PME, startup, freelance : 5 bonnes raisons de souscrire une assurance professionnelle

Il est essentiel, et parfois obligatoire, de souscrire une assurance professionnelle pour votre entreprise, qu'elle soit une startup, une PME ou même que vous travailliez en freelance. Vous ne manquez pas de raisons pour entreprendre cette démarche.

Assurance Professionnelle
© iStock

Mieux protéger les salariés

S'il est essentiel de souscrire une assurance startup, c'est d'abord pour apporter une meilleure protection à l'ensemble des salariés.

La souscription obligatoire d'une mutuelle d'entreprise est une première manière d'y parvenir. Si vous travaillez en freelance, un contrat prévoyance Madelin vous garantit une couverture plus large en cas de maladie ou d'accident.

De même, un contrat responsabilité civile des mandataires sociaux peut couvrir un dirigeant d'entreprise en tant que personne physique. Dans la même logique, l'assurance dite "hommes clés" protège l'entreprise contre les conséquences d'une maladie ou du décès d'un dirigeant essentiel.

Se prémunir contre les préjudices matériels

Startup ou PME, votre entreprise doit couvrir ses biens professionnels, qu'il s'agisse du matériel, des marchandises ou des locaux, contre les dégâts causés par un incendie, une inondation, des bris de glace ou encore un cambriolage.

De même, des dégradations causées par une catastrophe naturelle ou un attentat peuvent être prises en compte par certaines assurances.

C'est pourquoi il est indispensable de prévoir une assurance multirisques professionnelle, qui prévoit, en cas de sinistre, une indemnisation de vos pertes.

Prendre ses précautions contre une perte d'exploitation

Les dégâts causés par une inondation ou un incendie sont indemnisés par l'assurance multirisques professionnelle. Mais ils peuvent porter un rude coup à la production, entraînant une baisse sensible du chiffre d'affaires.

Dans le même temps, les charges fixes restent les mêmes. Pour éviter la mise en difficulté de votre startup, voire sa faillite, il convient de souscrire une assurance perte d'exploitation.

A ne pas manquer :  Comment vous pouvez optimiser votre pouvoir d'achat en changeant d'assurance emprunteur ?

Elle prévoit le versement d'une indemnité, que l'entreprise touche jusqu'à ce qu'elle ait retrouvé une situation normale.

Assurance Startup
© istock

Une assurance pour les préjudices causés à autrui

Startup ou PME, votre entreprise doit également se soucier des torts qu'elle peut causer aux autres. Dans ce cas, l'entreprise ou la personne lésées peuvent porter plainte et vous réclamer des dommages et intérêts.

C'est la responsabilité civile de l'entreprise responsable du sinistre qui est alors engagée. C'est pour faire face à de telles situations qu'il est nécessaire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

Cette assurance protège l'entreprise contre les conséquences des préjudices causés à un tiers, et ce même dans l'exercice de ses activités annexes.

S'assurer est parfois obligatoire

Enfin, il existe des assurances obligatoires. Dans ce cas, vous n'avez pas le choix. Ainsi les professions réglementées, comme les avocats ou les experts comptables, doivent souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Une assurance couvrant les accidents du travail et les maladies professionnelles est également obligatoire, comme la souscription d'une complémentaire santé pour les salariés de l'entreprise.

Vous êtes encore tenu de souscrire une assurance professionnelle automobile si votre entreprise utilise des véhicules. Enfin, les professionnels de la santé et du bâtiment doivent souscrire des assurances spécifiques.

À lire aussi :

Comparateur d'assurances professionnelles : un outil incontournable

Pour les startups et les PME, trouver la bonne assurance professionnelle est une tâche complexe et particulièrement chronophage. Afin de simplifier ce processus, vous pouvez utiliser un comparateur d'assurances professionnelles. Cet outil permet de comparer en quelques clics de nombreuses offres disponibles sur le marché en fonction de critères spécifiques à votre entreprise. En utilisant un comparateur, vous obtiendrez une vue d'ensemble des garanties proposées et des tarifs appliqués par les différents assureurs. Vous prendrez plus facilement votre décision finale.

A ne pas manquer :  Comment faire marcher son assurance auto pour un phare cassé ?

Notez par ailleurs que les comparateurs offrent des informations détaillées sur les spécificités de chaque assurance, telles que les exclusions de garanties, les franchises ou les délais de carence. Cette approche permet aux entreprises de mieux comprendre les termes des contrats et de choisir une assurance qui correspond parfaitement à leurs besoins et contraintes. À l'instar du site Assurlandpro, les comparateurs effectuent une analyse détaillée des différentes offres et permettent aux entrepreneurs de trouver rapidement une solution adaptée à leur secteur d'activité et à la taille de leur structure.

Optimiser sa couverture avec des conseils personnalisés

Loin d'être anecdotiques, les autres fonctions des comparateurs sont précieuses. Ces sites sont en effet généralement dotés de simulateurs et de guides pratiques qui aident à évaluer les risques spécifiques liés à chaque activité professionnelle. Les conseils personnalisés incluent des recommandations sur les types de garanties nécessaires (la responsabilité civile et la protection juridique) ou encore les assurances multirisques, afin de couvrir l'ensemble des risques potentiels.

Rappelons enfin les économies significatives qu'il est possible de réaliser en faisant appel à ces comparateurs, grâce aux offres les plus compétitives du marché mises en lumière lors des analyses. En effectuant une comparaison rigoureuse des prix et des prestations, les entreprises peuvent éviter les surcoûts et souscrire des contrats avec un excellent rapport qualité-prix. Ainsi, l'usage d'un comparateur d'assurances professionnelles devient un atout stratégique pour toute entreprise souhaitant optimiser sa protection tout en maîtrisant ses dépenses.