Reconversion : 5 métiers qui recrutent

Changer de métier, oui, mais pas pour n’importe lequel. Pour être certain de retrouver un emploi facilement après une reconversion, encore faut-il savoir quels secteurs embauchent. Découvrez dans cet article les 5 métiers qui recrutent en ce moment. 

Reconversion professionnelle : les secteurs sous tensions 

Aujourd’hui, plusieurs domaines manquent cruellement de main-d'œuvre. Voici notre guide de la reconversion.

 

Parmi les secteurs en tension qui cherchent constamment à recruter, on retrouve beaucoup les métiers du médical et du social, tels que les aides à la personne et les aides-soignants. En effet, la société française fait face à un vieillissement croissant de sa population. Ainsi, les offres dans ce secteur affluent. Cependant, on ne peut pas en dire autant pour les demandes. 

Métiers Qui Recrutent
© istock

Les métiers de l’industrie et du bâtiment sont dans la même situation. Par exemple, en ce moment, les mécaniciens monteurs et les chaudronniers sont très recherchés. Pourtant, par le biais d’une reconversion professionnelle, tout le monde peut accéder à ces emplois dans le secteur de la manufacture. Il est également possible d’effectuer une formation continue tout au long de son parcours professionnel. 

Reconversion : quels métiers recrutent ? 

Lorsque l’on se lance dans un projet de reconversion professionnelle, il est préférable de se renseigner en amont sur les métiers qui recrutent. On vous a listé les emplois qui sont actuellement en recherche de candidats.  

Le secteur de l’industrie : un besoin constant

Dans l’industrie, vous pouvez trouver 150 métiers différents liés à : 

  • l’automobile
  • l’aéronautique
  • la pharmaceutique
  • l’agroalimentaire

 

Tous ces secteurs recrutent jusqu’à 45 000 personnes chaque année. Les soudeurs nucléaires sont particulièrement recherchés. En effet, avec l’arrivée des nouveaux réacteurs EPR, le besoin en recrutement n’a jamais été aussi élevé. Pour le devenir, une formation d’une durée de 9 mois en alternance suffit. 

 

Les chaudronniers sont également très demandés. Ce métier est accessible avec un bac professionnel ou un CAP. Actuellement, il y a trois offres pour un candidat. 

 

Le secteur pharmaceutique, quant à lui, manque de techniciens de production, un emploi accessible à bac +2, les opérateurs de production pour lesquels le bac suffit sont aussi recherchés et des techniciens de contrôle qualité. Mais cette liste n’est pas exhaustive, car la demande se fait aussi auprès des automaticiens (de bac +2 à bac +5) et bien d’autres emplois.

 

Dans l’automobile, ce sont les techniciens de maintenance pour les batteries électriques (bac +2) qui sont recherchés. 

L’agriculture : 20 000 postes vacants dans les Hauts-de-France

Le secteur agricole est, lui aussi, en tension. Certaines régions sont plus touchées que d’autres, comme par exemple les Hauts-de-France où 20 000 postes sont à pourvoir. L’ouvrier agricole et l’agent de silo font partie des métiers les plus demandés alors même que leur exercice ne requiert que peu d’études (bac pro ou CAP).  

Pour devenir inséminateur, un bac +2 en production animale suffit. Vous pouvez aussi devenir technicien en expérimentation végétale en suivant une formation de deux ans

 

Si vous préférez travailler dans un bureau, vous pouvez devenir conseiller en gestion d’entreprise agricole qui nécessite un bac +5. 

Le numérique : 50 000 postes à pourvoir en France

Actuellement, 50 000 postes dans le numérique sont vacants sur le territoire. Parmi les métiers recherchés, on retrouve, par exemple, le développeur informatique, le développeur IA et le hacker éthique. Ces derniers sont accessibles avec un bac +2 ou bac +3

 

Alors que les entreprises sont en train de prendre le virage de l’intelligence artificielle, il leur faut recruter de plus en plus de personnes qualifiées pour ces métiers techniques. 

La restauration : ils peinent à recruter

Dans la restauration, un métier est particulièrement recherché : le serveur. Il consiste à prendre les commandes, préparer les boissons, servir, encaisser et débarrasser les tables. 

 

Cela fait déjà plusieurs années que les restaurateurs font part de leur difficulté à trouver preneurs à leurs offres d’emploi. Pourtant, ce métier n’exige aucun diplôme. Il nécessite de la vivacité et de l’énergie. 

 

Toutefois, si vous souhaitez faire une formation pour vous démarquer des autres, nous vous conseillons la Mention Complémentaire (MC) Employé barman ou encore la Mention Complémentaire Sommellerie

 

Le métier de cuisinier n’est pas en reste puisqu’il fait aussi partie des emplois en tension actuellement dans le pays.

Service à la personne : une demande croissante

Difficile de ne pas parler du secteur du service à la personne qui manque cruellement de candidats. À commencer par les métiers d’auxiliaire de vie et d’auxiliaire en puériculture qui peuvent s’apprendre en quelques mois. 

 

Ou encore celui d’assistant maternel qui ne requiert pas beaucoup d’études pour exercer. À savoir que dans moins de 10 ans, près de 40 % d’entre eux partiront à la retraite. Cela représente bien la tension de ce secteur sur le territoire. 

 

Et ces domaines ne sont pas les seuls puisque l’immobilier manque aussi de main-d'œuvre, notamment pour les métiers de diagnostiqueurs (bac +2), tout comme les métiers supports et RH. Le domaine de l'immobilier recrute également beaucoup.

A ne pas manquer :  Peut-on domicilier son entreprise dans sa résidence secondaire ?