Assurance vie : les éléments à vérifier sur votre relevé annuel

Lors du premier trimestre de l’année, les souscripteurs à l’assurance vie reçoivent un document, appelé relevé annuel d’assurance vie. Les informations qu’il contient peuvent sembler assez floues et incompréhensibles. Voici les différents points auxquels il faut absolument faire très attention.

Releve Assurance Vie
© istock

Le relevé annuel d’assurance vie : que contient-il ?

Une fois que l’année est terminée, vous recevez, durant la période située entre janvier et mars, votre relevé annuel d’assurance vie. C’est un document précieux dans la mesure où il transmet des informations cruciales sur votre contrat. Il vous permet de connaitre les frais inhérents à vos opérations, savoir combien vos placements vous ont rapporté, mais ce ne sont pas les seuls éléments déterminants.

En effet, l’assurance vie n’est pas un placement comme un autre. Il est constitué par des unités de compte et des fonds garantis, des taux bruts et nets, la participation aux bénéfices… C’est sans doute pour ces raisons que la lecture du relevé annuel n’est pas aussi simple. La loi Pacte a cependant contribué à l’amélioration de sa visibilité et des comparatifs entre les contrats. Les éléments contenus dans ce relevé ont été déterminés par l’article L132-22 du Code des assurances. Voici les éléments qui doivent être examinés à la loupe.

Le rendement du fonds en euros : un point crucial

Sur votre relevé annuel d’assurance vie, figurent des informations de base concernant la gestion du contrat et la date d’adhésion. Vous avez également accès au détail de vos placements.

En ce qui concerne le fonds en euros, vous disposez des informations suivantes : le montant des intérêts perçus et le taux de rendement, net de frais de gestion. La rémunération est calculée selon la participation aux bénéfices, c’est-à-dire la somme que le fonds a apportée à l’assureur, ainsi que du taux minimum de garanti.

Cela vous permet de juger de la performance de votre contrat.

Le rendement des unités de compte

Rendement Assurance Vie
© istock

Vous avez sans doute investi une part plus ou moins importante de votre capital sur des unités de compte pour améliorer vos rendements. Cette part ne bénéficie pas de la garantie en capital. Comme pour le fonds en euros, les rendements des unités de compte figurent également sur votre relevé annuel. Vous découvrez alors le nombre de parts pour chaque unité de compte, le montant investi et leur valeur liquidative. Au-delà de la performance de l’année passée, restez curieux et comparez avec celle des années précédentes de manière à savoir si le rendement global correspond bien à la prise de risque à laquelle vous avez consenti. Vous pouvez également les comparer avec d’autres unités de compte proposées par votre assureur qui peuvent parfois être largement concurrentielles.

L’investissement en unités de compte vous permet aussi de profiter de taux boostés sur le rendement du fonds euros. Les assureurs proposent souvent un système de bonification à leurs versements dans des unités de compte. Par exemple, le Crédit Agricole reverse à leurs clients qui ont placé 50 % de leur capital ou plus dans des unités de compte, ont vu leur fonds euros augmenter, puisqu’il est passé à 1.45 %  au lieu de 0.65 %.

Les rendements des contrats de même catégorie

Le rendement garanti moyen et le taux moyen de la participation aux bénéfices sont des informations qui ont été rendues obligatoires par la loi Pacte. C’est une information capitale qui permet à l’épargnant de transférer son capital vers un contrat plus rémunérateur. Bien sûr, vous vérifiez avant les frais de gestion. Les frais d’anciens contrats peuvent être plus élevés que d’autres, plus récents. Si le transfert de contrat n’est pas intéressant, vous avez la possibilité de clôturer votre compte et d’en ouvrir un nouveau, à moindres frais.

Les indices de référence

On entend par indice de référence l’univers d’investissement dans lequel le gérant d’une unité de compte agit. Si l’indice est disponible, il doit être mentionné sur le relevé. Si les frais sont élevés et que le rendement est moyen, interrogez-vous sur un changement éventuel d’investissement. C’est le cas si la performance est inférieure à son indice de référence.

Les différentes opérations

Sur votre relevé, vous avez accès à toutes les opérations de l’année écoulée. Il s’agit des versements, des mouvements, des rachats réalisés et des arbitrages. Les assureurs disposent d’une certaine liberté pour présenter ces différentes informations. Des améliorations sont sans doute à apporter à ce relevé, qui selon le président du Cercle de l’épargne, présente des informations, trop nombreuses et de ce fait peu claires. Il déplore également le manque de lisibilité au niveau des tableaux de rendement des unités de compte qui sont difficiles à lire et à interpréter.

Vérifier les frais qui sont appliqués

Le relevé vous fournit les renseignements concernant les frais ayant été facturés dans le courant de l’année écoulée. Les frais de gestion sont généralement de 0.60 % à 1 % pour le fonds en euros et les frais prélevés sur les unités de compte peuvent parfois dépasser 1 % dans le cadre de la gestion pilotée.

L’épargnant peut détailler les frais propres à ses unités de compte comprenant :

  • Les frais de gestion du contrat, prélevés par l’assureur.
  • Les frais de gestion de l’actif, prélevés sur le rendement brut des unités de compte par la société de gestion et qui regroupent les coûts liés à la gestion interne de ces supports.
  • Les rétrocessions de commission: c’est la part des frais de gestion de l’actif, reversés aux distributeurs de votre contrat, à l’assureur ou au dépositaire.

L’incitation à prendre contact avec votre assureur

A la suite de votre relevé de situation qui vous permet de faire le point sur votre contrat et la clause bénéficiaire notamment, vous pouvez prendre contact avec votre assureur. Celui-ci répond aux questions que vous vous posez. Vous pouvez également savoir si votre clause bénéficiaire, point important de ce contrat d’assurance vie, est bien à jour. C’est l’occasion également de changer de bénéficiaire si vous le désirez. Ce contact vous permet d’obtenir des éclaircissements sur votre relevé annuel si certains points vous semblent encore obscurs.