Bien gérer ses finances personnelles en toute indépendance

Bien des gens découvrent avec surprise qu'il ne leur reste plus beaucoup d'argent à la fin du mois, ou même qu'ils sont à découvert. Ces désagréments seraient moins fréquents s’ils s’avisaient de gérer leurs finances avec une plus grande vigilance. En suivant ces quelques conseils, vous aurez davantage de maîtrise sur votre budget.

Gerer Finance
© istock

Établissez un budget

Le premier conseil, pour mieux gérer vos finances personnelles, est tout simplement d'établir un budget mensuel. Vous rendrez ainsi votre situation financière plus claire et vous saurez où vous allez.

Pour cela, il faut d'abord faire le point sur l'ensemble de vos charges fixes. Il s'agit notamment du loyer, des dépenses d'alimentation, des factures d'énergie, des frais de transport ou encore des remboursements d'emprunt.

En mettant vos revenus en regard de ces dépenses obligatoires, vous voyez ce qu'il reste pour les autres dépenses, de vêtements ou de loisirs. Cet examen vous incitera peut-être à en réduire certaines.

Profitez-en, par exemple, pour utiliser un comparateur en ligne comme Pricebank, qui sélectionnera pour vous des banques vous proposant des frais bancaires moins élevés. À vous d'envisager la meilleure manière d'ajuster vos dépenses à vos revenus.

La mensualisation des dépenses

Si vous ne mensualisez pas vos dépenses, il faudra mettre assez d'argent de côté pour les honorer le moment venu. Il faut donc faire preuve d'une grande rigueur pour épargner les sommes nécessaires.

Il faut aussi que, quand l'échéance arrive, l'argent soit toujours disponible. Autrement dit, il ne faut pas céder à la tentation de le dépenser avant l'heure !

La mensualisation des divers impôts, de la cotisation de la mutuelle ou encore des primes d'assurance a le mérite de la simplicité. Et elle vous délivre du souci de gérer l'argent nécessaire au paiement de ces charges.

A ne pas manquer :  Combien de temps garder les relevés bancaires ?

En mensualisant ces dépenses, vous avez également une vision en temps réel de vos finances. Vous obtenez ainsi un état plus net de votre situation financière.

Pensez à épargner

Epargner
© istock

La mensualisation de certaines de vos dépenses n'est nullement incompatible avec la constitution d'une épargne. Car cette réserve d'argent a bien d'autres fins.

En premier lieu, elle permet de faire face aux accidents de la vie. Un décès, un divorce, une perte d'emploi ou des problèmes de santé peuvent avoir de graves répercussions financières.

Mais l'épargne, c'est aussi le moyen de mettre en œuvre des projets agréables, comme un départ en vacances ou l'achat d'une nouvelle voiture. Pour constituer cette cagnotte, vous pouvez vous fixer un objectif, mettre de côté 10 % de vos revenus mensuels par exemple.

L'idéal serait de parvenir à épargner l'équivalent d'environ trois mois de revenus. Vous pourriez alors envisager l'avenir avec plus de sérénité.

Le suivi de vos finances

Il est essentiel de faire un point régulier sur votre situation financière. Pas seulement pour vérifier que vos dépenses ne dépassent pas vos revenus. C'est bien sûr un point essentiel, à surveiller de près.

Faute de quoi vous risquez d'enchaîner les dettes et les découverts bancaires. Ceci étant, la consultation régulière de vos comptes est aussi l'occasion idéale pour vous fixer des objectifs et vérifier que vous les avez atteints. Il peut s'agir, par exemple, d'un certain pourcentage de vos revenus consacré à la constitution d'une épargne.

En principe, la banque vous adresse un récapitulatif de vos finances, en les groupant par catégories. Ce qui peut vous aider à y voir plus clair. Pour garder un œil sur vos comptes, vous pouvez également demander à recevoir des alertes, par SMS, en cas de dépense importante par exemple.

A ne pas manquer :  Faux livrets : protégez-vous des arnaques avec la liste noire de la Banque de France

Évitez certaines cartes bancaires

En effet, certaines cartes bancaires ne sont pas des alliées dans la gestion de vos finances. C'est notamment le cas des cartes de débit à paiement différé. Comme leur nom le laisse supposer, les paiements effectués ne sont pas débités tout de suite du compte en banque, mais à une date plus lointaine.

Leur utilisation peut paraître tentante, car ce type de carte permet de dépenser plus d'argent qu'il n'y en a actuellement sur le compte.

Mais, outre que cette carte peut conduire à des dépenses inconsidérées, elle complique l'établissement d'un budget et le suivi des comptes. Et elle vous oblige à prévoir la constitution d'une somme d'argent assez importante pour faire face, à un moment donné, aux paiements qui ont été remis à plus tard.

Ne vous laissez pas trop tenter par les offres spéciales

Désormais, et pas seulement au moment des soldes, remises, rabais et autres promotions sont organisés toute l'année par les commerçants. Il est parfois difficile de résister à la tentation, surtout si l'on a le sentiment de faire une bonne affaire.

Mais en êtes-vous si sûr ? En fait, tout dépend de votre budget du mois. S'il vous laisse les coudées franches, vous faites des économies en achetant des aliments en grand volume, par exemple, car ce type d'achat bénéficie souvent de promotions qui rendent le prix unitaire plus intéressant.

Mais si votre budget est serré, il vaut mieux n'acheter que ce dont vous avez vraiment besoin. Sinon, cette prétendue "économie" vous amènera à dépasser votre budget alimentation.