Comment devenir pâtissier ?

Le pâtissier est le spécialiste des préparations sucrées. Quelles études faut-il suivre pour devenir pâtissier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier pâtissier.

Pâtissier Au Travail
© istock

Qu’est-ce qu’un pâtissier ?

Le pâtissier, passionné de cuisine et spécialiste du sucré, confectionne quotidiennement gâteaux, entremets, viennoiseries, et autres délices pour sa boutique ou pour des événements spéciaux. Il peut également se spécialiser en confiserie, chocolat, ou produits salés ( quiches, pizzas, plats cuisinés...)

Maîtrisant les ingrédients, il sélectionne les meilleurs produits pour donner un goût unique à ses créations et explore constamment de nouvelles associations de saveurs et de textures.

Aussi artiste que cuisinier, le pâtissier est capable de créer des desserts originaux ou d’adapter des classiques, soignant la présentation pour séduire les gourmets. La nouveauté et l’originalité sont essentielles pour attirer la clientèle. Il peut se spécialiser dans une famille de produits ou devenir traiteur pour des cocktails et buffets.

Le pâtissier gère également les stocks, les commandes et les inventaires, et assure un contact direct avec la clientèle. Ses horaires de travail varient en fonction du magasin, de la clientèle et des saisons, mais le pâtissier commence généralement très tôt le matin.

Le pâtissier est un créateur polyvalent qui maîtrisant l’art de la pâtisserie, de la présentation et de la gestion commerciale, et contribuant aux moments gourmands de la vie quotidienne et des événements spéciaux.

Quel est le salaire d’un pâtissier ?

En début de carrière, un pâtissier peut gagner environ 1 500 € à 1 800 € par mois. Avec l’expérience et la progression dans des postes de responsabilité, son salaire peut atteindre 2 500 € par mois ou plus. Les chefs pâtissiers renommés ou propriétaires de leur propre entreprise peuvent gagner des montants significativement plus élevés.

Comment devenir pâtissier ?

Se former au métier de pâtissier (formation initiale)

Pour devenir pâtissier, plusieurs parcours sont possibles. Après la 3e, on peut préparer un CAP Pâtisserie en apprentissage, puis se spécialiser avec une mention complémentaire (MC). D’autres options incluent le Bac pro boulanger-pâtissier ou le BTM pâtissier-confiseur-glacier-traiteur.

A ne pas manquer :  Comment devenir paysagiste ?

Les pâtissiers souhaitant acquérir des compétences en gestion pour ouvrir leur propre commerce peuvent poursuivre avec un BM pâtissier-confiseur-glacier-traiteur (Bac+2). Enfin, un Bachelor arts culinaires et entreprenariat option pâtisserie (Bac+3) est disponible pour ceux visant le poste de chef de cuisine en restaurant.

Chaque formation offre des spécialisations variées et des compétences adaptées aux besoins du métier, permettant aux futurs pâtissiers de se préparer au mieux pour leurs carrières professionnelles.

Se reconvertir pour devenir pâtissier (formation continue)

En formation continue, on peut préparer des diplômes tels que CAP ou BTS grâce aux Greta, des groupements d’établissements d’enseignement publics locaux. Ces structures offrent des formations pour adultes en mutualisant leurs expertises.

Débouchés et évolutions de carrière

Les pâtissiers peuvent travailler dans diverses structures comme des boutiques spécialisées, des restaurants, des hôtels ou des enseignes de la grande distribution. Ils ont également la possibilité de se mettre à leur compte ou de se lancer dans l’événementiel.

À noter : Le digital offre une opportunité supplémentaire pour se faire connaître et vendre des créations.

Ils démarrent généralement comme apprentis, puis évoluent en tant qu’ouvriers et, avec l’expérience, accèdent à des postes de chef d’équipe, chef de partie ou responsable de rayon. Certains choisissent de se spécialiser dans des domaines tels que la chocolaterie-confiserie ou la glacerie.

Bon à savoir : L’expatriation est également une option intéressante, grâce à la renommée de la gastronomie française à l’étranger. Les perspectives d’évolution de carrière sont nombreuses, allant des établissements plus prestigieux à la gestion d’une équipe ou l’ouverture de leur propre boutique.

A ne pas manquer :  Comment devenir climatologue ?

Pourquoi devenir pâtissier : avantages et inconvénients

Le métier de pâtissier est créatif et permet de produire une grande diversité des réalisations. Ce professionnel a l’opportunité de devenir indépendant et il peut connaître des évolutions de carrière. Le pâtissier travaille en équipe et exerce un métier passionnant qui peut lui apporter une réelle reconnaissance professionnelle.

En revanche, le pâtissier fait face à des horaires matinaux, à un travail physique, au stress et à une exigence de précision. Il doit respecter les normes d’hygiène et doit savoir gérer ses stocks.

Les compétences et qualités requises pour le métier de pâtissier

Un pâtissier doit allier créativité et sens artistique pour concevoir des desserts qui émerveillent les clients. L’esthétique est primordiale pour susciter l’envie de déguster ses réalisations. La minutie et la rigueur sont nécessaires pour réussir des recettes délicates, tandis que la résistance et l’organisation permettent de gérer un rythme de travail soutenu et les périodes de stress.

Le travail en équipe est fréquent et exige un bon relationnel pour collaborer avec les collègues et les commis. Les pâtissiers doivent aussi être à l’aise avec la clientèle pour offrir un service chaleureux. Ils se doivent d’avoir des compétences en gestion pour tenir leur propre commerce, y compris des connaissances en comptabilité et en vente.

Enfin, un pâtissier doit se tenir informé des tendances et évolutions du secteur comme les nouvelles techniques de cuisson ou la cuisine moléculaire, pour rester compétitif et innovant.

L’état du recrutement dans le secteur

L’état du recrutement dans le secteur de la pâtisserie est généralement dynamique, avec une demande constante de talents qualifiés, notamment pour les postes d’apprentis, d’ouvriers et de chefs pâtissiers, dans diverses structures.

À lire aussi :