Comment devenir archéologue ?

Un archéologue est un spécialiste des civilisations anciennes qu’il étudie à partir des vestiges matériels. Quelles études faut-il faire pour devenir archéologue ? Quel est le salaire de ce scientifique ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier archéologue.

Archéologue fait des fouilles
© istock

Qu’est-ce qu’un archéologue ?

Quel est le rôle de l’archéologue ?

L’archéologue étudie les civilisations du passé grâce aux vestiges de certaines activités humaines ou en interprétant des éléments contextuels. Ce spécialiste organise des fouilles sur un site historique afin de mettre à jour différents éléments : bâtiments, bijoux, statues, etc.

Ce professionnel réalise des repérages et des sondages afin de sélectionner le lieu idéal pour effectuer des fouilles. Il se documente et met au point une méthodologie avant d’intervenir. Il peut intervenir en zone urbaine ou rurale, dans l’océan, sur les littoraux, dans les déserts…

L’archéologue travaille en étroite collaboration avec différents scientifiques ( géologues, anthropologues, historiens, zoologues, etc.) et constitue l’équipe qu’il dirigera lors de la réalisation des fouilles.

La zone de fouilles est délimitée en parcelles et celles-ci sont fouillées en utilisant un décapage stratigraphique à l’aide de pinceaux, de brosses, de truelle, de pelles, etc.

Mais son activité ne se limite pas aux fouilles. Lorsque celles-ci sont réalisées, l’archéologue doit encore procéder à une analyse des vestiges. Il fait alors part de ses découvertes essentiellement à travers des publications scientifiques.

On fait régulièrement appel à des archéologues lors de travaux de BTP (construction d’autoroutes, de bâtiments…) afin de garantir la sauvegarde d’éventuels vestiges découverts. L’archéologie préventive correspond à 85 % de l’activité de terrain en France et l’on recense environ 3 000 archéologues sur le territoire.

Il existe différentes spécialisations : archéozoologie, archéobotanique, archéométrie, céramologie, etc.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir archéologue, il faut être curieux et patient. Ce travail de recherche de terrain peut demander une présence de plusieurs mois, voire de plusieurs années sur un chantier. A contrario, les fouilles préventives peuvent demander d’intervenir rapidement et sous pression. L’archéologie est un travail d’équipe, il faut donc avoir un bon relationnel et bien sûr un sens aigu de la pédagogie afin de transmettre son savoir. Enfin, en tant que scientifique, ce professionnel doit être rigoureux et doté d’un esprit d’analyse.

A ne pas manquer :  Comment devenir comptable ?

Comment devenir archéologue ? Études et formations

Où se former pour le métier d’archéologue ?

Pour se former au métier d’archéologue, il faut suivre un cursus universitaire. On peut débuter son parcours par une licence (bac +3) en histoire ou en histoire de l’art. Il faut ensuite s’inscrire en master (bac +5) avant d’intégrer une école doctorale. Le cursus s’achève avec l’obtention du doctorat en archéologie (bac +8). L’étudiant poursuit alors en postdoctorat pendant 3 années avec le statut d’ATER.

Il est aussi possible de se former à l’École du Louvre ou d’intégrer l’Institut National du Patrimoine pour devenir conservateur du patrimoine avec une spécialité archéologie.

Il est fortement conseillé de commencer à se former en participant de façon bénévole à des fouilles archéologiques. Vous pouvez par exemple vous rendre sur le site Internet de l’Union Rempart. N’hésitez pas à adhérer à des associations et à participer à des travaux organisés par les musées.

Les diplômes nécessaires

Pour devenir archéologue, il faut obtenir un doctorat en archéologie. Après une période de postdoc, il faut passer un concours pour devenir maître de conférences en université ou chargé de recherche en institut de recherche.

Quel est le salaire d’un archéologue ?

Un jeune diplômé avec le statut d’ATER perçoit un salaire mensuel de 1657,87 € net auquel s’ajoute une prime annuelle de 1228,93 € net. Un maître de conférences et un chargé de recherche gagnent entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois selon l’échelon. Un Professeur des universités (nommé par décret du Président de la République) est un fonctionnaire de catégorie A qui gagnera de 3 000 € à 6 000 € brut par mois.

A ne pas manquer :  Comment devenir oculariste ?

Les différents statuts de l’archéologue

En fonction de la structure qui l’emploie, l’archéologue peut être fonctionnaire ou salarié. Le statut d’ATER (Attaché Temporaire d’Enseignemennt et de Recherche) est un contrat d’un an renouvelable une fois.

Débouchés et évolutions de carrière

Un archéologue peut se spécialiser dans une période donnée et une civilisation particulière. Il peut aussi acquérir des connaissances dans certains domaines techniques particuliers. L’archéologie donne aussi lieu à différentes théories qui orientent les recherches (aspects évolutionnistes, sociaux, ou cognitifs de l’archéologie).

Dans une université, l’archéologue peut devenir maître de conférences (MCF) ou professeur des universités (PU). Dans un organisme de recherche, il peut devenir chargé de recherche (CR) ou directeur de recherche (DR).

Il peut travailler pour un EPSCP (établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel) comme une université, un EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique) comme le CNRS, un EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) ou une fondation privée.

Pourquoi devenir archéologue : avantages et inconvénients

Le métier d’archéologue a l’avantage d’être passionnant et pour la plupart de ces professionnels, c’est une vocation. Ce spécialiste a l’occasion de voyager.

En revanche, il faut réaliser de longues études et le secteur est bouché. La concurrence est sévère et la plupart des emplois sont en CDD.

À lire aussi :