Zones hostiles : comment protéger vos équipes grâce aux satellites ?

Les zones hostiles se définissent comme des endroits dans lesquels on est soumis à des agressions diverses. Celles-ci peuvent être physiques ou chimiques. Certaines activités professionnelles impliquent, cependant, l'exercice d'un travail dans ce type de milieu. Le cas s'applique notamment aux chercheurs, aux journalistes et aux humanitaires qui doivent parvenir à communiquer. Heureusement, la technologie permet désormais de se prémunir des dangers dans ces localités et de mener à bien ses missions. Voici comment protéger vos équipes en zones hostiles grâce aux satellites.

Satellites Proteger
© istock

Quelles sont les problématiques que peuvent rencontrer les équipes en zones hostiles ?

Il n'est pas rare de faire face à des problèmes dans ces milieux. Tout d'abord, le délai d'intervention des services d'aide médicale urgente pour secourir un blessé peut être relativement long. En effet, on compte huit à dix minutes d'attente pour la prise en charge d'un accidenté dans les villes françaises. Cela peut être de trente à quarante minutes en zone rurale montagneuse. Le délai est plus élevé en cas de situation anormale et si rien ne se passe comme prévu. On pense ici à un attentat ou à une catastrophe industrielle ou naturelle.

Autre problématique en zone hostile : lorsque la situation est dégradée. Il s'agit d'un cas dans lequel la sécurité physique des équipes est menacée et les ressources manquent. Le délai d'intervention des secours professionnels est aussi allongé et le nombre de blessés diffère des cas classiques. Cela implique peu de visibilité ou pas du tout, et peu d'équipements. Il peut également exister des situations à multiples victimes (SMV) dans ces endroits. On peut citer les cas d'accidents de grande ampleur et de catastrophes naturelles.

Il ne faut pas oublier que les situations d'urgence ayant lieu loin des aides médicales sont les plus délicates à gérer. Une simple crise de paludisme associée à une déshydratation peut en effet vite dégénérer. Gérer la victime exige alors des connaissances thérapeutiques, même basiques. Des solutions telles qu'un réseau privé de communication par satellite Iridium PTT sont donc indispensables dans les zones hostiles afin de rester en contact à tout moment avec les services d'urgence.

alt = réseau privé communication par satellite
© istock

Comment les satellites aident-ils à protéger les professionnels ?

Les satellites sont en mesure de réaliser plusieurs actions pouvant protéger les professionnels. Voici quelques détails.

Satellites et communication

La communication par satellite permet d'envoyer rapidement des informations n'importe où dans le monde. Cela constitue un de ses avantages par rapport aux systèmes terrestres. Elle donne la possibilité aux professionnels œuvrant dans des régions isolées ou éloignées d'avoir accès à des services internet et de téléphone cellulaire.

Les chercheurs qui travaillent sur les navires en pleine mer peuvent également profiter de cette technologie. Grâce à la communication par le biais des satellites, les équipes peuvent être informées des menaces qui planent.

Satellites et navigation

Les satellites constituent une technologie qui aide les professionnels à savoir où ils se trouvent. Cela permet de se protéger des dangers dans certains endroits. La plupart de ces dispositifs et récepteurs déterminent la position géographique de l'utilisateur.

A ne pas manquer :  Pourquoi et comment mettre une entreprise en sommeil ?

Le système mondial de localisation GPS représente la toute première constellation de satellites de navigation. Les récepteurs des signaux sont les véhicules, les avions, les navires ainsi que la plupart des téléphones cellulaires.

Satellites et observation

Les satellites ont une vue globale et pourtant précise de la planète. Ils sont d'ailleurs destinés à recueillir des données sur la surface de la Terre et sur son atmosphère. Ils disposent de caméras puissantes et de technologies de grossissement pouvant zoomer des objets de taille négligeable. Tout cela se fait à plusieurs milliers de kilomètres d'altitude.

Les images obtenues peuvent servir pour différentes raisons, allant de la surveillance de l'érosion à la prévision météorologique. Pour les professionnels en zones hostiles, les données peuvent renseigner sur les situations risquant de devenir dangereuses. Il peut s'agir des ouragans ou des feux de forêt, par exemple.

Quels sont les avantages de la communication par satellite en cas de catastrophe naturelle ?

Les tremblements de terre, les ouragans et les tornades sont des catastrophes naturelles qui peuvent affecter les communications. En effet, ils sont assez forts pour détruire des bâtiments et causer des dommages majeurs. L'internet par satellite s'avère alors l'outil à privilégier dans les situations de ce type. Il permet de se prémunir de toute défaillance de communication en cas de sinistre.

Les professionnels en zones hostiles peuvent ainsi avoir accès à l'aide dont ils ont besoin et rendre compte de la situation. Grâce à cet outil, ils peuvent également se tenir informés sur tout ce qui concerne la catastrophe naturelle et engager des actions en conséquence.

Comment fonctionne ce type de communication exactement ?

Les satellites servent de liaisons de communication entre différents points au sol. Ils relaient des signaux analogiques et numériques en transportant des voix, des vidéos et des données vers un ou plusieurs endroits dans le monde. Un satellite de communication constitue une passerelle pour un certain nombre de marchés spécialisés des télécommunications commerciales et privées. Concrètement, il fait le lien entre les nations et renforce l'interconnectivité mondiale.

La communication par ce type d'appareil implique deux éléments principaux. Tout d'abord, il existe un système indépendant qui flotte dans l'espace. Il s'agit du satellite lui-même. Il fournit sa propre alimentation électrique, maintient son altitude et résiste à l'environnement hostile de l'espace. Il veille également à ce que les dispositifs de mission fonctionnent normalement. Ensuite, on peut trouver le segment terrestre qui comprend l'émission, la réception ainsi que des éléments auxiliaires fixes ou mobiles. Les récepteurs satellites au sol représentent les équipements fixes et les dispositifs de réception mobile se trouvent à bord des avions. Les téléphones satellites et les appareils portatifs sont également inclus dans cette seconde catégorie.

La communication par satellite typique implique la transmission ou la liaison montante d'un signal d'une station terrestre vers un satellite. Ce dernier le reçoit et l'amplifie, puis le retransmet vers la Terre. Par la suite, les stations installées au sol et les terminaux reçoivent le signal et l'amplifient à nouveau.

A ne pas manquer :  6 conseils pour améliorer la gestion des notes de frais

Quels sont les différents types de satellites et leurs fonctions ?

Les satellites diffèrent selon leur mode de déplacement et leurs fonctions. Voici ce qu'il faut savoir à ce sujet.

Les types de satellites selon leur mode de déplacement

Les satellites peuvent être géostationnaires ou polaires. Les premiers se déplacent dans une direction est-ouest au-dessus de l'équateur. Ils suivent le trajet et la vitesse de rotation de la Terre. Les seconds voyagent d'un pôle à l'autre dans une trajectoire nord-sud.

Ces engins spatiaux peuvent aussi être géosynchrones ou héliosynchrones. Les premiers gravitent autour de la planète à la même vitesse que la rotation de la Terre. Les seconds passent chaque jour au même moment sur un point précis, à la même altitude. Il faut noter que la majorité des satellites servant dans la télécommunication pour les prévisions météorologiques sont géosynchrones.

Les types de satellites selon leurs fonctions

On distingue notamment les satellites scientifiques et ceux d'application. Voici tous les détails.

Les satellites scientifiques

Ils sont destinés aux recherches en astronomie. Il s'agit principalement des télescopes en orbite avec des champs d'observation plus ou moins larges qui contemplent l'ensemble du spectre électromagnétique. Ce type de satellite peut aussi être dédié aux recherches en géodésie, en géodynamique, etc.

alt = satellite communication
© istock

Les satellites d'application

Ils sont notamment destinés à des fins commerciales. Ils servent dans les domaines de la météorologie, de l'observation de la Terre, de la télécommunication et de la navigation. Les satellites de ce type génèrent des revenus directs ou induits. Puisque leur service ne doit pas s'interrompre, ils nécessitent des redondances en orbite et des remplacements par d'autres dispositifs de nouvelle génération. Parmi les catégories, on peut citer :

  • les satellites de télécommunication : ils sont utilisés pour transmettre des informations d'un point à l'autre de la planète. Il s'agit notamment de communications téléphoniques, de transmission de données, de communications satellitaires et de programmes télévisés,
  • les satellites de télédétection : ils observent le monde. Cela peut être dans un but scientifique (température de la mer, sécheresse, etc.), économique (ressources naturelles, agriculture, etc.) ou militaire,
  • les satellites de positionnement : ils permettent de connaître la position d'objets à la surface de la Terre, dans les airs (avions, missiles…) et dans l'espace,
  • les satellites militaires : ils servent exclusivement à l'usage militaire et gouvernemental. Ils peuvent être de télécommunication et d'observation, ou d'écoute électronique (satellite-espion).

Les stations spatiales en orbite autour de la Terre sont une classe spéciale. L'homme peut y habiter, même si elles sont destinées à un but scientifique ou d'application.

Moyens de communication par satellite : les précautions d'emploi

Pour utiliser ce type de technologie, quelques précautions sont de rigueur. L'appareil doit être utilisé dehors, sans rien au-dessus de la tête pour fonctionner. Pour que l'antenne puisse capter de façon optimale le satellite, le portatif devra par ailleurs être tenu de façon, relativement stricte, bien à la verticale avec l'antenne qui dépasse de la tête.