Comment devenir pneumologue ?

Le pneumologue est un médecin spécialiste des bronches et des poumons. Quelles études faut-il suivre pour devenir pneumologue ? Quel est le salaire de ce spécialiste ? Quelles sont les missions de ce praticien ? Découvrez les réponses à ces questions dans cette fiche métier pneumologue.

Métier Pneumologue
© istock

Qu’est-ce qu’un pneumologue ?

Quel est le rôle du pneumologue ?

Le pneumologue est spécialisé dans le traitement des poumons, des bronches et plus largement des voies respiratoires en général. Les pathologies auxquelles il peut être confronté sont le cancer du poumon, l’insuffisance respiratoire, l’asthme, la mucoviscidose, les bronchites ou les pneumonies. Il s’occupe également de diagnostiquer et de traiter les apnées du sommeil.

Les voies respiratoires comprennent le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches, les poumons et le diaphragme.

Le pneumologue est à même de réaliser ou prescrire différents examens : radiographie, scanner, bronchoscopie, pneumographie, test d’effort, enregistrement polysomnographique du sommeil

Il peut intervenir de manière chirurgicale, prescrire un traitement ou l’installation d’un matériel adapté à la pathologie du patient. Il peut s’occuper d’intuber un enfant, de mettre un patient sous ventilation, de traiter un décollement de la plèvre ou de diagnostiquer une allergie.

Le pneumologue suit son patient dans la durée après une intervention chirurgicale ou dans le cas d’une maladie chronique.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour exercer le métier de pneumologue, il faut tout d’abord être courageux, persévérant, brillant et patient pour entreprendre des études longues et sélectives. Dès l’internat, le futur médecin est confronté à des pathologies qui vont lui demander du sang-froid, mais aussi de l’écoute et un grand sens de la psychologie.

A ne pas manquer :  Comment devenir projectionniste ?

Ce praticien est amené à travailler de longues à l’hôpital et à subir des heures d’astreintes, il faut donc qu’il puisse s’adapter et rester concentré tout au long de la journée. Son empathie et son sens de la pédagogie lui permettront de travailler dans les meilleures conditions possibles avec ses collègues et ses patients.

Dans ses activités de chirurgien, le pneumologue sera heureux de profiter de sa dextérité. La recherche étant une facette importante de la médecine, il est recommandé de cultiver sa curiosité et son esprit d’analyse.

Comment devenir pneumologue ? Études et formations

Où se former pour le métier de pneumologue ?

Pour devenir pneumologue, il faut suivre un cursus universitaire à la faculté de médecine. Pour intégrer la seconde année, il y a deux solutions : soit l’étudiant fait une première année de PASS (parcours accès spécifique santé), soit il obtient une licence avec accès santé (L.AS). Il faut savoir qu’il n’y a pas de redoublement possible en PASS. La 2de et la 3e année parachèvent le premier cycle préclinique qui mène au DFGSM.

Les 3 années suivantes correspondent au 2d cycle clinique qui mène au DFASM. Dès lors, l’étudiant peut passer le concours (ECNi) qui lui permettra de choisir une spécialisation et un CHU (centre hospitalier universitaire). Il débute alors le 3e cycle, devient interne, soutient sa thèse puis obtient son DE de docteur en médecine. L’interne devient docteur junior et obtient son DES en pneumologie au bout de 4 années. La totalité du cursus universitaire aura donc duré 10 ans.

Les diplômes nécessaires

Pour pratiquer en tant que docteur en pneumologie, le praticien doit avoir obtenu son DES (diplôme d’études spécialisées) en pneumologie. Avant cela, il aura obtenu le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales), le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales) et le DE (diplôme d’État) en médecine.

A ne pas manquer :  Comment devenir militaire ?

Quel est le salaire d’un pneumologue ?

Un pneumologue perçoit une rémunération située entre 4 000 € et 8 000 € brut par mois.

Les différents statuts du pneumologue

Un pneumologue peut intervenir dans un hôpital public avec le statut de praticien hospitalier (PH). Il peut également travailler en tant qu’indépendant dans le secteur privé. De nombreux pneumologues œuvrent dans le public et en tant qu’indépendants.

Débouchés et évolutions de carrière

Un pneumologue peut devenir chef de service, participer à de la recherche en université ou enseigner dans un CHU. Il peut également créer ou reprendre un cabinet indépendant, rejoindre une clinique privée. Il peut également travailler pour la recherche privée.

Pourquoi devenir pneumologue : avantages et inconvénients

La profession de pneumologue est reconnue et gratifiante : ce spécialiste soigne les patients et peut leur sauver la vie. Le secteur de la médecine recrute et offre de rémunérations motivantes.

En revanche, il faut suivre 10 années d’études pour obtenir le titre de docteur en médecine spécialisé en pneumologie. Cette profession est exigeante et demande d’être disponible pendant des heures d’astreinte définies. Elle expose le professionnel à de grandes responsabilités et peut le soumettre à des périodes de stress intenses.

À lire aussi :