Peut-on créer une entreprise sans apport ?

Vous rêvez de lancer votre propre activité ? Vous n’avez pas de financement disponible ? Alors, malgré ce frein, pouvez-vous tout de même créer votre entreprise ? C’est la question à laquelle nous allons répondre. Selon votre activité, vous devrez trouver des financements assez rapidement, surtout si celle-ci demande des investissements. Faisons le point sur les apports : indispensables ou pas !

Créer Son Entreprise
© istock

Créer une société sans apport : comment procéder ?

La différence apport-investissement :

L’apport en capital représente la valeur d’une société, il se compose de plusieurs éléments :

Apports numéraires : C’est tout ce qui se rapporte à l’argent : prêts bancaires, argent du fondateur ou des investisseurs…

Apports en nature : ce sont les biens comme une machine, de l’outillage, des marchandises, ou encore un brevet, un diplôme, le temps passé dans la société, etc.

Une société peut avoir des apports autres que financiers.

Depuis le 1er août 2003 et la loi Dutreil, vous pouvez créer votre entreprise avec seulement un euro de capital. C’est la somme suffisante pour que votre société ait une existence juridique.

Dans le cas de l’auto-entreprise ou de l’entreprise individuelle, aucun capital n’est nécessaire.

Quels statuts juridiques en l’absence de capital ?

Quand vous créez votre société, vous avez le choix entre plusieurs statuts, selon la nature de votre activité et du nombre de personnes employées.

Il existe des statuts où le capital n’est pas nécessaire et d’autres où il est incontournable.

Les statuts pour lancer une entreprise sans capital :

  • L’entreprise individuelle ou l’auto-entreprise, micro-entreprise aujourd’hui.
  • La société à responsabilité limitée comme l’EURL ou la SARL.
  • La société en nom collectif, la SNC
  • La société par actions simplifiées comme la SAS ou la SASU.
  • La société civile (de moyen , immobilier, professionnel…).

Tous les autres statuts exigent un capital de départ.

Les activités qui sont à privilégier quand vous n’avez pas d’apport sont en grande majorité les sociétés de service :

  • Société de conseil dans différents domaines ;
  • Services informatiques ou liés à Internet ;
  • Services à la personne au sens large : cours de soutien, livraisons, préparation de repas, garde d’enfants…

Ces activités ne demandent pas de stocks ou d’immobilisations et les frais fixes restent assez faibles.

Quelles démarches à réaliser ?

Pour créer une entreprise sans apport, les démarches varient selon le statut que vous adoptez. Il faut garder à l’esprit que dans la plupart des cas, vous serez obligé d’investir une certaine somme pour démarrer votre entreprise.

Les démarches en auto-entreprise :

C’est très rapide, il vous suffit de vous inscrire sur le portail disponible en ligne sur le site de l’Urssaf. Pour mettre fin à celle-ci quand vous le souhaitez, vous le faites à partir du site du CFE, en ligne également.

Concernant les autres statuts, la création de votre entreprise occasionne un certain nombre de dépenses. Cela même si l’enregistrement au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) reste gratuit.

Vous devrez en effet :

  • Lancer une campagne de marketing ou de communication pour vous faire connaitre.
  • Vous faites appel à un expert-comptable pour gérer votre comptabilité.
  • Acheter du matériel, louer ou acheter des locaux, des machines dans certains cas…

Il est important de penser son financement avant de lancer son entreprise.

À lire aussi :