Comment devenir historien ?

L’historien est un spécialiste des sciences historiques. Quelles études faut-il faire pour devenir historien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier historien.

Homme debout devant un bibliothèque
© istock

Qu’est-ce qu’un historien ?

Quel est le rôle de l’historien ?

L’histoire est une discipline qui prend pour objet de recherche le passé des humains et de leurs sociétés. Ce scientifique cherche à reconstituer ce passé en se basant sur des archives, des livres, des journaux ou des courriers. Il utilise également les données fournies par les archéologues.

Un historien est le plus souvent spécialisé dans une période bien précise qui peut aller de l’antiquité, qui débute avec les premiers écrits, jusqu’à l’époque contemporaine. Ses travaux permettent de donner des éclairages sur la géopolitique actuelle. Son travail est proche de celui d’autres spécialistes du passé comme les paléontologues, les généalogistes, les archéologues ou les anthropologues.

L’historien peut être enseignant dans le secondaire ou à l’université et il peut faire de la recherche. Il peut également écrire des livres ou des articles ou participer à des expertises. Un historien pourra également intégrer d’autres secteurs de la fonction publique où son profil est particulièrement apprécié. C’est notamment le cas des collectivités territoriales.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’historien est un scientifique, et en tant que tel, il se doit d’être curieux et rigoureux. Il doit être capable d’analyse et de synthèse. Une grande partie de son travail consiste à rédiger pour exposer le résultat de ses recherches, il doit donc être à l’aise avec le français. Mais d’autres langues peuvent s’avérer nécessaires selon sa spécialisation : le latin, le grec, etc. Il lui faut aussi de bonnes connaissances en anglais afin d’être en mesure de converser avec les spécialistes étrangers. Ce spécialiste a aussi des connaissances en sociologie, en géographie, en économie et en politique.

A ne pas manquer :  Comment devenir démineur ?

Comment devenir historien ? Études et formations

Où se former pour le métier d’historien ?

Pour devenir historien, il faut suivre un cursus universitaire ou éventuellement étudier dans une ENS après deux années de classes préparatoires littéraires.

Les diplômes nécessaires

Le CAPES peut se passer dès la seconde année de master (M2) ou avec l’obtention de ce diplôme. Il permettra d’enseigner dans le second degré. Une ENS vous mènera vers l’agrégation qui permet également d’enseigner.

Mais les débouchés étant faibles en dehors de l’enseignement, la plupart des étudiants visent le doctorat. Ce diplôme de niveau bac +8 permet de devenir chercheur (chargé de recherche) dans un institut de recherche ou enseignant-chercheur (maître de conférences) à l’université. Il est alors possible de passer l’Habilitation à diriger des recherches (HDR), le plus haut diplôme français, permettant de devenir directeur de recherche ou professeur des universités.

Quel est le salaire d’un historien ?

Un docteur en histoire débute en tant qu’ATER avec un salaire de 1 657,87 € brut par mois (somme à laquelle s’ajoute une prime annuelle de 1 228,93 €). Plus tard, lorsqu’il devient maître de conférences ou chargé de recherche, il percevra entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois selon son échelon. Un professeur des universités ou un directeur de recherche pourra gagner entre 3 234 € et 6 445 € brut par mois.

Le revenu de l’historien est complété par des droits d’auteur lorsque’il publie des ouvrages spécialisés ou grand public ou qu’il écrit des articles pour des magazines spécialisés.

Avec le CAPES, un historien peut également se diriger vers l’enseignement du second degré. Sa rémunération varie alors de 1 674 € à 3 087 € selon son expérience.

A ne pas manquer :  Reconversion professionnelle : existe-t-il un âge pour changer de métier ?

Les différents statuts de l’historien

Pendant un an ou deux, le doctorant est employé avec le statut d’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER). Il sera fonctionnaire lorsqu’il sera titulaire.

Les enseignants du secondaire sont fonctionnaires dans le public ou alors ils relèvent de la législation spécifique aux enseignants des établissements privés.

Débouchés et évolutions de carrière

Avec le CAPES, l’historien pourra devenir professeur d’histoire-géographie dans le secondaire.

Un maître de conférences pourra évoluer vers un poste de professeur des universités, tandis qu’un chargé de recherche pourra évoluer vers un poste de directeur de recherche. Dans les deux cas, il faudra avoir obtenu une HDR.

L’historien pourra être employé par un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (université, ENS, écoles centrales, instituts nationaux polytechniques, etc.). Il pourra également intégrer un organisme public de recherche (CNRS, etc.) ou, plus rarement, une fondation privée.

Pourquoi devenir historien : avantages et inconvénients

Un historien a l’avantage d’exercer un métier passionnant qui lui permet d’accéder à des documents rares ou confidentiels. Cette formation permet de rejoindre différents secteurs d’activité allant de la recherche à l’enseignement en passant par la culture, l’histoire de l’art ou l’écriture.

En revanche, il faut savoir que les postes universitaires sont peu nombreux et que c’est une profession exigeante et rigoureuse. L’historien est amené à se déplacer et à multiplier les interventions. Dans le même temps, c’est aussi un métier de solitaire et il faut supporter un certain isolement.

À lire aussi :