Comment devenir statisticien ?

Le statisticien collecte des données avant de les traiter et de les interpréter. Cet expert en mathématiques utilise les probabilités pour fournir des conclusions au commanditaire de l’étude. Quelles études faut-il faire pour devenir statisticien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? En quoi consistent ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier statisticien.

homme faisant des statistiques
© istock

Qu’est-ce qu’un statisticien ?

Quel est le rôle du statisticien ?

Le statisticien collecte différents types d’informations, applique des modèles mathématiques et produit une analyse pouvant mener à des prédictions ou à des conseils. Les structures qui font appel à lui veulent pouvoir prendre des décisions rationnelles basées sur une méthode reconnue. Celle-ci repose sur les mathématiques et plus particulièrement sur les probabilités. Le statisticien est capable de recueillir les informations désirées grâce à des sondages qu’il réalise par téléphone ou à travers la toile. Il applique ensuite un système de modélisation lui permettant d’obtenir une conclusion objective. Son domaine d’activité s’étend de l’économie à la santé en passant par la finance, la démographie, l’éducation et bien d’autres secteurs.

Pour débuter ses travaux, le statisticien est capable de déterminer les variables à mesurer en accord avec les spécialistes du domaine étudié. Il est à noter que ses conclusions comprennent toujours une marge d’erreur. Ses services sont autant sollicités par les acteurs du privé que du public.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le statisticien est un scientifique : rigoureux, il vérifie ses sources et cherche à modéliser le réel. Cette profession est adaptée aux personnes solitaires, même si le statisticien peut être amené à interroger des populations lorsqu’il est chargé d’enquêter. Ce spécialiste doit être curieux et capable d’analyser les chiffres. Il est également pédagogue puisqu’il doit expliquer sa méthode et ses résultats lorsqu’il présente sa conclusion à ses donneurs d’ordre.

A ne pas manquer :  Comment devenir géologue ?

Comment devenir statisticien ? Études et formations

Où se former pour le métier de statisticien ?

Le statisticien se forme lors d’un parcours universitaire ou dans une école d’ingénieur : Ensae Paristech, Ensai, Isup ou encore Polytech’Lille.

Les diplômes nécessaires

Il est possible de devenir statisticien avec un diplôme de niveau bac +3 : BUT STID, licence professionnelle métiers du décisionnel et de la statistique ou licence MIASHS.

Mais les diplômes les plus qualifiants sont de niveau bac +5 : Master (santé publique, biostatistique, méga données et analyse sociale, économétrie et statistiques, mathématiques appliquées, statistiques) ou diplôme d’ingénieur.

Quel est le salaire d’un statisticien ?

Le statisticien débutant perçoit une rémunération allant de 2 000 € brut à 2 500 € brut mensuels. Celle-ci peut être plus importante selon le niveau de qualification de l’individu et en fonction de la nature de l’entreprise. L’ancienneté permet également un accroissement du revenu. C’est principalement le niveau d’études qui détermine la hauteur de la rémunération. Il faut savoir que certains statisticiens seniors peuvent être rémunérés à hauteur de 3 500 € brut par mois. Si ce technicien participe à des projets ayant un impact reconnu, il pourra également négocier son salaire à la hausse. En tant que salarié, le statisticien bénéficie aussi d’avantages tels que prime d’intéressement ou de participation.

Les différents statuts du statisticien

Le statisticien peut être membre d’une équipe de production dans l’industrie, spécialiste du Big data dans le milieu de la finance ou de la communication, ou encore analyste pour le compte de pôles commerciaux de sociétés commerciales. Il est en général salarié de ces entreprises ou rattaché à une société spécialisée dans la vente d’études statistiques.

A ne pas manquer :  Découvrez ce métier méconnu de l’immobilier qui recrute à plus de 2000 euros par mois sans formation

Débouchés et évolutions de carrière

Le statisticien a la possibilité de devenir chef d’équipe ou responsable de division. Dans cette situation, il organise des réunions ayant pour but de préparer une étude ou au contraire d’en tirer des conclusions. Il bénéficie du statut cadre et a la possibilité de changer d’orientation pour se diriger vers l’économie, la démographie, l’économie ou la santé. Une partie de la vie professionnelle du statisticien est souvent dédiée à l’enseignement et à la recherche.

Pourquoi devenir statisticien : avantages et inconvénients

Le métier de statisticien est plébiscité par de nombreuses entreprises qui ont besoin de données pour établir leur plan d’action. C’est une profession qui attire les passionnés des chiffres et les personnes ayant le goût de la prévision. Ce métier est épanouissant pour les personnes curieuses qui étudieront diverses problématiques dans des domaines très variés.

En revanche, c’est un métier de solitaire. Ce qui peut être un avantage pour certains est un inconvénient pour ceux qui ont besoin de rapports sociaux. Les possibilités d’évolution ne sont pas foisonnantes et pour évoluer, il faudra peut être quitter votre domaine d’expertise, à moins de devenir chef d’équipe ou de secteur.

À lire aussi :