Le micro-crédit : qu’est-ce que c’est ?

Le principe du micro-crédit repose sur le fait que comme les sommes empruntées sont beaucoup moins importantes que pour un prêt classique, le coût est également minoré. C’est une option qui est très intéressante pour tous les ménages qui ne peuvent pas avoir recours aux crédits classiques. Cependant, il faut savoir que son obtention requiert certaines conditions. On fait le point avec vous !

Calculs Pour Un Crédit
© istock

Micro-crédit : définition

Le micro-crédit est une solution proposée à des ménages ou des personnes qui ne peuvent pas prétendre aux offres de prêts proposées par le système bancaire traditionnel. Ce sont celles qui n’ont pas de garanties suffisantes pour prétendre aux autres formes de prêts ou qui n’ont pas d’apport personnel. De plus, le montant demandé est trop faible pour que les banques prêtent.

Micro-crédit : un peu d’histoire

C’est en fait le professeur d’économie du Bangladesh, Muhammad Yunus, au début des années 70 qui fait un constat accablant. Il s’aperçoit que de nombreux commerçants et artisans de son pays n’ont pas accès aux prêts bancaires. De ce fait, ils ne peuvent pas développer leur activité, ne disposant pas des fonds nécessaires. L’absence de garantie et le montant trop faible demandé ne leur ouvrent pas droit aux prêts bancaires classiques. Il leur fait alors une proposition, les artisans se regroupent et il leur prête la somme globale, dont ils ont besoin. Ensuite chacun investit la somme demandée dans son affaire et ils remboursent ensemble le crédit.

C’est ainsi qu’est née l’idée du micro-crédit !

Micro-crédit personnel ou professionnel

Le projet que peut financer le micro-crédit peut aussi bien être personnel que professionnel. C’est un prêt qui est garanti par les banques et l’État.

Si vous êtes un particulier, vous pouvez emprunter au titre du micro-crédit un montant qui s’élève de 500 à 5 000 euros. Le taux est généralement variable entre 1.5 % et 5 %.

A ne pas manquer :  Prêt immobilier : peut-on suspendre et reporter le remboursement de son crédit ?

Si vous êtes un professionnel, vous avez la possibilité d’emprunter jusqu’à 10 000 euros à un taux d’intérêt minimum de 5 %.

La durée de remboursement du micro-crédit est située entre 6 mois et 4 ans selon la somme empruntée et vos capacités de remboursement mensuel.

Le micro-crédit : que peut-il financer ?

Vous pouvez parfaitement utiliser le micro-crédit pour l’achat d’un scooter, d’un véhicule, d’un vélo à assistance électrique, mais également votre dépôt de garantie, d’un permis de conduire, d’un dépôt de garantie ou même des dépenses de santé qui ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.

Pour votre activité professionnelle, il peut financer aussi bien l’achat d’équipements : véhicule, stock de marchandise, ordinateur…, ou encore le fonds de roulement dont vous avez besoin pour mener à bien votre activité.

Micro Crédit Automobile
© istock

Le micro-crédit : ce qu’il ne peut pas financer

Il ne peut pas être utilisé pour rembourser des loyers que vous n’avez pas payés ou les échéances de prêt que vous n’auriez pas honorées. Comme ce n’est pas un crédit à la consommation classique, vous ne l’utiliserez pas pour acheter un équipement de loisir, comme une nouvelle télévision.

Le micro-crédit : à qui s’adresse-t-il ?

Il faut, pour prétendre au micro-crédit, répondre à certaines conditions :

  • Être exclu du système bancaire traditionnel en raison de vos revenus insuffisants ou de votre situation professionnelle.
  • Être retraité au minimum vieillesse, bénéficiaires des minimas sociaux, étudiants ou salariés en contrat précaire : intérimaire, CDD, saisonnier ou à temps partiel.

Il faut savoir également que le micro-crédit s’adresse également à tous les ménages qui sont en situation de surendettement, que ces derniers soient ou non fichés en Banque de France.

A ne pas manquer :  Crédit immobilier : comment évaluer son apport personnel ?

Il s’adresse aussi aux personnes qui ne peuvent pas bénéficier des aides sociales, ayant un revenu trop important, mais qui ne correspondent pas aux critères leur permettant d’avoir accès à un prêt bancaire traditionnel.

Comment obtenir un micro-crédit ?

Les conditions du micro-crédit étant très particulières, vous avez l’obligation de passer par un organisme social agréé et non directement par un organisme de prêt.

Il s’agit généralement d’un centre communal d’action sociale ou d’une association de lutte contre l’exclusion. C’est alors un conseiller qui vous aide à monter votre dossier et qui le remet ensuite à un organisme prêteur.

Vous pouvez trouver une liste d’établissements bancaires agréés par le Fonds de cohésion sociale pour gérer les micro-crédits.

Si votre dossier est accepté, l’organisme ou l’association qui vous a accompagné vous aide à vérifier le contrat et notamment le montant du prêt, le délai de remboursement, le montant des mensualités… Tant que vous n’avez pas remboursé complétement le prêt, l’organisme social est à vos côtés pour vous donner les informations et vous aider.

Comment procéder pour demander le micro-crédit ?

Commencez par vous adresser à une association compétente. Elle peut vous aider à faire votre demande en ligne, à monter le dossier complet ou encore à le défendre auprès d’une banque agréée par le Fonds de cohésion sociale.

Quel délai pour obtenir votre prêt ?

L’obtention du micro-crédit se fait très vite, une fois que votre demande est validée par l’organisme, dont vous vous êtes rapproché. Il faut alors compter entre 2 semaines et 2 mois pour obtenir les fonds.

À lire aussi : Que faire quand vous n’arrivez plus à payer vos crédits ?