dans un carnet si cela vous semble plus facile.

L’objectif final est donc de prendre conscience de chaque dépense, d’en mesurer la nécessité, et de limiter, reporter ou supprimer tout ce qui peut l’être.

Quand la technologie vient en aide à votre épargne

En ce qui concerne l’épargne, des applications ont su rendre celle-ci plus facile à gérer voire ludique.

Birdycent. Application gratuite qui arrondit chaque dépense par carte bancaire à l’euro ou la dizaine d’euros supérieure à la somme dépensée. L’argent est directement placé dans une tirelire numérique à laquelle vous attribuez un objectif. Derrière BirdyCent se trouve le Crédit Mutuel Arkéa, chez qui votre argent est placé.

Yeeld. Avec cette application, c’est vous qui définissez la règle d’épargne que vous souhaitez mettre en place. De l’arrondi à l’euros supérieur à la « règle 52 », qui consiste à mettre de côté chaque semaine le montant en euros correspondant au numéro de la semaine dans l’année (de 1 € en semaine 1 à 52 € en semaine 52), vous épargnez « sans vous en rendre compte » et cette somme est affectée à une cagnotte. Néanmoins, l’utilisation de sa propre épargne via Yeeld cache nombre de frais, notamment du moment où on a recours à la carte plastique. Ainsi s’il existe une offre gratuite, les offres permettant l’utilisation d’une carte coûtent 4,99 € par mois pour une carte virtuelle, et 9,99 € par mois pour une carte physique. Difficile, pour certains, d’épargner dans ces conditions.

D’autant qu’aujourd’hui, les applications de banques proposent déjà la possibilité d’épargner en arrondissant à l’euro supérieur. Prenez contact avec votre banque pour en savoir plus.

Il existe également des applications contenant des agrégateurs bancaires qui vous permettent de gérer votre budget en prenant conscience de vos dépenses et ainsi de mettre côté une partie de vos revenus. On pourra conseiller Bankin’, Budgea ou Linxo.

Il reste encore la solution « DIY ». Lorsque vous aurez créé votre budget et choisi d’affecter une certaine somme à votre épargne, mettez en place un virement automatique. Au début, ne soyez pas trop ambitieux. Il peut être décourageant d’épargner pour aller retirer quelques semaines plus tard les euros sauvés afin de les affecter aux charges quotidiennes.

Rachat de crédits : comment financer ses projets ou éviter le surendettement ?

Si vous vous apercevez que boucler votre budget est trop difficile ou que vous ne parviendrez pas à mettre suffisamment de côté pour déménager avec ces astuces, et que vous avez déjà contracté deux crédits ou plus, le rachat de crédits peut s’avérer une solution intéressante.

Comment fonctionne le regroupement de crédits ?

Le regroupement de crédits consiste à ressembler vos différentes créances en un seul prêt. En modulant la durée et donc le coût global de celui-ci, vous pouvez diminuer jusqu’à -60 % vos mensualités. Vous retrouvez ainsi un reste à vivre plus important qui redonne de la souplesse à votre budget, a fortiori, dans une période de changements comme une séparation ou un divorce.

En outre, vous pouvez demander l’octroi d’une trésorerie supplémentaire, dont le montant devra représenter une proportion raisonnable de l’ensemble du prêt et respecter votre taux d’endettement, qu’il s’agit de faire diminuer ici. Le remboursement de cette somme est intégré dans vos mensualités.

Vous retrouvez donc un budget à affecter à vos projets ainsi qu’un équilibre financier.

Faites une simulation en ligne, elles sont gratuites et sans engagement.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.