Comment devenir physicien ?

Le physicien étudie les propriétés fondamentales de la matière et de l’espace-temps. Quelles études faut-il suivre pour devenir physicien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier physicien.

Une physicienne fait des équations
© istock

Qu’est-ce qu’un physicien ?

Quel est le rôle du physicien ?

Qu’il soit théoricien ou spécialiste en physique appliquée, le physicien étudie la matière et l’énergie. Il modélise les réactions physiques et utilise des modèles mathématiques pour les rendre intelligibles. La matière est son terrain de jeu, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

On peut différencier deux types de recherche en physique : la recherche fondamentale et la recherche expérimentale. La recherche fondamentale et théorique a pour but de mettre en évidence des lois universelles qui expliquent certains modes de fonctionnement du monde. La recherche expérimentale a une visée pratique et repose sur l’observation, l’expérimentation et l’adaptation. Il existe de nombreux domaines dans lesquels elle intervient : la mécanique des fluides, l’optique, la mécanique, l’électricité, etc.

Le physicien, en fonction de sa formation et de son choix de recherche, pourra travailler dans le privé en tant qu’ingénieur ou dans le public en tant que chercheur ou enseignant-chercheur.

Le physicien pourra intégrer l’université, mais aussi le CNRS, le CEA ou le CERN. Le secteur privé proposera également de nombreuses opportunités, notamment dans le nucléaire, les matériaux ou l’acoustique.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir physicien, il faut suivre des études longues et sélectives. L’étudiant et le professionnel ont besoin d’avoir un esprit à l’aise avec l’abstraction et le calcul. Ce scientifique doit être curieux, rigoureux et doté d’un esprit analytique et de synthèse. Il faudra également qu’il maîtrise l’anglais puisque c’est cette langue qui sert à communiquer le savoir scientifique à travers les revues spécialisées.

A ne pas manquer :  Comment devenir arboriculteur ?

Comment devenir physicien ? Études et formations

Où se former pour le métier de physicien ?

La formation pour devenir physicien se fait à l’université ou en grande école. En général, la filière universitaire est plus adaptée à la recherche fondamentale et les grandes écoles à la recherche expérimentale. On peut intégrer une grande école sur concours après deux années de classes préparatoires.

Les diplômes nécessaires

Le cursus universitaire débute par la licence (physique-chimie, physique…) et se poursuit avec le master (physique, physique et sciences des matériaux…). L’étudiant doit alors intégrer une école doctorale et rédiger sa thèse sous le contrôle d’un directeur de thèse. Lorsqu’il a obtenu son doctorat, il poursuit en postdoctorat pendant un ou deux ans avant de passer un concours de maître de conférences en université ou de chargé de recherche en institut de recherche.

Les grandes écoles délivrent un diplôme de niveau bac +5 qui ouvre les portes des écoles doctorales.

Quel est le salaire d’un physicien ?

Le salaire du physicien dépend de son secteur d’activité. S’il travaille pour le privé, ses revenus peuvent être élevés.

Dans le public, un postdoctorant avec le statut d’ATER percevra une rémunération de 1 657,87 € net mensuels avec une prime de 1 228,93 € par an. Un maître de conférences et un chargé de recherche percevront entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois selon l’échelon atteint. Un professeur des universités (nommé par décret du président de la République) gagne de 3 000 à 6 000 € brut par mois.

Les différents statuts du physicien

Dans le public, le physicien a le statut d’ATER en postdoc et de fonctionnaire par la suite. Dans le privé, il est salarié.

A ne pas manquer :  Comment devenir antiquaire ?

Débouchés et évolutions de carrière

L’emploi d’un physicien dans le secteur privé dépend de sa spécialisation. Il pourra devenir chef de projet dans les télécoms ou dans l’informatique ou encore énergéticien industriel. De nombreux secteurs recrutent : le nucléaire, la finance, l’acoustique

Dans le secteur public, le physicien pourra être enseignant-chercheur dans une université (maître de conférences ou professeur des universités) ou chercheur dans un organisme de recherche (chargé de recherche ou directeur de recherche).

Les chercheurs peuvent être employés par des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (université, ENS, etc.), par des organismes publics de recherche (CNRS) ou des fondations privées.

Pourquoi devenir physicien : avantages et inconvénients

La physique est souvent une passion pour les étudiants qui décident de suivre un tel cursus. Le physicien essaie d’expliquer le fonctionnement de la matière et participe au développement des industries. Les revenus proposés par les entreprises privées sont souvent attrayants.

En revanche, il faudra faire des études longues et sélectives avant de devenir physicien. Si l’étudiant décide de devenir chercheur dans le public, sa rémunération ne sera pas aussi intéressante que dans le privé. Il peut arriver que ce professionnel ait à se déplacer pour certains projets ou pour rencontrer d’autres physiciens.

À lire aussi :