Comment devenir géomaticien ?

Le géomaticien, souvent appelé géomètre, associe l’informatique à la gestion, au stockage et au transfert de données géographiques. Quelles études faut-il faire pour devenir géomaticien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier géomaticien.

géomètre dans l'exercice de ses fonctions
© istock

Qu’est-ce qu’un géomaticien ?

Quel est le rôle du géomaticien ?

Le rôle du géomaticien consiste à modéliser un territoire. Pour ce faire, il exploite des données à l’aide de l’outil informatique. Il intervient fréquemment auprès des entreprises des secteurs du transport, de l’urbanisme ou de l’énergie. Dès qu’une structure a besoin d’une analyse spatiale particulière, elle peut faire appel à un géomaticien.

Le géomaticien peut être amené à travailler pour le secteur public comme pour le secteur privé. Il est en mesure d’exploiter un SIG (système d’information géographique), un outil informatique grâce auquel il est possible de représenter et d’analyser les objets et les événements terrestres. Il utilise les statistiques, l’imagerie aérienne et satellitaire, des ressources écrites et des cartes existantes.

Le travail de ce spécialiste permet à son donneur d’ordres de prendre les bonnes décisions en fonction du terrain sur lequel il intervient. Le géomaticien effectue un travail d’analyse souvent nécessaire pour la construction d’une infrastructure, la gestion des aléas climatiques ou l’aménagement du territoire.

Ce spécialiste est amené à vérifier les données issues du terrain, à les intégrer et à mettre à jour le SIG. C’est lui qui paramètre les outils qui permettent de réaliser des analyses spatiales. Il peut aussi participer à la conception des outils et instruments de mesure et il a pour mission d’interpréter les données fournies.

A ne pas manquer :  Comment devenir éclairagiste ?

On lui demande alors de réaliser des synthèses sous forme d’écrits et de cartes.

Qu’il travaille pour une collectivité territoriale comme une région, un département ou une commune, pour un organisme public comme l’IGN (Institut national géographique) ou Météo France, ou une entreprise privée, le géomaticien a un rôle essentiel. C’est lui qui permet à ces structures de prendre les bonnes décisions.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le géomaticien a des compétences en informatique, en statistiques, en géographie et en topographie. C’est un professionnel polyvalent capable de faire de l’analyse spatiale ou de la représentation cartographique.

Ce technicien est aussi un scientifique capable de collecter des informations, de les analyser et de les synthétiser. Il lui faudra être curieux, rigoureux, pédagogue et capable de se représenter l’espace.

Comment devenir géomaticien ? Études et formations

Où se former pour le métier de géomaticien ?

La formation de géomaticien se fait essentiellement à l’université et dans de grandes écoles comme l’École nationale des sciences géographiques.

Les diplômes nécessaires

Il est possible d’intervenir avec un BTS ou un titre professionnel (bac +2), une licence professionnelle (bac +3), un master ou un diplôme d’ingénieur (bac +5) :

  • BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique
  • TP Technicien supérieur en SIG
  • Licence professionnelle Cartographie, topographie et systèmes d’information géographique
  • Licence professionnelle Métiers de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme
  • Master géographie
  • Master géomatique
  • Master géographie, aménagement, environnement et développement
  • Diplôme d’ingénieur de l’École nationale des sciences géographiques
  • Diplôme d’ingénieur de l’École supérieure d’ingénieurs Paris-Est de l’université Gustave Eiffel mention informatique

Quel est le salaire d’un géomaticien ?

On considère qu’un géomaticien débutant perçoit à peu près 2 000 € brut par mois. Mais ce salaire dépend aussi de la formation du géomaticien et de l’entreprise qui l’emploie. Le salaire annuel brut d’un géomaticien expérimenté peut atteindre les 60 000 €.

A ne pas manquer :  Comment devenir voiturier ?

Les différents statuts du géomaticien

Suivant son domaine d’activité (public ou privé), le géomaticien peut être fonctionnaire ou salarié.

Débouchés et évolutions de carrière

Le géomaticien intervient auprès des collectivités territoriales, du génie civil ou des bureaux d’études. Il intervient également dans des domaines connexes comme la géologie, la météorologie, le transport, les télécommunications, l’agronomie ou l’océanologie.

Avec l’expérience, un géomaticien pourra devenir chef de projet SIG, architecte technique ou chef de service géomatique. Il pourra intervenir pour l’aménagement du territoire, le transport ou différents types d’exploitation (industries, mines…).

En dehors des collectivités territoriales et des cabinets de géomètres, différentes structures recrutent : l’ONF, le CNRS, Météo France, EDF, les compagnies pétrolières, etc. Notons que la cartographie en ligne se développe aussi fortement, c’est ce que l’on nomme le webmapping ou le websig.

Pourquoi devenir géomaticien : avantages et inconvénients

Le géomaticien exerce une profession variée dans laquelle il pourra se spécialiser et les débouchés ont tendance à fortement se développer. C’est une profession qui s’exerce à la fois dans un bureau et sur le terrain.

À noter : C'est un secteur avec une assez forte concurrence et les déplacements fréquents peuvent être un frein pour certaines personnes. Enfin, les compétences du géomaticien doivent être mises à jour régulièrement.

À lire aussi :