Comment devenir orthoprothésiste ?

L’orthoprothésiste crée et pose des prothèses et des orthèses. Quelles études faut-il faire pour devenir orthoprothésiste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier orthoprothésiste.

Personne Tenant Une Main Robotique
© iStock

Qu’est-ce qu’un orthoprothésiste ?

Quel est le rôle de l’orthoprothésiste ?

Le rôle de l’orthoprothésiste consiste à aider les patients atteints de handicaps à gagner en autonomie. Pour ce faire, ils conçoivent des prothèses et des orthèses. Les premières viennent remplacer un membre absent ou amputé et les secondes corrigent une déficience qui peut être de type osseuse, musculaire ou neurologique.

Pour créer son appareillage, l’orthoprothésiste doit obtenir une prescription médicale ou chirurgicale. Il travaille toujours en étroite collaboration avec différents spécialistes (kinésithérapeute, rééducateur, médecin, etc.). En fonction des indications du médecin, il pourra fabriquer la prothèse ou l’orthèse du patient qu’il suit. Il intervient dans un centre de rééducation, dans un atelier artisanal ou directement à l’hôpital, ce qui est plus rare.

L’orthoprothésiste observe le patient, l’examine et l’interroge au sujet de son hygiène de vie, de ses habitudes et de ses besoins. Cette étape essentielle permet d’adapter l’appareil aux usages du patient qui peuvent beaucoup différer d’un individu à l’autre, même s’ils ont les mêmes pathologies.

L’orthoprothésiste fabrique son appareil de A à Z ou commande un prototype qu’il pourra améliorer. Il procèdera alors lui-même à l’ajustement. Il doit donc être qualifié en mécanique et capable de travailler différents matériaux tels que le bois, l’acier, le carbone, la fibre de verre, le cuir ou la résine.

L’orthoprothésiste qui souhaite s’installer à son compte doit avoir un BTS et bénéficier de 3 années d’expérience. Il peut être secondé par des ouvriers et un chef d’atelier. À eux trois, ils réalisent différentes tâches allant de la préparation des matières premières aux finitions en passant par la réalisation de gabarits, les moulages et sculptures, le montage et l’assemblage.

A ne pas manquer :  Comment devenir orthoptiste ?

Ces opérations peuvent être réalisées à la main ou mécaniquement. La conception est facilitée par les outils numériques, les scanners, les logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) et de DAO (dessin assisté par ordinateur) ou la technologie d’impression 3D. Il faut connaître les techniques de thermosoudage et la technique de prise d’empreinte.

Bon à savoir : Il y a 1 500 orthoprothésistes en France actuellement et il est assez facile de trouver un emploi.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour être orthoprothésiste, il faut avoir de la dextérité et être minutieux. Ce spécialiste du corps humain doit agir avec psychologie et bienveillance : les personnes pour qui il réalise des appareillages sont souvent en souffrance.

Ce professionnel doit être mobile puisqu’il est amené à se déplacer souvent pour rencontrer les patients à leur domicile ou dans une structure de soin. Il faut aussi qu’il soit curieux et cherche à se former sans cesse : les matériaux évoluent constamment.

Comment devenir orthoprothésiste ? Études et formations

Où se former pour le métier d’orthoprothésiste ?

L’orthoprothésiste se forme dans un lycée professionnel préparant au CAP orthoprothésiste (2 ans) ou à un autre CAP du secteur de la mécanique et des matériaux. Il devient alors ouvrier de fabrication. Le bac pro TAO (technicien en appareillage orthopédique) se prépare en 3 ans et permet de devenir technicien.

L’étudiant peut aussi préparer un BTS prothésiste-orthésiste en 3 ans dans une école spécialisée.

Les diplômes nécessaires

S’il est possible de se former et d’obtenir un CAP orthoprothésiste ou un bac pro technicien en appareillage orthopédique, seul le BTS prothésiste-orthésiste permettra de concevoir des appareils à partir d’une prescription médicale. Le CAP permettra de devenir ouvrier et le bac pro chef d’atelier.

A ne pas manquer :  Comment devenir astronome ?

Quel est le salaire d’un orthoprothésiste ?

Un ouvrier débutant perçoit un salaire d’environ 1 500 € brut par mois. Un orthoprothésiste débutant perçoit une rémunération de 1700 € brut par mois. En étant artisan prothésiste à son compte, il est possible de percevoir une rémunération plus intéressante.

Les différents statuts de l’orthoprothésiste

L’orthoprothésiste est soit salarié soit travailleur indépendant.

Débouchés et évolutions de carrière

L’ouvrier ou le chef d’atelier peuvent devenir artisan orthoprothésiste en passant un BTS et en justifiant de 3 années de travail dans cette profession.

Pourquoi devenir orthoprothésiste : avantages et inconvénients

L’orthoprothésiste travaille au service du bien être des patients : il les aide à gagner en autonomie. Il peut travailler à son compte et jouir d’une certaine liberté.

En revanche, il faut avoir un BTS pour se mettre à son compte et espérer avoir un chiffre d’affaires intéressant. Les salaires des ouvriers et des chefs d’atelier ne sont pas motivants. Le travail de l’orthoprothésiste a des répercussions dans la vie de tous les jours du patient : il doit être impeccable dans la réalisation de ses appareillages.

À lire aussi :