École maternelle : faut-il souscrire une assurance scolaire ?

Votre enfant fait sa rentrée à l’école maternelle et vous vous demandez si l’assurance scolaire est obligatoire ? Cette assurance offre une couverture en cas de dégâts matériels comme des lunettes que casse votre enfant, mais également en cas de chute ou d’accident durant une sortie scolaire. On fait le point sur l’assurance scolaire qui vous est demandée en début d’année !

Assurance Scolaire Maternelle
© istock

L’assurance scolaire : obligatoire ou pas, en maternelle ?

La réponse à cette question est principalement liée aux activités auxquelles votre enfant est amené à participer. La subtilité de l’obligation réside dans la différence entre activités obligatoires, qui se déroulent dans le cadre de l’emploi du temps prévu, ou activités dites facultatives qui se déroulent hors des horaires de classe classique.

Cela peut être durant la pause déjeuner, le soir après la fin des cours ou même le week-end. Elle est obligatoire si votre enfant est inscrit à la cantine, la garderie, et de manière générale, pendant les activités périscolaires.

Une école maternelle ne refuse pas d’inscrire un enfant qui n’est pas assuré, elle ne peut pas exiger la présentation d’une attestation, mais peut en revanche la demander. L’absence d’assurance scolaire n’est pas un motif pouvant justifier le refus d’inscrire votre enfant.

Il faut cependant savoir que dans certains établissements scolaires privés, il est possible que l’on vous refuse l’inscription de votre enfant si vous ne pouvez pas produire d’attestation d’assurance scolaire.

Dans tous les cas, si vous avez besoin de mettre votre enfant à la cantine et à la garderie le soir, alors l’assurance scolaire devient obligatoire. Il existe de nombreuses compagnies proposant ce type d’assurance. Passez par les comparateurs d’assurance pour trouver le contrat au meilleur rapport qualité/prix ou demander à votre assureur s’il peut vous proposer une formule intéressante.

L’assurance scolaire est-elle utile en maternelle ?

Celle-ci n’est pas forcément obligatoire, mais peut-être avez-vous tout intérêt à la souscrire ? C’est la question à laquelle nous allons répondre.

Elle permet de couvrir votre enfant en cas d’accident qu’il le subisse ou qu’il le provoque, mais également en cas de vol ou de perte. Cette assurance couvre également les incidents qui peuvent avoir lieu sur le chemin de l’école, c’est-à-dire durant les trajets entre la maison et votre domicile.

A ne pas manquer :  L’assurance-vie reste le produit d’épargne privilégié des Français.

Il faut cependant savoir que votre enfant peut déjà être couvert par vos propres assurances. C’est le cas notamment de l’assurance habitation qui couvre en général les membres de votre foyer au titre de la responsabilité civile. Il faut donc le vérifier avant de souscrire une assurance scolaire spécifique.

Quelle couverture pour l’assurance scolaire ?

L’assurance scolaire couvre l’enfant durant les horaires de présence à l’école ainsi que sur le trajet domicile-école. Les différents contrats contiennent généralement :

  • Une responsabilité civile d’assurance scolaire : elle indemnise les dommages qui ont été provoqués par votre enfant à un tiers.
  • Une garantie individuelle accident : elle indemnise les dommages corporels qu’aurait pu subir votre enfant.

Il existe également des contrats plus complets offrant des garanties étendues. Dans ce cas, votre enfant est couvert 24 heures sur 24 pour toutes ses activités scolaires ou qu’il pratique dans le cadre privé. Elles sont généralement appelées assurances extrascolaires.

L’enfant peut, en cas d’assurance avec un niveau de contrat élevé, être assuré durant les week-ends et les vacances scolaires.

Les contrats sont établis en fonction du niveau de garanties souhaitées et non en fonction de l’âge de l’enfant et son niveau scolaire. Les prix ne varient pas qu’il soit en maternelle, en primaire, au collège ou au lycée.

Quand vous choisissez votre assurance, faites attention au niveau de franchise proposé et aux exclusions !

L’assurance scolaire couvre votre enfant à différents niveaux :

  • La couverture en cas de dommage à autrui : c’est la responsabilité civile
  • La prise en charge de votre enfant s’il est victime d’un accident : remboursement des soins médicaux ou versement d’un capital en cas d’invalidité ou de décès.
  • Le remboursement des appareils de santé en cas de casse : lunettes, appareils auditifs, appareils dentaires, etc.

Exemples de couverture possible :

  • Votre enfant bouscule un élève et celui-ci se casse un bras. C’est votre assurance scolaire qui règle alors les frais médicaux du petit qui a été blessé. Il existe tout de même une condition : que votre enfant l’ait bousculé de manière accidentelle par imprudence ou négligence, si c’est volontaire, l’assurance ne le prend pas en charge.
  • Votre enfant est en sortie au zoo, il tombe et se casse une jambe : l’assurance prend en charge le remboursement des soins médicaux nécessaires, en complément des remboursements obtenus par l’assurance maladie et votre complémentaire santé.
A ne pas manquer :  La fiscalité de contrats souscrits auprès de compagnies établies a l’étranger

À la suite d’un accident, l’enfant ne peut plus se rendre à l’école à pied ou en voiture, de manière classique. L’assurance règle à votre place les déplacements en transport spécial.

Si votre enfant est malade et qu’il est hospitalisé durant un long moment : votre assurance prend en charge une remise à niveau.

Quel prix pour une assurance scolaire ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, le fait que votre enfant soit en maternelle n’exerce aucune influence sur le tarif de l’assurance. Le prix est généralement compris entre 10 et 40 euros par enfant et par an. Il varie suivant la compagnie et suivant le niveau de garantie que vous avez sélectionné. Un incident peut arriver, quel que soit l’âge de votre enfant.

Il arrive que certaines compagnies proposent un tarif préférentiel pour la première rentrée scolaire de votre enfant. Il est également possible d’obtenir des réductions si vous assurez trois ou quatre enfants auprès de la même assurance.

Enfin, certaines compagnies ou enseignes de la grande distribution proposent des assurances scolaires à des tarifs promotionnels, souvent ces offres spéciales ont lieu quelques mois avant la rentrée.

En résumé : l’assurance scolaire présente bien des atouts pour les jeunes enfants qui peuvent involontairement causer du tort à autrui ou se blesser. Si elle n’est pas toujours obligatoire, cette couverture n’en reste pas moins essentielle pour votre tranquillité d’esprit, d’autant que le prix reste abordable.

À lire aussi : Assurance : qu'est-ce que la garantie accidents de la vie ?