Comment devenir hydraulicien ?

L’hydraulicien est un spécialiste de la mécanique des fluides. Quelles études faut-il faire pour devenir hydraulicien ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier hydraulicien.

Barrage Hydro électrique
© istock

Qu’est-ce qu’un hydraulicien ?

Quel est le rôle de l’hydraulicien ?

Grâce à sa connaissance de la mécanique des fluides, l’hydraulicien est en mesure de concevoir des systèmes pour l’industrie. Il réalise notamment des vérins hydrauliques, des moteurs et s’assure de leur efficacité. Il travaille sur des équipements automatisés fixes ou mobiles dont il assure aussi la maintenance.

Il intervient sur les réseaux d’alimentation et d’irrigation en eau potable et dans les stations de pompage. Il peut aussi participer à l’aménagement de sources ou à la construction de puits.

Ce professionnel a de nombreuses compétences : il réalise des études techniques et gère la sécurité et la maintenance des installations. Il peut aussi prendre en charge la réparation des systèmes et des équipements. Il a aussi pour mission de former les utilisateurs ou de leur apporter une assistance technique.

Il réalise des analyses techniques lui permettant de déterminer la pertinence d’une installation hydraulique. Il établit un budget et se met ensuite en relation avec des fournisseurs et des installateurs. Responsable du bon fonctionnement du réseau, il effectue des contrôles sur les débits et la pression des installations.

L’ingénieur hydraulique (ou responsable de l’inspection technique des ouvrages hydrauliques) gère les ressources en eau, qu’il s’agisse d’eau potable ou d’eaux usées. Il peut travailler pour des centrales hydroélectriques, des systèmes d’assainissement ou des réseaux d’eau potable spécialisés dans l’irrigation ou l’alimentation.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’hydraulicien est un scientifique qui se doit d’être rigoureux, organisé et capable d’analyse. Il sait lire et rédiger des schémas techniques et il respecte les règles de sécurité et les normes en vigueur. Il doit aussi avoir un certain sens de la pédagogie pour former les utilisateurs.

A ne pas manquer :  Comment devenir éditeur ?

Important : La maîtrise de l’anglais technique s’avère nécessaire dans cette profession.

En matière de logiciels, il maîtrise les outils GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur), CAO (conception assistée par ordinateur) et TGAO (technique de groupe assistée par ordinateur). Il connait la mécanique des fluides, mais aussi l’informatique, la topographie et les sciences en général.

Comment devenir hydraulicien ? Études et formations

Où se former pour le métier d’hydraulicien ?

La formation au métier d’hydraulicien se fait le plus souvent en grande école ou à l’université. Il est aussi envisageable de se lancer dans cette profession par la formation continue ou la VAE grâce à différents CQPM (certificats de qualification paritaires de la métallurgie).

Les diplômes nécessaires

Il peut être possible de travailler avec un BTS/DUT en automatisme, informatique industrielle, analyse industrielle, électricité, électronique ou électrotechnique. Cependant, il est vivement conseillé d’obtenir un diplôme d’ingénieur ou un master, deux diplômes de niveau bac +5.

Un diplôme d’ingénieur spécialisé en hydraulique, hydrogéologique, génie sanitaire ou civil peut être obtenu dans l’une des écoles suivantes :

  • l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg ;
  • l’École nationale supérieure d’ingénieurs de Poitiers de l’université de Poitiers ;
  • l’École nationale supérieure de l’énergie, de l’eau et de l’environnement de l’Institut polytechnique de Grenoble ;
  • l’École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable de l’institut polytechnique de Bordeaux ;
  • l’École polytechnique universitaire de l’université de Montpellier ;
  • l’ENS d’électrotechnique d’électronique d’informatique d’hydraulique et des télécommunications de l’INP de Toulouse ;
  • l’ENSIL-ENSCI de l’université de Limoges.

L’université pourra décerner un master génie civil, un master mécanique ou un master spé hydraulique (bac +6).

A ne pas manquer :  Comment devenir émailleur ?

Quel est le salaire d’un hydraulicien ?

Un technicien est rémunéré autour de 2 100 € brut par mois en début de carrière et ce salaire pourra progresser jusqu’à 2 300 € par mois. Un ingénieur bénéficie d’un salaire plus important.

À noter : Lorsqu’il est salarié d’un grand groupe, l’hydraulicien bénéficie d’avantages comme la prime d’intéressement ou de participation, une mutuelle, un CE.

Les différents statuts de l’hydraulicien

Le plus souvent, l’hydraulicien est salarié par une entreprise.

Débouchés et évolutions de carrière

Un hydraulicien peut évoluer vers un poste de responsable de l’inspection technique des ouvrages hydrauliques dans un grand groupe. Ce professionnel peut aussi envisager de travailler à l’étranger notamment pour la mise en place de réseaux d’eau potable. Il aura la possibilité de devenir responsable maintenance ou technico-commercial.

Il est majoritairement employé par EDF, les collectivités territoriales, les ports autonomes et les agences de l’eau. Il intervient dans des sociétés de traitement de l’eau ou pour des bureaux d’études.

Pourquoi devenir hydraulicien : avantages et inconvénients

Ce secteur est dynamique et les opportunités d’emploi sont nombreuses. Ce professionnel intervient le plus souvent sur des installations hydroélectriques situées en extérieur.

Le salaire d’un technicien n’est pas toujours à la hauteur de ses qualifications.

À lire aussi :