Embaucher en auto-entreprise : est-ce possible ?

Créé en 2009, le statut d'auto-entrepreneur permet de développer une activité annexe et de simplifier les formalités nécessaires à la création d'une entreprise. Mais est-il possible, dans ce cadre particulier, d'embaucher un salarié ?

Embaucher quand on est en Auto Entreprise

Une initiative coûteuse

En principe, rien ne s'oppose à ce qu'un entrepreneur embauche un salarié. Si aucune disposition légale ne l'interdit, cette décision aura cependant un impact financier parfois difficile à supporter pour l'auto-entreprise.

L'auto-entrepreneur est en effet limité dans son développement. De fait, son chiffre d'affaires est plafonné et ne peut dépasser, en 2020, 176.200 euros pour une activité commerciale et 72.600 euros pour des prestations de services.

Ces restrictions laissent peu de marge de manœuvre à l'auto-entrepreneur. En plus du salaire versé à son employé, il devra payer des charges patronales. Sans oublier les frais d'équipement nécessaires à l'installation et à l'activité du salarié.

Même en payant un salarié au SMIC, l'auto-entrepreneur devra consacrer plus du tiers de son revenu à l'embauche d'un salarié.

Des formalités contraignantes

L'auto-entrepreneur choisit souvent ce statut pour sa simplicité de fonctionnement. En embauchant un salarié, il retrouve, dans une certaine mesure, la complexité administrative qu'il avait voulu éviter.

La démarche essentielle, pour l'embauche du salarié, consiste, pour l'auto-entrepreneur, à faire une déclaration préalable à l'embauche (DPAE). Elle permet de regrouper diverses formalités indispensables, comme la demande d'immatriculation de l'employeur, s'il s'agit d'une première embauche, et du salarié, à la Sécurité sociale, la demande d'affiliation au régime d'assurance chômage et une demande pour la visite médicale d'embauche.

Il faut encore vous affilier à une caisse de retraite complémentaire, afin que le salarié puisse y cotiser. N'oubliez pas non plus de rédiger le contrat de travail et d'ouvrir un registre unique du personnel, qui contient des informations essentielles sur le salarié.

Par ailleurs, l'embauche d'un stagiaire entraîne d'autres contraintes. Le stagiaire devant, en même temps que son travail dans l'entreprise, suivre un enseignement, il conviendra de conclure une convention de stage avec l'établissement qui lui dispense des cours.

Il faudra conserver, dans un registre spécifique, un exemplaire original de la convention de stage, ainsi que d'autres documents, dont une attestation d'assurance couvrant le stagiaire.

A lire aussi : Auto-entrepreneur : peut-on cumuler plusieurs activités ?

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.