Comment connaître son âge de départ à la retraite ?

Vous commencez à penser sérieusement à votre retraite, mais vous n’avez pas réellement d’idée quant au moment auquel vous pourrez partir. Vous souhaitez savoir quel est le meilleur moment et à quoi correspond le taux plein ? Le meilleur âge pour partir en retraite dépend de différents éléments. Voici quelques explications pour vous aider !

Montant Rachat Trimestres Retraite
© istock

À partir de quel âge, pouvez-vous partir à la retraite ?

Le calcul de l’âge de votre retraite vous permet d’anticiper ce grand changement. On distingue trois âges de départ à la retraite :

  • L’âge légal ;
  • L’âge du taux plein ;
  • L’âge du taux plein sans malus du régime complémentaire Argic-Arrco.

Chaque taux peut varier selon la loi qui est applicable et les critères : d’année de naissance, de durée d’assurance retraite, c’est-à-dire du nombre de trimestres validés, de votre statut professionnel.

L’âge légal auquel vous pouvez partir à la retraite est déterminé par la loi, depuis 2017, il est fixé à 62 ans pour les personnes qui sont nées après le 1er janvier 1955. Cependant pour partir à la retraite à taux plein, il faut également avoir le nombre de trimestres requis qui est au nombre minimum de 166 ou plus selon votre année de naissance. Si vous partez en retraite sans avoir validé le nombre de trimestres nécessaires, celle-ci sera amputée de la décote viagère qui est une pénalité définitive.

L’âge du départ en retraite à taux plein

L’âge du taux plein, c’est celui auquel vous pouvez partir sans avoir aucune décote viagère sur le montant de votre pension. Il est possible d’atteindre cet âge de deux façons :

  • Vous avez 62 ans et plus et vous avez validé le nombre de trimestres exigé variant selon votre année de naissance.
  • Vous avez atteint l’âge du taux plein automatique, ce dernier est indépendant de la validation du nombre de trimestres requis. Cela signifie que quand vous prenez votre retraite à un certain âge, variant suivant votre année de naissance, le taux plein est acquis automatiquement. Il est généralement situé entre 65 et 67 ans.

L’âge du taux plein Agirc-Arrco

Cet âge ne concerne que les salariés du secteur privé, c’est ce que l’on appelle le troisième âge ou âge du taux plein sans malus. Le malus qui est appliqué à votre pension de retraite complémentaire est seulement temporaire. La décote est de 10 % durant trois ans. Si vous voulez éviter cette décote, il faut travailler une année supplémentaire, une fois que vous avez validé le nombre de trimestres nécessaires.

A ne pas manquer :  Doit-on clôturer son PEL après 15 ans de placement ?

Combien de trimestres faut-il pour partir à la retraite ?

Le nombre de trimestres validés est une condition essentielle pour partir en retraite à taux plein. Il faut savoir qu’un trimestre est validé si vous avez perçu durant cette période au moins un salaire brut équivalent à 1 539.42 euros, en 2022.

Les trimestres dits assimilés et comptabilisés concernent notamment les périodes d’interruption d’activité comme les congés maladie, le chômage, les congés maternité… Ce nombre de trimestres obligatoire est absolument indispensable pour prétendre à une pension de retraite à taux plein. Que vous soyez dans le secteur public ou privé, il dépend étroitement de votre année de naissance.

Voici un tableau récapitulatif :

Année de naissance Nombre de trimestres validés
Avant 1948 160 trimestres (40 ans)
1949 161 trimestres (40 ans et un trimestre)
1950 162 trimestres (40 ans et deux trimestres)
1951 163 trimestres (40 ans et trois trimestres)
1952 164 trimestres (41 ans)
1953 - 1954 165 trimestres (41 ans et un trimestre)
1955 - 1957 166 trimestres (41 ans et deux trimestres)
1958 - 1960 167 trimestres (41 ans et trois trimestres)
1961 - 1963 168 trimestres (42 ans)
1964 - 1966 169 trimestres (42 ans et un trimestre)
1967 - 1969 170 trimestres (42 ans et deux trimestres)
1970 - 1972 171 trimestres (42 ans et trois trimestres)
À partir de 1973 172 trimestres (43 ans)

Est-il possible de partir en retraite plus tôt ?

Il est dans certaines situations possible de partir en retraite avant l’âge légal de 62 ans.

Le départ en retraite anticipée pour carrière longue

La retraite anticipée pour carrière longue vous offre la possibilité de partir à 60 ans. Le calcul est réalisé selon votre année de naissance et l’âge auquel vous avez commencé à travailler.

A ne pas manquer :  Optimiser ses finances malgré une procédure de divorce

La retraite anticipée pour handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent partir à la retraite dès 55 ans et cela est valable concernant la quasi-totalité des régimes de retraite en France. La retraite anticipée pour handicap concerne les salariés qui ont passé la majeure partie de leur carrière professionnelle en situation de handicap. Il faut aussi justifier du nombre de trimestres, validés et cotisés demandés.

La retraite progressive en fin de carrière

C’est un dispositif qui permet de prendre sa retraite en douceur évitant le brusque passage de la vie active à la vie de retraité qui n’est pas toujours bien vécue. Ce dispositif peut intervenir dès 60 ans. Le principe repose sur la possibilité de travailler à temps partiel tout en touchant une partie de votre retraite. Il faut remplir les conditions pour y avoir droit. Le calcul du montant de la pension de la retraite progressive est réalisé selon la réduction de travail effective.

La pénibilité et la retraite

La pénibilité est une disposition, reconnue depuis 2010. Elle entre en compte dans le calcul de la retraite. Vous pouvez prendre votre retraite dès 60 ans sans pénalités en cas d’incapacité reconnue pour travail pénible. Depuis 2014, il a été créé le compte de pénibilité, celui-ci permet d’accumuler des points tout au long de sa carrière et de prétendre par la suite à une retraite anticipée.

En résumé : différents paramètres déterminent l’âge de départ à la retraite et il est assez complexe de le déterminer tout seul. Le plus simple est de prendre un rendez-vous avec un conseiller de la caisse de retraite dont vous dépendez en fin de carrière. Il est également utile de faire un calcul personnalisé par le biais des simulateurs qui sont mis à votre disposition sur différents sites Internet.

À lire aussi :