Chauffard non assuré : que faire ?

Dans le cas ou un conducteur prend la fuite après un accident qu’il a lui-même causé, que faut-il faire lorsque l’on est la victime ? Toutes nos explications !

Voiture accidentée
© istock

« J'ai été victime d'un accident causé par un conducteur qui a pris la fuite. Il a pu être identifié, mais n'est pas assuré. Que faire ? »

Le Fonds de garantie automobile (FGA) regroupe toutes les entreprises d'assurance automobile et se substitue à elles pour vous indemniser si vous avez été victime d'un accident de la circulation dans lequel :

  • Soit l'auteur de l'accident est inconnu.
  • Soit il n'est pas assuré.
  • Soit son assureur est insolvable.

Toutes les victimes d'accidents, piétons, cyclistes, cyclomotoristes et automobilistes, peuvent y avoir recours si elles ne peuvent pas être indemnisées par les voies normales. Vous pouvez saisir le FGA si votre résidence principale est en France et si vous vous trouvez dans l'un des cas ci-dessus.

À savoir : Il n'interviendra que sur les dommages (ou la part de dommages) qui n'ont pu être indemnisés à d'autres titres (Sécurité sociale, par exemple).

Les indemnisations dépendent des circonstances de l'accident

  • Si l'auteur de l'accident n'est pas assuré mais identifié, le FGA prend en charge tous les dommages corporels, et les dommages matériels à hauteur de certains plafonds.
  • Si l'auteur est inconnu, le FGA indemnise tous les dommages corporels, mais généralement pas les dommages matériels. Votre assureur doit servir d'intermédiaire pour saisir le FGA.

À défaut, vous pouvez contacter directement cet organisme. Mieux vaut vous manifester le plus tôt possible après un accident, afin de ne pas perdre vos droits.

A ne pas manquer :  Est-ce utile de souscrire un contrat d'assurance vie après 70 ans ?

À lire aussi :